Aller à la recherche

jeudi 21 mars 2019 16:11

Yin et le dragon T3 : Nos dragons éphémères, de Richard Marazano et Yao Xu

10 lectures

Partage Partager le billet

Yin et le dragon T3 : Nos dragons éphémères

L'histoire :
Xi Qong, le grand dragon noir de la fin des temps, est arrivé afin de mettre fin au règne des hommes. L'armée japonaise est en déroute. Yin veut intervenir.

Mon avis :
Cet album clôt la série[1][2]. Le combat entre les deux dragons va commencer. Mélangeant mythe et histoire, Richard Marazano tisse sa toile à travers ce conte. Le dessin de Yao Xu reste magnifique, dans un style semi-réaliste. J'ai apprécié chaque planche, chaque couleur. Ces dernières sont, la plupart du temps, lumineuses, et attirent le regard. Les visages arrondis se rapprochent de ce qu'on peut trouver dans certains mangas.

Le récit est mené tambour battant: plus de place pour les tergiversations. Il y a beaucoup d'intensité et d'action. Yin fait preuve d'un courage exemplaire, mais elle agit sans réfléchir. Le capitaine Utamaro et les amis de Yin ne sont pas en retrait. Ils agissent de leur côté afin d'aider au mieux la fillette ainsi que le dragon d'or en essayant d'enrayer la fuite des armées et de la population face au dragon noir.
Par contre, sur la fin, j'ai trouvé que tout allait trop vite. Je me suis également un petit peu égaré au niveau culturel et religieux.

Un conte initiatique à découvrir malgré mes petites remarques.

Titre: Yin et le dragon T3 : Nos dragons éphémères
Auteur: Richard Marazano
Dessinateur : Yao Xu
Éditeur: Rue de Sèvres
Nombre de pages: 60
ISBN: 978-2-369-81180-0
Date de publication: 13 février 2019

Acheter « Yin et le dragon T3 : Nos dragons éphémères » sur Amazon

Partage Partager le billet

mercredi 20 mars 2019 21:18

BD À BASTIA 2019

54 lectures

Partage Partager le billet

BD à Bastia Rendez-vous à Bastia du 4 au 7 avril 2019 pour les 26 e rencontres de BD À BASTIA

  • Depuis 1994, BD À BASTIA offre quatre jours exceptionnels consacrés aux voies émergentes, aux grands classiques, aux auteurs confirmés et à l’illustration pour la jeunesse. Ces rencontres ont donné lieu à plus de 200 expositions originales et reçu près de 400 auteurs.
  • En 2019, une quinzaine d’expositions originales sont créées, aussi bien dans les domaines de l’illustration que de la bande dessinée. Le visuel de cette nouvelle édition est signé Cyril Pedrosa.

Cette année encore BD À BASTIA s’attache à mettre en lumière des auteurs dont le travail semble parfois plus confidentiel mais remarquable : Anne Simon et ses Contes du Marylène ; Sophie Guerrive et le monde de Tulipe. De jeunes auteurs sont à l’honneur également : Jérémy Perrodeau avec Isles, Tarmasz et son Voyage en République de Crabe ou Théo Grosjean avec Un gentil Orc Sauvage.

  • Au sein des expositions, une fois de plus, les auteurs nous aiderons à mieux saisir le monde dans lequel nous vivons :

- Une mise en perspective des situations d’ « isulani », les îliens, grâce à la grande exposition scénographiée Archipel qui rassemblera, entre autres, les dessins originaux de Jeronimus de Jean-Denis Pendanx, les Chroniques du Léopard d’Appollo et Téhem, Tropique de la violence de Gaël Henry ou encore LÎle de Lorenzo Palloni.

- Une mise en garde face aux mécanismes de conflits avec Spirou ou l’espoir malgré tout d’Emile Bravo ou encore Parfum d’Irak de Feurat Alani et Léonard Cohen.

- Et aussi une réflexion sur la situation d’exil, au plus près de l’intime, avec Prendre Refuge de Zeina Abirached et Mathias Enard et La Guerre des autres, dessinée par Paul Bona et Gaël Henry.De grandes expositions rétrospectives montreront le travail d’auteurs dont les dernières parutions ont marqué l’année 2018 par leur beauté plastique et par la richesse de leurs histoires : Brecht Evens avec Les Rigoles, Cyril Pedrosa avec L’Âge d’Or ou Néjib avec Swan.

  • Côté jeunesse, BD À BASTIA proposera de contempler les magnifiques peintures de Manuel Marsol, de rire avec les personnages absurdes de Delphine Durand et de nous évanouir dans la nature avec Le Tracas de Blaise de Raphaële Frier et Julien Martinière.
  • Enfin, BD À BASTIA restera fidèle à ses nombreux programmes de rencontres, visites commentées, ateliers de création, spectacle jeune public, projections, et prix du livre des lycéens qui cette année aura à départager : Spirou ou l’espoir malgré tout, d’Émile Bravo, Claudine à l'école de Lucie Durbiano (d’après Colette) et Les Oubliés de Prémontré de Jean-Denis Pendanx et Stéphane Piatzszek.
  • Les auteurs présents : ZEÏNA ABIRACHED, APPOLLO, FEURAT ALANI, PAUL BONA, ÉMILE BRAVO, PROSPERI BURI, CARMEN CHICA, LÉONARD COHEN, DELPHINE DURAND, LUCIE DURBIANO, BRECHT EVENS, THÉO GROSJEAN, SOPHIE GUERRIVE, GAËL HENRY, MANUEL MARSOL, JULIEN MARTINIÈRE, ROXANNE MOREIL, NÉJIB, LORENZO PALLONI, CYRIL PEDROSA, JEAN-DENIS PENDANX, JÉRÉMY PERRODEAU, STÉPHANE PIATZSZEK, MAX DE RADIGUÈS, MIROSLAV SEKULIC-STRUJA, ANNE SIMON, TARMASZ, TÉHEM

Pour en savoir plus, BD à Bastia

Partage Partager le billet

mardi 19 mars 2019 21:59

L'étranger dans la maison, de Shari Lapena

69 lectures

Partage Partager le billet

L'étranger dans la maison

L'histoire :
Tom Krup arrive chez lui après sa journée de travail. Il découvre que sa femme, Karen, n'est pas là. Comme ce n'est pas dans les habitudes de cette dernière, il panique et appelle la police. Quelques heures plus tard, des inspecteurs se présentent à sa porte.

Mon avis :
J'avais aimé « le couple d'à côté», du même auteur, c'est donc avec plaisir que j'ai attaqué ce nouveau roman. Le résultat est à la hauteur de mes attentes.
Le lecteur découvre un couple en apparence banal, où tout va pour le mieux. Tom et Karen s'aiment et vivent en harmonie. Un grain de sable bouleverse ce monde parfait, et tout va se fissurer. Le couple a-t-il vécu dans le mensonge ?

Au début, Tom a déclenché mon empathie, mais cela a évolué au fil du récit. Face à la situation, il est en plein désarroi. Que penser? Que faire ? Karen et Brigid, ne m'ont pas fait le même effet. Les deux personnages féminins m'ont paru antipathiques. Tous possèdent différentes facettes, plus ou moins sombres. Il faut reconnaître que chacun est travaillé juste ce qu'il faut, voire de manière insuffisante pour les inspecteurs, même s'ils ne sont pas le coeur de l'histoire. La romancière s'attache plus aux réactions des personnages qu'à leurs actions.
Les chapitres sont courts, le récit est rythmé, addictif, même s'il n'y a pas vraiment d'action. L'auteur avance lentement et pose ses pions. La tension qui règne fait le reste, bien que le lecteur découvre rapidement certaines informations.

Je trouve que la fin est une réussite, mais il aurait été intéressant de la développer afin d'apporter plus d'épaisseur au roman. Au programme, mensonges en tous genres, manipulation. Une lecture qui permet de passer un bon moment de détente.

À lire !

Service presse des éditions Presses de la Cité par l'intermédiaire de Netgalley.

Titre: L'étranger dans la maison
Auteur: Shari Lapena
Éditeur: Presses de la cité
Nombre de pages: 304
Traduction: Valérie Le Plouhinec
ISBN: 978-2-2581-3766-0
Date de publication: 17 janvier 2019

Acheter « L'étranger dans la maison » sur Amazon

Partage Partager le billet

mercredi 13 mars 2019 19:57

Un élément perturbateur, d’Olivier Chantraine

52 lectures

Partage Partager le billet

Un élément perturbateur

L’histoire :
Serge Horowitz, grâce à son frère ministre, travaille dans un cabinet d’investissements. Il est envoyé au Japon pour conclure une grosse affaire, mais il la fait capoter.

Mon avis :
Sur la quatrième de couverture, il est indiqué que c’est « un premier roman à l’humour décapant ». Honnêtement, à part l’extrait qui accompagne le résumé, je cherche encore l’humour (on est loin de J.M. Erre).
Le personnage principal, Serge, mériterait d’être secoué, tellement il est mou et se complaît dans son marasme. À quarante-quatre ans, il vit toujours chez sa sœur, et ne peut se résoudre à la quitter. Ses réactions sont souvent décalées. Dans certaines situations, il est atteint d’aphasie, ce qui crée des malentendus. Il nous raconte son histoire en gardant une distance vis-à-vis de la réalité.

J’ai trouvé que les personnages étaient stéréotypés, caricaturaux (responsables de l’entreprise, hommes politiques, etc.). J’ai aussi trouvé que les scènes d’amour étaient trop crues et ne cadraient pas avec le reste (et les ficelles concernant les relations entre Laura et Serge un peu trop grosses).
Malgré son comportement, Serge est attachant, et je voulais connaître le dénouement de l’intrigue. De plus, l’écriture de l’auteur est agréable, et il arrive parfaitement à nous plonger dans l’ambiance du monde de l’entreprise et de la politique qui, elles, sont impitoyables.
Au cours du récit, Serge progresse, se prend en main (ou du moins essaie), mais la fin du roman me laisse perplexe. Je me suis dit: « Tout ça pour ça?», c’est dommage.

Service presse des éditions Folio.

Titre: Un élément perturbateur
Auteur: Olivier Chantraine
Éditeur: Folio
Nombre de pages: 316
ISBN: 978-2-0728-2377-0
Date de publication: 7 mars 2019

Acheter « Un élément perturbateur » sur Amazon

Partage Partager le billet

dimanche 10 mars 2019 18:40

Dix petites poupées, de B.A. Paris

65 lectures

Partage Partager le billet

Dix petites poupées

L’histoire :
Layla a disparu il y a douze ans. Finn, son petit ami, a refait sa vie, avec la sœur de cette dernière. À quelques semaines du mariage, des indices laissent penser que Layla est de retour...

Mon avis :
Il s’agit à nouveau d’un thriller psychologique, et il est réussi, même si j’ai détecté certaines ficelles avant que l’auteur ne les donne. Après le drame de la disparition de Layla, finn a mis du temps à remonter la pente. Sa rencontre avec Ellen, la sœur aînée de celle qu'il aime, va lui permettre de reprendre goût à la vie. L’apparition d’une petite poupée russe sur le muret du jardin va de nouveau faire basculer son existence. Que cache cette poupée ?

Finn dissimule des éléments sur la disparition de Layla. Il nous les livre au compte-gouttes. Il est pétri de doutes, et cela s’accentue avec l’apparition d’autres poupées. Pendant ce temps, l’auteur tisse sa trame, et laisse filtrer plusieurs pistes afin d’induire le lecteur en erreur.

C’est un roman en trois parties. À partir de la deuxième, une seconde voix apparaît, confirmant nos doutes. Quelle place tient Ellen dans la vie de Finn ? Le retour (réel ou non) de Layla bouleverse l’équilibre du couple. Finn ne sait plus quoi faire, et regrette régulièrement, au cours du récit, certains choix faits quelques instants auparavant. Il tourne en rond. À chaque apparition de poupée, il ressort les mêmes arguments: c’est Layla, c’est Ruby, c’est Harry, etc. C’est légèrement lassant, mais à mon sens, voulu.
Comment démêler le vrai du faux ? La tension augmente, et la fin est totalement logique.
L’écriture est très fluide, et l’ensemble se lit facilement. Même si certains éléments paraissent évidents, j’ai pris du plaisir à tourner les pages afin de connaître le dénouement.

À lire !

Service presse des éditions Hugo thriller.

Titre: Dix petites poupées
Auteur: B.A. Paris
Éditeur: Hugo Thriller
Nombre de pages: 330
Traduction: Vincent Guilluy
ISBN: 978-27-55640-50-2
Date de publication: 3 janvier 2019

Acheter « Dix petites poupées » sur Amazon

Partage Partager le billet

- page 1 de 119

Page top