Aller à la recherche

Romans policiers, Thrillers, Espionnage

Fil des billets Fil des commentaires

vendredi 19 mars 2021 13:57

Le cercle de Finsbury, de B.A. Paris

Partage Partager le billet

Le cercle de Finsbury

L’histoire :
Quand Alice et Léo emménagent au Cercle de Finsbury, une résidence haut de gamme en plein Londres, la jeune femme est persuadée de prendre enfin un nouveau départ. Et tant pis si les choses sont allées un peu vite avec Léo, et si celui-ci a pris en charge leur emménagement sans véritablement la consulter. La maison est parfaite, la résidence idéale, et les voisins semblent si accueillants ! Mais le cauchemar commence...

Mon avis :
Ce nouveau thriller psychologique de B.A. Paris m’a plu, malgré un bémol important : pendant un long moment, j’ai trouvé que les réactions d’Alice étaient disproportionnées par rapport à la situation. En effet, quand elle découvre qu’un meurtre a eu lieu dans la maison, elle disjoncte complètement, déclare qu’elle ne pourra jamais y vivre, et... reste. Ce qui est totalement illogique (certes, si elle part, le livre n’existe plus).

Lorsqu’elle avait dix-neuf ans, Alice a perdu ses parents et sa sœur, Nina, dans un accident. Pour faire bonne mesure, la personne assassinée auparavant dans la maison se prénommait, elle aussi, Nina. Alice reproche à Léo de ne pas lui avoir parlé de ce drame, ce qui est normal. Elle comprend alors pourquoi elle ressentait des réticences chez certaines de ses voisines. Les tensions dans le couple vont crescendo. Se connaissent-ils vraiment ?
D’ailleurs, tout ne paraît pas si idyllique que ça dans cette résidence : les maisons sont regroupées autour d’un square, et tout le monde peut plus ou moins voir ce qu’il se passe chez les voisins. Cela a un petit côté malsain.

De plus, Léo est fuyant. Il semble cacher des choses, ce qui engendre de nombreuses questions chez Alice. Le meurtre, pour cette dernière, devient une véritable obsession. Elle veut découvrir la vérité, et ressent un véritable attachement envers cette Nina assassinée (je me suis dit qu’elle avait besoin d’une bonne psychothérapie). Heureusement, il y a ce détective privé, qui a déclenché cette descente aux enfers, mais qui enquête toujours sur le meurtre, et permet à la jeune femme de garder la tête hors de l’eau.

Qui ment ? Pourquoi ?

À lire !

Service presse numérique des éditions Hugo Roman par l'intermédiaire de Netgalley.

Titre: Le cercle de Finsbury
Auteur: B.A. Paris
Éditeur: Hugo Roman
Nombre de pages: 411
ISBN: 978-2-7556-8659-3
Date de publication: 4 mars 2021

Acheter « Le cercle de Finsbury » sur Amazon

Partage Partager le billet

mardi 2 mars 2021 13:20

Collectif Blackbone, T2, Fashion Victim, de Manu Causse

Partage Partager le billet

Collectif Blackbone, T2, Fashion Victim

L’histoire :
Marie débute une école de journalisme, et a le projet de mener une enquête sur la mode. Mais tout ne se déroule pas comme prévu.

Mon avis :
Il s’agit d’un roman écrit à plusieurs (quatre personnes : Manu Causse, Maylis Jean-Préau, Marie Mazas, Emmanuelle Urien). Dans ce deuxième volume, les auteurs abordent un nouveau sujet, la « fast fashion », mode jetable et à bas prix. Le roman m’a plu, mais moins que le premier, «Coltan Song»[1] . L’intrigue est intéressante, néanmoins j’ai trouvé le tout un peu fade, sans saveur. Il y a une impression de survol. Il est dommage que les auteurs aient gardé un lien avec le «méchant» du premier tome pour maintenir le suspense. J’ai trouvé cela un peu caricatural. Pourtant, j’ai aimé retrouver les personnages principaux et reprendre leur histoire.

Marie et Léo évoluent. La première suit une école de journalisme, et n’est pas totalement satisfaite de la situation. Elle découvre un peu plus la réalité de la vie professionnelle qui l’attend : il y a des comptes à rendre, des côtés contraignants auxquels on ne peut se soustraire. La jeune femme a du mal a accepter la situation. Elle possède encore un côté idéaliste. Léo est recruté par une agence du renseignement, et part suivre une formation dans un lieu isolé. Lui non plus n’est pas satisfait. Tout n’est pas aussi idyllique qu’il l’imaginait. Il faut travailler et persévérer pour arriver à ses fins.

Le méchant de l’histoire est, à mon goût, trop caricatural. Je ne comprends pas le choix des auteurs. Pourquoi ne pas avoir créé un nouveau personnage ? J’ai eu l’impression de tourner en rond, avec pas grand-chose de nouveau par rapport au premier tome.
L’histoire s’accélère à partir du moment où Marie, Léo, et Andrea se retrouvent.

J’ai un avis mitigé sur ce roman, je m’attendais à y trouver plus de profondeur.

Service presse des éditions Nathan.

Titre: Collectif Blackbone, T2, Fashion Victim
Auteur: Manu Causse
Éditeur: Nathan
Nombre de pages: 320
ISBN: 978-2092591864
Date de publication: 2 juillet 2020

Acheter « Collectif Blackbone, T2, Fashion Victim » sur Amazon

Partage Partager le billet

samedi 30 janvier 2021 10:59

Jeux de dupes, Maud Tabachnik

Partage Partager le billet

Jeux de dupes

L’histoire :
Abbot est un homme méprisé par sa famille et inexistant pour ses employeurs. Il ne trouve du réconfort que dans l’écriture. Un jour, sur le point de déposer son manuscrit chez un éditeur, il le perd. Quelque temps plus tard, il découvre son roman publié, et celui-ci est un best-seller. Abbot déraille totalement.

Mon avis :
Ce roman est un thriller psychologique. Il n’y a pas de violence, tout se trouve dans la relation entre Abbot et Ruelov. L’idée de départ est intéressante. La spirale sans fin dans laquelle s’enfonce Abbot n’annonce rien de réjouissant.
Abbot est un personnage sans relief. Il ne veut exister que par un coup d’éclat. Sa vie quotidienne n’est que monotonie. Il ne raconte pas tous les faits à son psychothérapeute, fuit sa famille, et ne fait rien pour y remédier. Il donne l’impression de se complaire dans cette situation.
La rencontre avec l’usurpateur et la suite m’ont laissé sur ma faim. Aucun personnage n’a déclenché mon empathie, et c’est gênant pour apprécier un roman. Une ambiance malsaine s’instaure entre les deux protagonistes, chacun essayant de profiter de l’autre, sans une once d’humanité.

Il n’y a pas de véritable tension et la fin n’a pas été une surprise.

Dommage.

Service presse de City Editions.

Titre: Jeux de dupes
Auteur: Maud Tabachnik
Éditeur: City Editions
Nombre de pages: 256
ISBN: 978-2-8246-1778-7
Date de publication: 13 janvier 2021

Acheter « Jeux de dupes » sur Amazon

Partage Partager le billet

mercredi 6 janvier 2021 19:08

Même pas morts, de Marc Magro

Partage Partager le billet

Même pas morts

L’histoire :
Août 2013, La Baule. Paul Antonelli arrive avec sa famille devant la maison louée par ses grands-parents. Chose étrange, ces derniers ne sont pas présents. Commissaire à Bordeaux, Paul déclenche, avec ses collègues de La Baule, des recherches. Une longue enquête commence.

Mon avis :
Ma lecture de ce roman de plus de quatre cents pages a été addictive. J’ai apprécié de suivre le commissaire Paul Antonelli avec ses forces et ses faiblesses. Ce dernier adore ses grands-parents et leur disparition crée un énorme choc. De plus, l’enquête va prendre un tour surprenant. Il semblerait que sa grand-mère soit une rescapée du ghetto de Varsovie, et qu’il y aurait un lien avec sa disparition.
Une investigation de plusieurs années s’engage, afin de démêler le vrai du faux, de comprendre le passé, et de pouvoir répondre au présent. Julien Dolons, le collègue de Paul, sera un soutien indéfectible tout au long de l’histoire. L’auteur développe ses personnages et crée une relation particulière entre le personnage principal et sa fille, Annabelle, dix ans, et H.P.I. (Haut Potentiel Intellectuel). Le père est un peu décontenancé de la vivacité, et surtout, de la maturité de sa fille .
Une petite remarque au passage, je pense que Marc Magro exagère un peu quant à la maturité d’Annabelle : des adolescents plus âgés (dont certains H.P.I.) ne réagissent pas comme cette dernière, et n'ont pas encore cette qualité d’analyse.
Cette affaire mine le moral de Paul, il va devoir apprendre à vivre avec. Cette alternance entre la vie quotidienne et l’enquête renforce le côté humain des protagonistes. Il faut aussi dire que le point fort de ce roman est le contexte utilisé avec « Un film inachevé » et en parallèle l’idéologie néonazie.
C’est une réussite.

Je ne m’attendais pas au choix du romancier quant à la fin de l’histoire, mais cela est tout à fait pertinent, même si j’aurais préféré autre chose.

L’écriture est fluide, l’ensemble est rythmé, et je n’ai pas ressenti de longueurs. Marc Magro nous fait découvrir avec ce roman de la collection Marge noire, un morceau de l’Histoire de la Seconde Guerre mondiale.

À lire !

Service presse des éditions De Borée.

Titre: Même pas morts
Auteur: Marc Magro
Éditeur: De Borée
Nombre de pages: 485
ISBN: 978-2-8129-2667-9
Date de publication: 28 mai 2020

Acheter « Même pas morts » sur Amazon

Partage Partager le billet

lundi 28 décembre 2020 19:24

Les oubliés de dieu, de Ludovic Lancien

Partage Partager le billet

Les oubliés de Dieu

L’histoire :
Un crime atroce est commis sur un médecin. Pourquoi un tel acharnement ? C’est la question que se pose l’équipe chargée de l’enquête.

Mon avis :
J’ai bien aimé cette lecture. Il s’agit d’un roman policier. Les enquêteurs sont sur la trace de tueurs sanguinaires et ne comprennent pas l’origine des crimes.

Le capitaine Gabriel Darui est chargé de diriger l’enquête. Sa vie personnelle n’est pas simple : sa femme est atteinte d’un cancer en phase terminale, et il n’est pas toujours totalement concentré au travail. Les assassinats vont continuer, et un ancien ami de Gabriel va permettre, malgré lui, d’orienter l’enquête dans la bonne direction.

L’enquête progresse lentement, chaque membre de l’équipe apporte sa pierre à l’édifice (avec un déplacement jusqu’en Italie). Pourquoi autant de sauvagerie ? Pourquoi un pentacle est-il dessiné sur le mur ? Quelle histoire sordide se cache derrière tout cela ? Le médecin tué, Richard Mievel, avait d’étranges pratiques.
De même, Gabriel a lui aussi un passé glauque. Chaque personnage à une part d’ombre, ce qui apporte un peu plus d’épaisseur à l’histoire. Le récit est rythmé, accentué par des chapitres courts.
Une intrigue et des éléments qui laissent apparaître un côté sordide de l’humanité.

À lire.

Service presse numérique des éditions Hugo roman par l'intermédiaire de Netgalley.

Titre: Les oubliés de Dieu
Auteur: Ludovic Lancien
Éditeur: Hugo Roman
Nombre de pages: 494
ISBN: 978-2-7556-8530-5
Date de publication: 20 novembre 2020

Acheter « Les oubliés de Dieu » sur Amazon

Partage Partager le billet

- page 1 de 42

Page top