Aller à la recherche

Bandes dessinées, mangas

Fil des billets Fil des commentaires

jeudi 26 octobre 2017 17:52

Chacun son Chat, de Philippe Geluck

Partage Partager le billet

Chacun son Chat

L’histoire :
Le tome 21 du Chat, dans un format classique.

Mon avis :
Un nouvel album dans la lignée des précédents[1], mais je suis content du retour à un format classique de 48 pages. L’auteur ne respecte rien et le prouve, en s’appuyant sur l’actualité : migrants, terrorisme, religion, handicapés, société, tout y passe. Bien sûr, chaque lecteur aura ses préférences.
J'ai particulièrement aimé la page 3 avec cet hommage à Astérix (et ses auteurs Uderzo et Goscinny) et le strip de la page 6, mais chacun y trouvera son compte, du moins si on aime ce type d’humour. Le Chat traite avec beaucoup de légèreté apparente les sujets les plus délicats et cela fait mouche. Il y a des cases en noir et blanc, d’autres en couleurs: je trouve que c’est un bon choix. De plus, l’auteur arrive à se renouveler, ce qui n’est pas simple avec ce type d’album.

La mise en page est travaillée. L’auteur mélange sur les planches différents formats : une case, trois cases, dessins parfois sans texte ou des gravures détournées. La chute sera plus ou moins pertinente, car il faut reconnaître que toutes les scènes ne sont pas au même niveau. Il y a du très bon et du moins bon, mais le ressenti vient aussi de l’éducation et de la sensibilité de chacun. Moi, j’ai trouvé mon Chat, à vous de trouver le vôtre. Je conseille la lecture de cet album qui permet de passer un bon petit moment de détente.

Service presse des éditons Casterman par l'intermédiaire de l'agence de communication LP Conseils.

Titre: Chacun son Chat
Auteur: Philippe Geluck
Éditeur: Casterman
Nombre de pages: 48
ISBN: 978-2-8129-2120-9
Date de publication: 4 octobre 2017

Acheter « Chacun son Chat » sur Amazon

Partage Partager le billet

lundi 23 octobre 2017 18:58

Streamliner T2 : All-in Day, de 'Fane

Partage Partager le billet

Streamliner T2 : All-in Day

L’histoire :
La terrible course va enfin commencer. Dès que le départ est donné, la rage s’empare des conducteurs, qui à partir de ce moment-là, n’ont plus rien d‘humain.

Mon avis :
Autant le dire tout de suite, à la lecture de ce deuxième et dernier tome[1], mes attentes ont été comblées. Les grosses cylindrées sont de retour et il n’y a pas un instant de perdu : la course prend son envol.

Le cadrage et le découpage des scènes plongent littéralement le lecteur au coeur de l’action. Rapidement, il y aura des abandons (volontaires ou non). Le suspense est au rendez-vous. C’est violent, et malgré cela, addictif. Tout est fait pour ressentir les sensations de cette terrible épreuve.

Les différents protagonistes (Cristal, Billy Joe, Calamity, Nikky the Head), sont à la hauteur de l’événement. D’ailleurs, après un moment d’attente, Cristal va se dévoiler. Et ce ne sera pas la seule. Pendant cette course, pas de retour en arrière possible. Les concurrents vont au bout de cette logique: il y aura des morts.

Ce deuxième tome débute au chapitre 9 pour se terminer avec le chapitre 14, puis un épilogue. À la fin de l’album, on trouve le numéro spécial d’un magazine automobile qui apporte un autre regard sur cette course ainsi que quelques scènes coupées lors de la mise en page finale. Après une première lecture, je l’ai recommencé afin de bien découvrir et savourer chaque planche de ce récit endiablé.

À lire !

Service de presse des éditions Rue de Sèvres.

Titre: Streamliner T2 : All-in Day
Auteur: 'Fane
Dessinateur:'Fane
Éditeur: Rue de Sèvres
Nombre de pages: 160
ISBN: 978-2-36981-567-9
Date de publication: 13 septembre 2017

Acheter « Streamliner T2 : All-in Day » sur Amazon

Partage Partager le billet

mercredi 18 octobre 2017 22:31

Infinity 8, T5 : le jour de l’apocalypse, de Lorenzo de Felici, Lewis Trondheim et Davy Mourier

Partage Partager le billet

Infinity 8, T5 : le jour de l’apocalypse

L’histoire :
Le major Ann Ninurta se promène avec sa fille, Syb, qu’elle conduit à la garderie. Ce qui ne l’empêche pas d’exercer son métier en toute circonstance. D’ailleurs, le capitaine la convoque pour aller explorer la nécropole.

Mon avis :
Ce cinquième tome est un tournant dans la série[1]. Ann Ninurta est une mère de famille qui n’a pas sa langue dans sa poche, qui ne supporte plus son ex-mari et qui a le devoir chevillé au corps.
Sa visite de la nécropole ne va pas être de tout repos, car les morts deviennent zombies: ils ne pensent qu’à agrandir leur famille, au détriment des vivants et rien ne semble pouvoir les arrêter.

On commence à voir apparaître des protagonistes des albums antérieurs: Ron Digger, fondateur de la guérilla symbolique, les Kornaliens, etc. Le personnage d’Ann évolue, surtout physiquement, ce que je vous laisse découvrir, mais même dans cet environnement macabre empli de zombies, je me suis mis à sourire pendant ma lecture. Car, il faut le dire, malgré le sujet, l’humour est omniprésent.
Le scénario est toujours aussi bien ficelé. Il y a du rythme, et quelques informations filtrent sur la nécropole ! Le dessin est à nouveau réussi, et les couleurs rendent parfaitement l’atmosphère d’apocalypse.

Comme dans les albums précédents, on trouve un cahier de six pages à la fin de l’ouvrage, qui présente le travail préparatoire réalisé. On apprend aussi que cet album a été le premier à être scénarisé et qu’il est donc vraiment une charnière dans la série. C’est une série à découvrir. Il faut avoir lu les quatre premiers volumes (dans l’ordre de votre choix), avant de lire le tome 5.

Vivement le tome 6 !

Service presse des éditions Rue de Sèvres.

Titre: Infinity 8, T5 : le jour de l’apocalypse
Auteur: Lewis Trondheim / Davy Mourier
Dessinateur: Lorenzo de Felici
Éditeur: Rue de Sèvres
Nombre de pages: 96
ISBN: 978-2-3698-1266-1
Date de publication: 13 septembre 2017

Acheter « Infinity 8, T5 : le jour de l’apocalypse » sur Amazon

Partage Partager le billet

jeudi 12 octobre 2017 22:48

Pile ou face T2, cap sur l’île aux trésors, d’Hope Larson et Rebecca Mock

Partage Partager le billet

Pile ou face, Tome 2 : Cap sur l'île aux trésors

L'histoire :
Les jumeaux Alexandre et Cléopâtre ont enfin retrouvé leur père. Ensemble, ils décident de partir à la recherche du trésor caché.

Mon avis :
Suite et fin des aventures d'Alexandre et Cléopâtre[1]. C'est avec plaisir que j'ai commencé la lecture de ce deuxième album, plutôt orienté jeunesse mais pas seulement. L'aventure se poursuit dans un tome riche de 224 pages. Les jumeaux sont toujours en quête d'identité, à la recherche de leurs origines et en même temps, ils souhaitent mettre la main sur le trésor caché. Alex et Cléo changent, évoluent. Ils prennent beaucoup plus d'assurance. Ils doutent aussi.

Le récit est toujours dans la veine de « l'île au trésor ». Les pirates sont encore présents, mais ils ne sont pas manichéens. On en apprend plus sur Worley et son équipage. Les personnages sont tout en nuance, ce qui est une force de cet album. L'auteur agence avec brio les moments calmes et les scènes d'actions afin de donner du rythme à son récit. Il y a, tout comme dans le premier tome, de multiples rebondissements, jusque dans les dernières pages. D'ailleurs, l'idée pour clôturer l'histoire est vraiment bien trouvée, pleine d'émotions.

Les dessins sont du même niveau que dans le premier tome. La mise en perspective et les couleurs rendent parfaitement l'ambiance souhaitée.

Une série à découvrir !

Service presse des éditions Rue de Sèvres.

Titre: Pile ou face, Tome 2 : Cap sur l'île aux trésors
Auteur: Hope Larson
Dessinateur: Mock Rebecca
Éditeur: Rue de Sèvres
Nombre de pages: 224
ISBN: 978-2-3698-1307-1
Date de publication: 23 août 2017

Acheter « Pile ou face, Tome 2 : Cap sur l'île aux trésors » sur Amazon

Partage Partager le billet

dimanche 27 août 2017 15:50

Infinity 8 T4, Guérilla Symbolique, de Martin Trystram, Lewis Trondheim et Krys.

Partage Partager le billet

Infinity 8 T4, Guérilla Symbolique

L’histoire :
À bord de l’Infinity, Patty Stardust doit mettre de côté sa mission d’infiltration pour répondre à la sollicitation du capitaine : explorer la nécropole interstellaire.

Mon avis :
Quatrième tome, quatrième héroïne[1] . Cette fois-ci, on est sur un mouvement hippie intergalactique: «la Guérilla Symbolique», aux penchants un peu particuliers : ils sont révolutionnaires !
Musique, ambiance disco, drogues, gourou, tout est fait pour immerger le lecteur dans cet univers étrange. Coupe afro (et casque adapté), sexy comme les précédentes héroïnes, Patty se lance à la découverte de l’immense nécropole. Elle n’a que 8 heures avant la boucle temporelle initiée par le capitaine. L’agent spécial a du caractère et pas sa langue dans sa poche, n’hésite pas à utiliser des répliques cinglantes. Elle est suivie par un blogueur influent, Moosh, un peu paparazzi sur les bords, qui veut faire le buzz afin d’augmenter son nombre de followers. Les réseaux sociaux tiennent encore une place dans ce récit.

Humour, répliques acerbes, référence au « club des 27[2] », rebondissements divers, et bien sûr, trahison. Je me suis beaucoup amusé lors de ma lecture. On retrouve à la fin de l’album, se trouvent quelques pages d’explications sur les choix qui ont été faits, ainsi que quelques croquis.
C’est toujours aussi coloré et kitsch. J’apprécie énormément l’histoire et la série. Chaque album est différent et j’essaie de comprendre où veulent nous mener les auteurs.

Vivement la suite !

Titre: Infinity 8 T4, Guérilla Symbolique
Auteur: Kris / Lewis Trondheim
Dessinateur: Martin trystram
Éditeur: Rue de Sèvres
Nombre de pages: 96
ISBN: 978-2-3698-1264-7
Date de publication: 10 mai 2017

Acheter « Infinity 8 T4, Guérilla Symbolique » sur Amazon

Partage Partager le billet

- page 1 de 19

Page top