Aller à la recherche

dimanche 2 août 2020 14:00

Madame B, de Sandrine Destombes

Partage Partager le billet

Madame B

L’histoire :
Blanche Barjac a une profession un peu particulière : elle est spécialisée dans le nettoyage de scènes de crime. Payée par les criminels, elle fait disparaître corps et indices. Or, sa dernière mission ne se déroule pas comme prévu.

Mon avis :
L’intrigue de ce roman m’a intéressé. L’histoire évolue lentement. Blanche ne se pose pas de questions. Elle applique avec minutie ce que lui a enseigné son beau-père et mentor, Adrian. Sans qu’elle comprenne pourquoi, sa dernière mission déraille.
Elle est réputée pour sa discrétion, mais tout est remis en cause par l’incendie de la dernière maison où elle a officié. Des indices apparaissent autour d'elle sans qu’elle comprenne pourquoi. Au-delà des apparences, la nettoyeuse est victime de crises d’angoisse liées à la mort de sa mère, de nombreuses années auparavant.
Blanche se demande alors si elle ne sombre pas dans la folie (il y a ce type d’hérédité dans sa famille) et décide de se lancer dans une longue enquête pour comprendre la situation.
Il y aura des rebondissements jusqu’au dénouement. L'héroïne est-elle folle ? Est-ce de la manipulation ? Et dans ce cas, comment et pourquoi ? Le lecteur suit le récit avec bonheur, malgré quelques petites incohérences et facilités.

Les chapitres sont courts, et cela donne du rythme, malgré la lente avancée de l’histoire. L’ensemble est fluide et agréable à lire.

À découvrir.

Service presse numérique des éditions Hugo Roman par l'intermédiaire de Netgalley.

Titre: Madame B
Auteur: Sandrine Destombes
Éditeur: Hugo Roman
Nombre de pages: 332
ISBN: 978-2-7556-4725-9
Date de publication: 5 mars 2020

Acheter « Madame B » sur Amazon

Partage Partager le billet

dimanche 19 juillet 2020 17:01

Le dilemme, de B.A. Paris

Partage Partager le billet

Le dilemme

L’histoire :
Livia et Adam sont mariés depuis vingt ans. Livia organise son anniversaire pour fêter comme il se doit ses quarante ans. Leur fille, Marnie, qui étudie à Hong Kong, prépare un retour surprise avec la complicité de son père. Malheureusement, le retour ne se déroule pas comme prévu.

Mon avis :
Il s’agit d’un roman psychologique. Adam doit-il expliquer la situation à sa femme, et briser son rêve ultime ? J’ai trouvé que Livia était véritablement obsédée par son anniversaire. Elle ne prend aucun recul, et à des avis très tranchés. C’est dommage. En tenant compte de ce comportement, je comprends l’hésitation du mari (même s’il aurait dû le dire dès le départ, mais dans ce cas, il n’y aurait plus eu d'intrigue). Ce dernier passe une journée cauchemardesque. Il hésite à parler à son épouse, tout en sachant qu’il devra le faire tôt ou tard. La pression monte tout au long de la soirée.
Livia cache elle aussi un secret, qui concerne également Marnie. Elle souhaite attendre la fin de la soirée pour le dire à Adam, mais appréhende sa réaction. Le thème des relations familiales est au centre de ce roman. Les échanges Mère – fille sont compliqués et c’est la même chose entre Adam et Josh (leur fils).

Ce roman est un ensemble de non-dits. Livia détient, selon moi, la palme de la mauvaise foi.

À lire.

Service presse numérique des éditions Hugo roman par l'intermédiaire de Netgalley.

Titre: Le dilemme
Auteur: B.A. Paris
Éditeur: Hugo Thriller
Nombre de pages: 377
Traduction: Vincent Guilluy
ISBN:978-2-7556-4477-7
Date de publication: 28 mai 2020

Acheter « Le dilemme » sur Amazon

Partage Partager le billet

mercredi 1 juillet 2020 21:54

L’usurpateur, de Jørn Lier Horst

Partage Partager le billet

L’usurpateur

L’histoire :
Norvège, Larvik. Un cadavre est découvert dans une forêt de sapins. L’inspecteur Wisting est chargé de l’enquête. Pendant ce temps, sa fille, Line, décide de revenir dans la région afin d’écrire un article sur un homme mort et découvert dans sa maison, quatre mois après.

Mon avis:
Il s’agit d’un thriller classique. Les chapitres courts donnent du rythme à l’ensemble.
Le lecteur suit deux affaires. D'une part, l’enquête de Line : comment un homme peut-il mourir seul dans l’indifférence totale de ses voisins ?
D’autre part, il y a l’enquête policière sur le cadavre découvert en bordure de forêt, ce qui va faire intervenir le FBI, dans le cadre d’une affaire internationale.

Il n’y a pas de réelle tension au cours du récit, nous suivons la lente évolution des découvertes de chacun, et la réalité du travail d’enquêteur : précis, long, et monotone, surtout en cette période hivernale, proche de Noël.
L’auteur aborde avec précision les thèmes de la famille, des tueurs en série, et de la solitude.

Même s’il n’est pas exceptionnel, ce roman est agréable à lire.

Service presse des éditions Folio.

Titre: L’usurpateur
Auteur: Jørn Lier Horst
Éditeur: Folio
Nombre de pages: 448
Traduction: Céline Romand-Monnier
ISBN:978-2-0728-8424-5
Date de publication: 6 février 2020

Acheter « L’usurpateur » sur Amazon

Partage Partager le billet

mercredi 3 juin 2020 18:18

Cosmos incarné, de Jean-Michel Ré

Partage Partager le billet

Cosmos incarné

L’histoire:
Le seigneur de Latroce continue son œuvre de destruction et de démantèlement de l’Empire. Or, l’Enfant et Fawdha Anarchia lui compliquent les choses.

Mon avis :
Ce volume vient clore la trilogie « La Fleur de Dieu»[1] [2]. J’avais hâte de connaître la fin. Il faut reconnaître que j’ai eu un peu de mal avec le côté mystico-philosophique de l’Enfant, à travers le chemin de la Voie, qui s’accentue dans cet opus. Malgré cela, le récit est toujours rythmé et agréable.

Comme dans les tomes précédents, plusieurs récits s’entremêlent : Maître Kobayashi, Fawdha Anarchia, le seigneur de Latroce (et ses clones). Maître Kobayashi continue sur le chemin de la Voie. Il prend une direction de plus en plus spirituelle (et pragmatique) au fur et à mesure de ses découvertes.

Les membres de Fawdha Anarchia doivent faire des choix qui influeront fortement sur leur avenir. Le seigneur de Latroce, qui porte bien son nom, torture sans états d’âme, les membres de l’Ordo qui pourront lui donner le secret du transport instantané. Sans oublier qu’il cherche un moyen de terrasser l’Enfant.

Il y a un peu d’action, mais l’essentiel se trouve dans l’évolution (ou non-évolution) des personnages et leur psychologie. Le thème de l’écologie et de la préservation de la nature est omniprésent dans cette trilogie. Il y a aussi le modèle politique : une décentralisation est préconisée, au vu de l’étendue de l’Empire (ou de ce qu’il en reste). Chacun vise le même résultat, mais les méthodes diffèrent fortement.

Il y a toujours un glossaire à la fin de l’ouvrage, mais bien moins utile après la lecture des deux premiers tomes. En le lisant, nous comprenons bien que l’auteur a créé un univers complexe et foisonnant.

À découvrir.

Service presse des éditions Albin Michel Imaginaire.

Titre:Cosmos incarné
Auteur: Jean-Michel Ré
Éditeur: Albin Michel
Nombre de pages: 267
ISBN: 978-2-226-44238-3
Date de publication: 29 janvier 2020

Acheter « Cosmos incarné » sur Amazon

Partage Partager le billet

mercredi 27 mai 2020 20:29

Couleurs de l’incendie, de Pierre Lemaitre et Christian de Metter

Partage Partager le billet

Couleurs de l’incendie

L’histoire :
Paris, obsèques de Marcel Péricourt. Sa fille, Madeleine, impuissante, assiste à la tentative de suicide de Paul, son propre fils. À partir de ce moment, commence une descente aux enfers.

Mon avis :
Christian de Metter a adapté la suite d’«Au revoir là-haut» en bande dessinée. On obtient ainsi un petit bijou de 170 pages. Je n’ai pas lu le roman, et ne peux donc faire de comparaison avec les choix de l’auteur, mais on obtient une histoire de vengeance rondement menée.
Les personnages sont le centre de cet album. Les couleurs somptueuses sont souvent sombres, et reflètent bien l’ambiance. J’ai aimé la composition des pages, les ombres, les visages expressifs.
La page 12 sur la chute de Paul est vraiment sublime, ainsi que les pages 68 à 72, où ce même Paul raconte son calvaire. Le reste est au même niveau.

Madeleine Péricourt est le personnage principal de l’ouvrage. Elle ne vit que pour son fils, et ne découvre que trop tardivement qu’elle a été manipulée.
Bien plus tard, elle comprend ce qui est arrivé à Paul, et elle décide de se venger de toutes les personnes responsables de sa situation. Et Madeleine n’aura aucun scrupule, aucun état d’âme. En arrière-plan, le lecteur découvre la France politicarde des années trente avec ses magouilles en tous genres, et la montée du nazisme.
J’ai suivi avec plaisir les événements, et je recommande cette bande dessinée (ainsi que la première partie).

À lire !

Service presse des éditions Rue de Sèvres.

Titre:Couleurs de l’incendie
Auteur: Pierre Lemaitre
Adaptation / Dessins: Christian de Metter
Éditeur: Rue de Sèvres
Nombre de pages: 170 60
ISBN: 978-2-36981-500-6
Date de publication: 19 décembre 2019

Acheter « Couleurs de l’incendie » sur Amazon

Partage Partager le billet

- page 1 de 132

Page top