Aller à la recherche

Romans policiers, Thrillers, Espionnage

Fil des billets Fil des commentaires

jeudi 29 novembre 2018 10:00

Miasmes, d'Elisabeth Sanxay Holding

Partage Partager le billet

Miasmes

L’histoire :
Alexander Dennison est un jeune médecin qui n’arrive pas à se faire une clientèle. Un jour, il reçoit une proposition d’embauche d’un confrère. Il accepte, tout en se demandant comment on peut lui verser un tel salaire.

Mon avis :
Au début du roman, se trouve une longue introduction concernant l’auteur et sa carrière, ainsi que ses thèmes d’écriture. C’est très intéressant, mais j’aurais préféré trouver ces pages à la fin et non au début. « Miasmes » est le premier polar d’une romancière confirmée. C’est un petit roman psychologique qui s’appuie sur la manipulation des protagonistes, dont Alexander Dennison.

J’ai ressenti quelque chose de désuet lors de ma lecture, et en même temps, j’ai été intrigué par l’histoire. Le récit est rythmé par des chapitres courts. Alexander déclenche peu d’empathie à cause de ses convenances et ses idées préconçues. Or, par moments, j’ai eu de la compassion pour le personnage. Il semble complètement perdu dans cet environnement. Pour lui, son confrère, le docteur Leatherby, vit dans un autre monde, totalement inaccessible. Or, derrière cette façade, apparaît petit à petit un côté plus sombre. Le doute s’immisce, la tension s’accentue jusqu’au dénouement.

Le tout peut sembler assez léger, mais replacé dans le contexte de l’époque, le récit est un modèle du genre.

À découvrir !

Titre: Miasmes
Auteur: Elisabeth Sanxay Holding
Éditeur: BakerStreet
Nombre de pages: 268
Traduction: Jessica Stabile
ISBN: 978-2-917559-98-7
Date de publication: 15 mars 2018

Acheter « Miasmes » sur Amazon

Partage Partager le billet

mercredi 28 novembre 2018 17:41

Irrespirable, d’Olivia Kiernan

Partage Partager le billet

Irrespirable

L’histoire :
Le commissaire Frankie Sheehan se trouve à la morgue de Whitehall à Dublin. Elle suit l'autopsie de la victime de la nouvelle affaire qu’elle supervise. À priori, un suicide, celui d’Eleanor Costello, mais des doutes vont vite apparaître.

Mon avis :
Ce roman m’a captivé. Je l’ai lu pratiquement d’une traite (j’ai eu besoin de quelques heures de sommeil). L’intrigue est classique, mais l’auteur a su distiller les différents éléments afin de garder son lecteur captif.

Le récit est effectué à la première personne par le commissaire Frankie Sheehan. Cette dernière reprend le travail après une lourde convalescence due à une agression au cours d’une arrestation. Elle est toujours psychologiquement perturbée, en plus de quelques séquelles physiques. En outre, le procès de son agresseur doit avoir lieu d’ici quelques jours. En attendant, elle hérite d’une affaire. La jeune femme va mettre en œuvre tout son savoir-faire, accompagnée de son équipe, pour résoudre l’énigme. Le roman est plus un polar qu’un véritable thriller. Je n’ai pas vraiment ressenti d'oppression lors de ma lecture. Il n’y a rien de gore, juste un côté un peu glauque et totalement sous-exploité avec les sites BDSM. Pourtant, cela aurait pu créer un roman conforme à la quatrième de couverture.

Cela étant dit, et comme je l’ai précisé dès le départ, j’ai aimé cette lecture. Frankie présente deux facettes : solide et fragile à la fois. C’est un personnage intéressant, qui déclenche l’empathie, mais pas assez creusé à mon goût. Par contre, comme une nouvelle enquête est prévue en 2019, on peut sans doute s’attendre à en savoir un peu plus. Du côté de l’enquête, il n’y a pas de surhomme, de mentaliste, juste des personnages qui travaillent d’arrache-pied pour obtenir des réponses. Il y a quand même le stéréotype du geek de service, qui se nourrit de boissons énergisantes toute la journée, et qui a le teint pâle. J’ai deviné certains rebondissements, mais cela n’a absolument pas impacté ma lecture. Les enquêteurs analysent, interrogent, font des recoupements, bénéficient parfois d’un peu de chance, et c’est une bonne chose dans un récit.

Un premier roman intéressant qui laisse présager de bonnes choses pour l’avenir.

Titre: Irrespirable
Auteur: Olivia Kiernan
Éditeur: Hugo Thriller
Nombre de pages: 363
Traduction: François Thomazeau
ISBN: 978-27-55639-14-8
Date de publication: 18 octobre 2018

Acheter « Irrespirable » sur Amazon

Partage Partager le billet

jeudi 15 novembre 2018 20:31

Au coeur de la folie, de Luca D'Andrea

Partage Partager le billet

Au coeur de la folie

L'histoire :
Marlène se sauve en pleine nuit pour quitter son mari (qui est un truand) et refaire sa vie. Elle en profite pour voler des pierres précieuses dans le coffre familial. Dans sa précipitation, elle s'égare sur une route de montagne. Pendant ce temps, son mari décide de la retrouver et de l'éliminer.

Mon avis :
J'ai lu ce livre car j'avais aimé « l'essence du mal ». D'ailleurs, il n'est pas anodin que l'éditeur ait choisi une couverture qui ressemble au roman précédent, mais est-ce un bien? Je ne suis pas certain. En outre, même si l'adaptation du titre est bien faite, je pense qu'il aurait été plus simple de garder le titre original, même si cela aurait orienté davantage le lecteur sur l'une des intrigues.
Le récit est rythmé. Les chapitres sont courts. J'ai vite été absorbé par l'histoire, même si quelques détails m'ont dérangé. Par exemple, j'ai trouvé que Marlène changeait trop rapidement au contact de Simon, le Bau'r. Le vieil homme vit en ermite dans la montagne où il élève des porcs.

Il y a plusieurs morts violentes au commencement du roman (mais cela se calme ensuite). Le début raconte la fuite de Marlène et ce que cela déclenche dans son entourage. Puis, c'est essentiellement un huis clos sur les relations entre Marlène et Simon, ainsi que sur la vie que mène ce dernier. Il y a un côté glauque dans cette vie en montagne, et le Bau'r cache bien des secrets. L'auteur n'hésite pas à revenir sur le passé de certains protagonistes pour expliquer le présent.
La tension monte petit à petit. L'ennemi se rapproche, mais quel est-il ? S'agit-il de « l'homme de confiance » recruté pour éliminer Marlène ou bien de Simon, à moins que Marlène ne perde la tête ?
La folie est proche, les légendes omniprésentes, le roman est palpitant.

À découvrir.

Service presse des éditions Denoël.

Titre: Au coeur de la folie
Auteur: Luca D'Andrea
Éditeur: Denoël
Nombre de pages: 442
ISBN: 978-2-207-14141-0
Date de publication: 11 octobre 2018

Acheter « Au coeur de la folie » sur Amazon

Partage Partager le billet

samedi 3 novembre 2018 17:25

Rituels, d’Ellison Cooper

Partage Partager le billet

Rituels

L’histoire :
L’agent spécial du FBI, Sayer Altair, hérite d’une affaire étrange. Lors d’une perquisition, un policier est grièvement blessé par une explosion. De plus, dans la cave, un cadavre de jeune fille, déshydraté, est découvert dans une cage suspendue, en compagnie d’un chiot.

Mon avis :
Il s’agit d’un thriller très classique, que ce soit au niveau des codes utilisés ou de la structure. L’intrigue est intéressante, et il faut reconnaître que les motivations du tueur sont quelque peu angoissantes. Il y a des morts et de nombreux rebondissements. L’auteur entre directement dans le vif du sujet. Le contexte, ainsi que la profondeur des personnages sont un peu mis de côté, ce qui est dommage. Cependant, comme il s’agit d’une nouvelle série, on peut s’attendre à quelques développements dans les prochains tomes.

L’agent Sayer Altair est le stéréotype de l’agent fédéral. Elle est psychologiquement perturbée et très impulsive. Elle est spécialisée en neurosciences et mène une étude sur le cerveau des criminels afin de pouvoir les repérer plus facilement dans le futur (ce qui est quelque peu utopique). On découvre aussi sa vie privée, ce qui est une bonne chose, même si son emploi lui prend énormément de temps.
L’enquête va être longue et sinueuse. J’ai apprécié le côté scientifique, même si je n’y accorde pas une grande valeur, car il apporte plus de crédibilité à l’histoire, sauf sur certains points (exemple, le collègue de Sayer, gravement blessé, qui se retrouve à l’hôpital et apporte quand même son aide, c’est tiré par les cheveux).

Malgré mes quelques bémols, il s’agit d’un véritable page turner. Il m’a été difficile d’arrêter ma lecture avant de l’avoir terminée. D’ailleurs, il serait facilement adaptable pour le cinéma ou la télévision. Par contre, pour gagner en maturité, le second tome devrait s’attacher un peu plus au contexte.

À lire !

Service presse des éditions le Cherche midi par l'intermédiaire de l'agence de communication LP Conseils.

Titre: Rituels
Auteur: Ellison Cooper
Éditeur: Cherche Midi
Nombre de pages: 431
Traduction: Cindy Colin Kapen
ISBN: 978-2-7491-5768-9
Date de publication: 4 octobre 2018

Acheter « Rituels » sur Amazon

Partage Partager le billet

jeudi 25 octobre 2018 22:04

Organigramme, de Jacques Pons

Partage Partager le billet

Organigramme

L’histoire :
L’entreprise Louis Laigneau organise un séminaire à Marrakech afin de récompenser (et surtout formater) ses employés aux méthodes de la société. Or, tout ne se passe pas comme prévu, et l’ambiance devient délétère.

Mon avis :
On entre de plein cœur dans l’histoire dès le prologue. Le ton est vite donné. Les chapitres sont courts, et le récit est rythmé. Il y a peu de temps morts. J’ai trouvé que l’auteur retranscrivait bien l’ambiance qui règne dans le milieu du luxe: la pression constante sur les salariés car seul le résultat compte.

Les protagonistes sont nombreux, ce qui est une bonne chose. Certains d’entre eux sont mis en avant, comme Yasmina ou Marek. Yasmina est un OVNI dans ce monde du luxe. Elle garde la tête sur les épaules, et devant l’adversité, cherche de l’aide dans la banlieue qu’elle a quittée quinze ans plus tôt. Marek est le responsable de la sécurité chez Louis Laigneau. Il fait preuve d’une poigne de fer, mais en même temps, il est secret et discret. Démissions, licenciements et disparitions au sein de la société apportent tension et stress au cœur des équipes. Le soupçon, la souffrance, et l’égocentrisme font tourner l’entreprise.

Au milieu de tout cela, quelqu'un a décidé de se venger de manière radicale, en éliminant purement et simplement le personnel. Elle simplifie l’organigramme. Qui manipule qui ? Pourquoi ? Petit à petit, une histoire se fait jour, le puzzle se reconstruit. Il y a des passages qui concernent les pensées du coupable, ce qui est classique. Celui-ci est vraiment prêt à tout pour arriver à ses fins.

La fin du livre est une véritable apothéose. Lors de ma lecture, j’ai soupçonné beaucoup de monde, et il m'a fallu attendre la conclusion avant de découvrir la vérité, encore plus sordide que je ne pensais.
Pour un premier roman, je le trouve très réussi.

À lire !

Service presse des éditions Hugo Thriller.

Titre: Organigramme
Auteur: Jacques Pons
Éditeur: Hugo Thriller
Nombre de pages: 380
ISBN: 978-27-55639-13-1
Date de publication: 20 septembre 2018

Acheter « Organigramme » sur Amazon

Partage Partager le billet

- page 1 de 33

Page top