Aller à la recherche

lundi 6 juin 2022 14:47

Mille ans de mangas, Brigitte Koyama-Richard

196 lectures

Partage Partager le billet

Mille ans de mangas

Le contenu :
Brigitte Koyama-Richard raconte l'histoire du Manga, des origines à nos jours.

Mon avis :
Dans un ouvrage richement illustré, sur papier glacé, l'autrice présente l'évolution de cet art, qui est devenu le manga pour nous. Le contenu est dense et très intéressant pour les personnes souhaitant améliorer leur connaissance de la culture japonaise, mais je pense que certaines parties peuvent être rébarbatives et sont plutôt pour un public averti. Il s'agit d’une réédition, avec une mise à jour (vingt-quatre pages supplémentaires), du même ouvrage sorti pour la première fois en 2007 sous le titre « Mille ans de Manga».
Le livre se découpe en onze parties, de l'introduction « Aux origines du manga », jusqu’aux « annexes ». Une bibliographie complète l’ensemble. Dans la liste proposée, pour une première approche, et avant l'ouvrage de Brigitte Koyama-Richard, je conseillerais « Manga, Histoire et univers de la bande dessinée japonaise », de Jean-Marie Bouissou, que j'ai chroniqué il y a quelques années déjà[1]. Ensuite, vous pourrez vous plonger dans « Mille ans de Mangas » qui est plus dense au niveau explications et iconographies.
Des rouleaux de parchemin en passant par les estampes monochromes puis polychromes (1765), de la manga d'Hokusai (ce dernier influença sans doute les impressionnistes), jusqu'aux grands mangakas comme Osamu Tezuka, les découvertes sont nombreuses. L'autrice est très précise et n'hésite pas à parler des pionniers de la bande dessinée japonaise, comme Kitazawa Rakuten. Plus loin, elle aborde la renaissance du genre après la Seconde Guerre mondiale et la révolution qu'apporta Osamu Tezuka grâce aux innovations sur le plan graphique et le cadrage. Tezuka créateur entre autres, d'« Astro Boy », du « Roi Léo », de « Princesse Saphir », et surnommé « le dieu du manga ». Ensuite, le manga devient une véritable industrie. L'autrice dit que le succès d'un manga est un travail d'équipe : du mangaka à ses assistants, au sujet choisi, et aussi à l'éditeur. Tous les thèmes sont traités : du sport à la science-fiction, en passant par l'humour, et même la vie quotidienne, il y a des mangas sur tout.
La partie suivante présente quelques auteurs et certains mangas, comme Leiji Matsumoto avec le « capitaine Herlock » (devenu Albator chez nous), « Galaxy Express 999 », sans oublier Jirô Taniguchi avec « Quartier lointain ».
Par contre, il est dommage que l’ensemble de l’ouvrage n’ait pas été relu et retouché à certains endroits. Par exemple, le passage concernant « Maison Ikkoku » : la nouvelle version de mai 2007, ne l’est plus en 2022.

C'est un ouvrage dans lequel on peut et on doit se replonger régulièrement afin de parfaire sa connaissance ou revoir de magnifiques illustrations, avec leur analyse. Il y a toujours un élément qui nous a échappé lors d'une lecture précédente, c'est une véritable encyclopédie, nous ne sommes pas obligés d'en faire une lecture linéaire, et il est possible d'aller à la recherche d'un élément qui nous intéresse.

Service presse des éditions Flammarion par l'intermédiaire de l'opération Masse Critique organisée par Babelio.

Titre: Mille ans de mangas
Auteur: Brigitte Koyama-Richard
Éditeur: Flammarion
Nombre de pages: 272
ISBN: 978-2-0802-7222-5
Date de publication: 6 avril 2022

Acheter « Mille ans de mangas » sur Amazon

Partage Partager le billet

dimanche 5 juin 2022 22:18

T’Zée, une histoire tragique de l’Afrique, d’Appollo et Brüno

227 lectures

Partage Partager le billet

T’Zée, une histoire tragique de l’Afrique

L’histoire :
Au fond de la forêt équatoriale, dans le palais de T'Zée, la rumeur enfle: le vieux dictateur aurait été tué. Alors que le pays s'enfonce dans le chaos d'une guerre civile, les membres du clan présidentiel vivent les derniers moments d'un régime corrompu qui disparaît.

Mon avis :
Une bande dessinée découpée en actes, comme une pièce de théâtre, basée sur une tragédie grecque : «Phèdre». Le thème traité, la chute d’un dictateur africain, est intéressant, mais je n’ai pas vraiment adhéré à l’histoire. Nous découvrons le palais immense au fond de la jungle, et la population qui vit dans la pauvreté. Des retours en arrière montrent la jeunesse d’Hippolyte, le dernier fils de T’Zée : enfance dorée, puis études supérieures en France.
Le garçon oscille entre le soutien à son père et l’émancipation de la jeunesse. Les rebelles prennent le contrôle du pays, et T’Zée essaie de maintenir son pouvoir par l’argent et la force en éliminant ceux qui ne sont plus avec lui. Il y a aussi quelques allusions aux pays occidentaux, dont la France, qui cessent leur aide quand le vent tourne, mais qui profitent aussi de la situation.
Les personnages n’ont pas déclenché d’empathie chez moi. Hippolyte et ses amis n’ont pas de profondeur. J’ai trouvé l’ensemble assez plat, malgré des dessins et des couleurs réussis, dans les tons bruns et orangés.
J’ai été déçu par cette lecture.

Service presse numérique des éditions Dargaud par l'intermédiaire de Netgalley.

Acheter « T’Zée, une histoire tragique de l’Afrique » sur Amazon

Partage Partager le billet

samedi 21 mai 2022 16:12

666, de Jérémy Wulc

171 lectures

Partage Partager le billet

666

L’histoire :
Paris. Stanislas Diamick, flic expérimenté et aussi en plein divorce, se trouve confronté à un meurtre étonnant: le cadavre est couvert de symboles étranges. L’affaire se complique le lendemain lors de la découverte d’un nouveau cadavre.

Mon avis :
J’ai été attiré par le titre du livre. J’ai aimé cette lecture et apprécié le personnage de Stanislas. Le lieutenant adore les sodas et la junk food : surtout les plats confectionnés par Chérif, restaurateur, spécialiste du Kebab. En même temps, l’auteur visite Paris et ses monuments phares sous un nouveau jour. Les meurtres s’enchaînent, Stanislas et Khalid (son coéquipier) n’ont d’autres choix que de suivre les deux pistes à disposition : la franc-maçonnerie et le milieu sataniste. Ils recevront l’aide de Justine, une jeune collègue, très dynamique. Les principaux personnages ont déclenché de l’empathie chez moi : ils sont travaillés et humains. Qui commet ces meurtres atroces ? Pourquoi ? À quoi peut aboutir cette plongée dans le côté sombre de l’humanité ?

L’ensemble est agréable à lire. Le tout est rythmé.
Par contre, je n’ai pas aimé un élément de la fin du roman. Je trouve que le choix de l’auteur n’apporte rien à l’intrigue, c’est dommage.

Malgré ce petit bémol, je recommande cette lecture.

Titre: 666
Auteur: Jérémy Wulc
Éditeur: Pygmalion
Nombre de pages: 372
ISBN: 978-2-0802-7015-3
Date de publication: 7 avril 2022

Acheter « 666 » sur Amazon

Partage Partager le billet

jeudi 12 mai 2022 08:31

Le bal des cendres, Gilles Paris

296 lectures

Partage Partager le billet

Le bal des cendres

L’histoire :
Sur l'île de Stromboli, des couples savourent leurs vacances. Ils sont sensibles, lâches, infidèles, égoïstes, enfantins. Elles sont fortes, résilientes, légères, amoureuses. Le réveil du volcan va bouleverser leurs vies. Cet été de tous les dangers sera-t-il le prix à payer pour se libérer enfin ?

Mon avis :
Ce roman choral est bien écrit et agréable à lire. L’auteur s’appuie sur le lieu, l’île de Stromboli et son volcan qui peut se réveiller à tout moment. J’ai eu un peu de difficultés avec la multiplication des personnages : il y en a un peu trop à mon goût, et difficile de s’y retrouver. De plus, je trouve que les protagonistes ne sont pas assez développés, ce qui est dommage, même si ce n’est pas le but premier de cette histoire.
Les chapitres sont courts, ce qui donne du rythme à l’ensemble. Les histoires qui se déroulent sont intéressantes, mais certains événements ou découvertes sont un peu trop convenus.
Les différents personnages ont chacun leurs blessures, leurs faiblesses et leurs secrets. Ils se croisent tous à l’hôtel du Strongyle, et apprennent à se connaître. L’éruption du Stomboli va déclencher des évolutions dans les différents couples, le vernis craque, pour le meilleur ou pour le pire. La vraie nature des personnages se révèle.
Les faits sont contés par différents personnages, toujours d'un point de vue interne, il y a peu de dialogues. Nous découvrons leur vie, leur façon d’être (détestable ou non) et leurs pensées: ils sont humains.
Un passage m’a dérangé, celui où Sevda partage son sentiment sur le viol qu’elle a subi. Sa réaction est quelque chose que je n’arrive pas à comprendre.

Titre: Le bal des cendres
Auteur: Gilles Paris
Éditeur: Plon
Nombre de pages: 292
ISBN: 978-2-2592-6374-0
Date de publication: 7 avril 2022

Acheter « Le bal des cendres » sur Amazon

Partage Partager le billet

lundi 25 avril 2022 21:35

Tuez l’empereur ! de Laurent Nagy

283 lectures

Partage Partager le billet

Tuez l’empereur !

L’histoire :
En cette fin de printemps 1815, alors que la France est encore stupéfaite de l'incroyable retour de Napoléon, une angoisse nouvelle jaillit à l'annonce d'une guerre prochaine avec presque toutes les armées de l'Europe. Cette perspective ravive les passions politiques. À Paris, royalistes et républicains comptent précipiter la chute de l'Empereur. Un mystérieux baron envisage même de l'assassiner... Le commissaire Samuel Le Mullois, agent du ministère de la Police, est chargé de l'arrêter par tous les moyens.

Mon avis :
Suite à la lecture de mon avis mitigé sur le premier tome, l’auteur m’a proposé de recevoir le second, en me précisant que ce dernier était étiqueté « Roman historique ». Après un moment de réflexion, j’ai accepté.
Est-ce parce que je connais déjà le personnage principal? Je ne saurais le dire, mais ma lecture a été moins difficile que celle du premier tome. Nous retrouvons donc le commissaire Le Mullois, fidèle à ses convictions, pour qui son métier est le centre de tout. Nous le voyons dès les premières pages avec la signature des registres de soutien à Napoléon. L’auteur fait parfois quelques rappels au premier volume « Le Complot du Livret rouge », mais rien de rédhibitoire pour pouvoir lire le second.
L’écrivain s’appuie sur un fait réel, la période des Cent-jours, pour développer une intrigue qui lui sert juste à brosser un portrait complexe des dissensions politiques et de la vie parisienne de l’époque. L’enquête est un fil rouge, et le récit est plus rythmé que celui du roman précédent.
Nous suivons donc Le Mullois dans ses cheminements et louvoiements entre la manipulation des foules et des hommes politiques. Mais qui manipule qui ? Le commissaire sera secondé dans sa tâche par Philippe Dugénie, son collègue, ainsi que par ses amis, Pierre-Ambroise Almeiras et Alexandre Jardelle de Villedieu. Laurent Nagy développe les relations entre ces personnages, ce qui est une bonne chose.
Je suis resté un peu sur ma faim quant à la conclusion de l’enquête, mais il était difficile pour le romancier de faire autrement, puisqu’il s’appuie sur un personnage réel, le baron Ernst de La Sahla, pour le coeur de l’intrigue.
Un roman à lire surtout pour son côté historique.

Titre: Tuez l’empereur !
Auteur: Laurent Nagy
Éditeur: Lemme EDIT
Nombre de pages: 223
ISBN: 978-2-49281-800-4
Date de publication: 25 novembre 2022

Acheter « Tuez l’empereur ! » sur Amazon

Partage Partager le billet

- page 2 de 144 -

Page top