Aller à la recherche

jeudi 18 octobre 2018 23:04

La Quête du trésor du Temple, de Jean d'Aillon

42 lectures

Partage Partager le billet

La Quête du trésor du Temple

L’histoire :
13 octobre 1307. Un convoi de chariots arrive discrètement au manoir de Vaux, appartenant à l’ordre du Temple. Quelques jours plus tard, le roi Philippe le Bel ordonne l’arrestation de tous les templiers, afin de mettre la main sur leur immense trésor.

Mon avis :
Il s’agit d’un roman historique qui se déroule en deux parties : la traque de Robert de l’Aigle, suivi de l’attrapoire. Comme à son habitude, l’auteur s’est beaucoup documenté. L’intrigue est classique, mais le romancier écrit avec talent. On lui doit des séries historiques réussies comme « Guilhem d’Ussel » ou « Louis Fronsac ».

Dans ce livre, on découvre Robert de l’Aigle, un jeune homme d’une vingtaine d’années. C’est un chevalier aguerri. Il doit lutter pour sa liberté. On suit donc son périple, de Paris à l’Angleterre (et aussi l’inverse). L’auteur nous dévoile un monde rude, souvent brutal. Son récit n’est pas totalement linéaire, il y a quelques retours en arrière afin de nous expliquer certaines situations. Jean d’Aillon aborde dans cet ouvrage la querelle qui a opposé Philippe le Bel aux templiers, l’arrestation de ces derniers pour de faux motifs, et la main mise sur leur fortune.

Ma lecture a été agréable, même si j’ai moins accroché au personnage principal, qu’aux héros des deux séries citées ci-dessus. Un bon roman selon moi, mais l’auteur a fait bien mieux et pourtant il mêle bien fiction et réalité historique.

Service presse des éditions Presses de la Cité.

Titre: La Quête du trésor du Temple
Auteur: Jean d'Aillon
Éditeur: Presses de la Cité
Nombre de pages: 484
ISBN: 978-2-258-14788-1
Date de publication: 30 août 2018

Acheter « La Quête du trésor du Temple » sur Amazon

Partage Partager le billet

mercredi 10 octobre 2018 23:01

Signe particulier : Transparente, de Nathalie Stragier

74 lectures

Partage Partager le billet

Signe particulier : Transparente

L’histoire :
Esther est une lycéenne qui a peu de personnalité et qui passe inaperçue, même aux yeux de sa famille. Un jour, elle découvre qu’elle est littéralement invisible. La jeune fille panique.

Mon avis:
J’ai été attiré par cette lecture pour deux motifs : j'ai aimé la trilogie « La fille du futur[1] » de cette auteur, et le résumé attrayant de ce roman. Je ne m’attendais pas à ce type de développement. C’est peut-être parce que j’espérais quelque chose plus proche de « La fille du futur » que j’ai été un peu surpris, mais j’ai bien aimé le résultat, même si je pense qu’il est en-dessous du roman cité ci-dessus.

Esther devient véritablement transparente, et appréhende avec difficulté ce surprenant phénomène. La jeune fille s’interroge sur les causes de cette situation, et essaie de comprendre comment cela a pu se produire. Petit à petit, elle découvre alors un monde nouveau dont elle doit assimiler les codes. Il s’agit d’un rite initiatique permettant à l'adolescente de trouver sa place.

La famille de la jeune fille, ainsi que certains enseignants (caricaturaux dans ce roman), méritent des claques. Je comprends le mal-être de l'héroïne. Cette dernière est charmante, mais effacée. Elle déclenche rapidement de l’empathie.

L’histoire nous est racontée par un autre personnage qui tient une place importante dans le récit. Sa rencontre avec Esther va être un déclencheur pour que cette dernière évolue. Non-dits, manque de communication, et prise de confiance en soi, sont au menu de ce roman. Un récit agréable, mâtiné de fantastique, même si l’humour de la trilogie précédente n’est pas présent.

À découvrir.

Service presse des éditions Syros.

Titre: Signe particulier : Transparente
Auteur: Nathalie Stragier
Éditeur: Syros
Nombre de pages: 320
ISBN: 978-2-7485-2576-2
Date de publication: 6 septembre 2018

Acheter « Signe particulier : Transparente » sur Amazon

Partage Partager le billet

mardi 9 octobre 2018 22:21

Le rôle de la guêpe, de Colin Winnette

65 lectures

Partage Partager le billet

Le rôle de la guêpe

L’histoire :
Un nouvel élève arrive dans un établissement isolé, spécialisé dans l’accueil des orphelins. Dans ce vase clos, les pensionnaires se livrent à d’étranges manigances.

Mon avis :
Je ne m’attendais pas à cela en lisant ce court roman (200 pages). Ma lecture, d’une traite, a été agréable, et pourtant, le contenu est déroutant. Un jeune garçon raconte son histoire, tout en gardant un grand détachement vis-à-vis des événements. Les situations sont glauques, mais il n’y a rien qui m'ait vraiment fait frissonner dans ce roman. Les cadavres s’empilent, mais je n’ai pas ressenti de réelle tension, pas de véritable fil conducteur, hormis les considérations, élucubrations, et différentes théories du jeune garçon.

L’adolescent ne semble pas à sa place dans cet établissement pour orphelins dont personne ne veut. Il a un vocabulaire et une analyse très évolués pour quelqu’un de si jeune. Il a le devoir de s’intégrer parmi les autres pensionnaires, et décide de tout faire pour y arriver. Pourtant, il reste distant, et un froid calculateur. Il est méthodique et il n’y a pas d’affect. Il ne déclenche pas d’empathie. Cela m’a obligé à avoir, moi aussi, un regard distant, à ne pas m’immerger totalement dans le récit. Le résultat donne une intrigue étrange, gothique, où on hésite entre réalité et paranormal.

La fin est un peu surprenante, même si on la sent arriver. J’ai ressenti un petit goût d’inachevé, l’auteur nous laissant nous débattre avec nos questions, sans y apporter de véritable réponse, ce qui est dommage.

Service presse des éditions Denoël.

Titre: Le rôle de la guêpe
Auteur: Colin Winnette
Éditeur: Denoël
Nombre de pages: 200
Traduction: Robison Lebeaupin
ISBN: 978-2-207-14033-8
Date de publication: 13 septembre 2018

Acheter « Le rôle de la guêpe » sur Amazon

Partage Partager le billet

mercredi 3 octobre 2018 21:20

La rivière de l’oubli, de Cai Jun

107 lectures

Partage Partager le billet

La rivière de l’oubli

L’histoire :
Sheng Ming est un jeune professeur de chinois. Il a l’avenir devant lui. En quelques jours, tout bascule et il meurt assassiné. Quelques années plus tard, un très jeune garçon, Si Wang, semble intéressé par cette affaire.

Mon avis :
C’est un roman qui se base sur les traditions chinoises et les croyances de la réincarnation. Pour moi, il s’agit d’une belle réussite. La trame du récit est un polar, et l’intrigue est bien menée. L’enquête dure de nombreuses années, et il y aura d’autres morts parmi les protagonistes de cette affaire.

À travers un prisme particulier, l’auteur nous fait découvrir un pan de la culture chinoise, et rien que pour ce côté, le livre est intéressant. Le romancier aborde beaucoup le côté réincarnation et les états d’âme de ses personnages.

Si Wang est un garçon étrange, qui a une intelligence hors du commun. Sa jeune vie ne sera pas de tout repos. Il y a de la froideur dans ses agissements, ce qui laisse un sentiment de malaise. L’opportunisme, la malveillance et l’abus de pouvoir sont aussi présents. Cela ne donne pas une image d’Épinal de la société chinoise. Il faut reconnaître que l’ensemble du récit est assez sombre: peu de personnages verront une lueur au bout du tunnel.
C’est un véritable puzzle qui se construit et se reconstitue sous nos yeux.

À lire !

Service presse des éditions XO par l'intermédiaire de Netgalley.

Titre: La rivière de l’oubli
Auteur: Cai Jun
Éditeur: XO Éditions
Nombre de pages: 484
Traduction: Claude Payen
ISBN: 978-2-8456-3948-5
Date de publication: 13 septembre 2018

Acheter « La rivière de l’oubli » sur Amazon

Partage Partager le billet

dimanche 30 septembre 2018 22:46

Le château des Étoiles , volume 4 : Un Français sur Mars, d'Alex Alice

65 lectures

Partage Partager le billet

 Le château des Étoiles , volume 4 : Un français sur Mars

L’histoire :
Séraphin et ses compagnons arrivent sur Mars. Pendant ce temps, sur Terre, les Prussiens préparent l’invasion de la planète rouge qui contient de l’éthérite, ce matériau qui permet de voler.

Mon avis :
On trouve, au début de l’album, un bref résumé des épisodes précédents[1], ce qui est une bonne chose (même si on peut aussi relire directement les albums en question avant de passer à celui-ci). Comme pour les précédents, il est sorti sous forme de trois gazettes grand format, il y a quelques mois (format que je n’ai pas, préférant les albums). Il y a quelque chose d’étrange dans cette version. Il semble que la gazette numéro 10 (« Les prisonniers de Mars ») ait été renommée « Un français sur Mars », titre également choisi pour l’album.

La couverture est magnifique, aussi bien visuellement qu’au touché. L'image central au format poster serait du plus bel effet. Cet album est un objet très réussi, sans oublier la dédicace en page de garde, qui fait toujours plaisir.

Dans ce volume 4, le récit gagne en maturité, ainsi que les personnages. Les planches sont toujours aussi belles. La découverte et l’exploration de la planète Mars vont révéler d’incroyables secrets, dangereux et d’une beauté insoupçonnée. L’auteur a une imagination foisonnante. La population de Mars a bien des points communs avec la nôtre, mais aussi de nombreuses différences. Séraphin, toujours à la recherche de son père, est de nouveau au centre de ce récit. Il fait preuve de courage, mais aussi d’empathie.

Cette histoire d’exploration est rythmée, il y a de l’action (plus que dans les tomes précédents), mais également des moments de calme avec la lente traversée qu’effectue notre héros sur le « canal » (que vous découvrirez lors de votre lecture). De plus, l’album se termine en apothéose, ce qui promet une suite captivante.

Vivement le prochain tome !

Service presse des éditions Rue de Sèvres

Titre: Le château des Étoiles , volume 4 : Un français sur Mars
Auteur: Alex Alice
Éditeur: Rue de Sèvres
Nombre de pages: 68
ISBN: 978-2-36981-418-4
Date de publication: 19 septembre 2018

Acheter « Le château des Étoiles , volume 4 : Un Français sur Mars » sur Amazon

Partage Partager le billet

- page 1 de 114

Page top