Aller à la recherche

dimanche 19 novembre 2017 22:47

Nos vies, Marie-Hélène Lafon

Partage Partager le billet

Nos vies

L’histoire :
Depuis sa plus tendre enfance, Jeanne Santoire invente la vie des personnes qu’elle croise au quotidien. L’héroïne nous dresse le portrait de quelques personnages...

Mon avis :
Avec ce court roman, je découvre Marie-Hélène Lafon. Il s’agit d’un récit introspectif. Jeanne raconte la vie supposée de quelques personnes qu’elle croise régulièrement au magasin du coin et elle brode autour des quelques éléments qu'elle glane.
Au milieu de tout cela, elle raconte aussi, par petites touches, sa vie et les choix qui se sont offerts à elle.
Après ma lecture, je me suis surtout dit que c’était un roman sur la solitude. La narratrice n’a pas de vie sociale, elle n’a personne. Alors, elle se raccroche à des petits trucs du quotidien, elle affabule sur la caissière du Franprix, Gordana.

C’est un récit lent, il ne se passe pas grand-chose. L’héroïne qui est à la retraite, a un emploi du temps assez routinier et rigide. Le vendredi, toujours à la même heure, elle va au supermarché et elle passe toujours à la même caisse. Je trouve cela un brin obsessionnel. Je n’ai pas eu d’empathie pour l’héroïne ni pour aucun des autres personnages. J’ai trouvé que Jeanne était larmoyante lorsqu’elle raconte les vies supposées de Gordana et d’Horacio. Ce qu'elle imagine est souvent empreint de clichés.

J’ai apprécié le style de l’auteur. Les phrases sont longues, mais la lecture reste fluide. Malheureusement, à la fin du récit, je n’étais pas plus avancé sur l’intérêt de ce roman.

Titre: Nos vies
Auteur: Marie-Hélène Lafon
Éditeur: Buchet Chastel
Nombre de pages: 183
ISBN:978-2-2830-2976-3
Date de publication: 24 août 2017

Acheter « Nos vies » sur Amazon

Partage Partager le billet

mardi 31 octobre 2017 12:18

Frère et sœur, d’Esther Gerritsen

Partage Partager le billet

Frère et sœur

L’histoire :
Avant un conseil d’administration, Olivia reçoit un appel de Marcus, son frère, qu’elle ne voit que très rarement. Ce dernier doit se faire amputer de la jambe. Olivia se retrouve perturbée dans son mode de vie.

Mon avis :
C’est un petit roman agréable qui se lit en quelques heures. Olivia, par obligation familiale, prend en charge son frère pendant la convalescence de celui-ci. Il va bouleverser le quotidien bien réglé de sa sœur.
Celle-ci ne vit que pour son travail. Sa vie de famille passe toujours au second plan. Son choix d’aider Marcus va la perturber au plus haut point. La situation dégénérera, mais surtout d’un point de vue psychologique. Olivia ne supporte pas que son frère s’intègre mieux qu’elle dans sa propre famille, voire dans son milieu professionnel. Il est l'élément perturbateur qui déclenche les événements.
Marcus est considéré comme une personne ayant raté sa vie. Il est « rando-coach », vit en marge de la société, et accompagne des personnes en randonnée. Il les écoute et les conseille. Son arrivée dans la famille de sa sœur se réalise sans encombres, mais fait éclater les tensions qui existent entre Olivia et son mari Gerard, mais aussi avec ses enfants.

C’est un roman d’introspection. L’auteur va à l’essentiel. Quelle place donner à son travail par rapport à sa famille ? Quelles relations avoir avec les autres en dehors du travail ?
Un livre optimiste et bienveillant sur les liens familiaux.
La lecture est très fluide, sans complication. Derrière un sujet important de nos jours, (la place du travail dans nos vies), le livre est centré sur la famille et permet un bon moment de détente.

À lire !

Service presse des éditions Albin Michel.

Titre: Frère et sœur
Auteur: Esther Gerritsen
Éditeur: Albin Michel
Nombre de pages: 170
ISBN: 978-2-226-39632-7
Traduction: Emmanuèle Sandron
Date de publication: 4 octobre 2017

Acheter « Frère et sœur » sur Amazon

Partage Partager le billet

vendredi 27 octobre 2017 20:02

Manège, de Daniel Parokia

Partage Partager le billet

Manège

L’histoire : Matteo quitte son travail au petit matin. Sur le trajet du retour, il se fait renverser par une voiture. La femme qui a provoqué l’accident ne peut rester et lui laisse ses coordonnées. Peu après, Mattéo découvre qu’il la connaît, et replonge 26 ans plus tôt dans son passé.

Mon avis : Ce roman est sans grandes surprises, mais sa lecture est agréable et apporte un peu de détente. Après un petit moment d’adaptation, le style de l’auteur ne m’a pas dérangé. C’est dynamique, les chapitres s’enchaînent rapidement, et j’ai suivi avec intérêt Mattéo dans les méandres de sa jeunesse. Le roman fait des aller-retour entre les années 1990 et les années 1960.

La rencontre avec Mathilda, en 1964, a laissé des traces dans sa vie. Il revisite ses souvenirs afin d’analyser son comportement et les événements de l’époque. Tout ressemblait à une idylle, mais petit à petit, des fissures apparaissent, et Matteo se pose des questions.
C’est un roman lent. L’auteur délivre quelques éléments par-ci par-là afin d’aiguiller le lecteur. Il effleure à peine le caractère de ses personnages, qui n’ont donc pas de profondeur, ce qui est dommage, mais ce n’est pas le but premier de son roman. C’est un récit sur le manège de la Vie qui tourne et retourne. Il ne faut pas s’attendre à de grandes réflexions ni de grands exemples, mais c’est un petit roman qui pourra intéresser certains lecteurs.

Titre: Manège
Auteur: Daniel Parokia
Éditeur: Buchet Chastel
Nombre de pages: 266
ISBN: 978-2-283-03030-1
Date de publication: 17 août 2017

Acheter « Manège » sur Amazon

Partage Partager le billet

dimanche 15 octobre 2017 21:54

Le proscrit, de Sadie Jones

Partage Partager le billet

Le proscrit

L’histoire : Angleterre, Waterford, années 1950. Lewis, 19 ans, rentre chez lui après deux ans de prison. Sans étonnement, l’accueil qu’il reçoit est assez froid.

Mon avis : Ce roman dégage une ambiance malsaine. Lewis est de retour chez lui après deux ans de prison et rien ne semble avoir changé dans cette bourgade.

On découvre petit à petit la vie du protagoniste et ce qui l’a conduit à commettre un acte insensé. On voit alors un jeune homme ayant été fortement perturbé psychologiquement dans son enfance, que personne n’a souhaité aider en ignorant totalement ses problèmes. C’est le cas de Gilbert, son père. J’ai trouvé que ce dernier était un personnage irrécupérable, et d’ailleurs, ce n’est pas l'unique cas dans cette petite ville où seules les apparences comptent et où l’hypocrisie règne en maître.

Avoir vu sa mère se noyer alors qu’il n’avait que dix ans a traumatisé Lewis (et qui ne le serait pas ?). Ensuite, son père le délaisse, au prétexte qu’il doit être fort, ne pas aborder le sujet et oublier (car il est bien connu que si on ne parle pas d’un problème, c’est qu’il n’existe pas).

Afin de combler son manque d’affection, Lewis bascule dans des addictions : alcool, scarifications. Plus la lecture avance, plus on éprouve de l’empathie pour le jeune homme. D’ailleurs, dans cette petite ville, les seuls refuges que les habitants peuvent trouver sont la boisson et la violence. En même temps, il est plus facile de rejeter la faute sur les autres et de se complaire dans l’hypocrisie que de regarder la réalité en face.

Dans les personnages secondaires qui gravitent autour de Lewis, seule la jeune Kit semble le comprendre. Elle est la cadette de la famille la plus importante de la région. Sa soeur aînée, Tamsin, est plus ambiguë dans ses relations avec le jeune homme, et c'est assez malsain.

C’est un roman psychologique puissant et juste, mais pas larmoyant.

À découvrir !

Titre: Le proscrit
Auteur: Emmanuel Vaillant
Éditeur: Buchet Chastel
Traduction:Vincent Hugon
Nombre de pages: 378
ISBN: 978-2-2830-2364-8
Date de publication: 8 janvier 2009

Acheter « Le proscrit » sur Amazon

Partage Partager le billet

vendredi 28 juillet 2017 21:29

#Bonnet, d'Eliane Girard

Partage Partager le billet

#Bonnet

L’histoire :
Lina Darius est une star de la radio et de la télé. Un matin, elle croise Tristan, coiffé d’un ridicule bonnet péruvien, qui lui demande une cigarette. Pour la remercier, Tristan lui fait la bise. Le lendemain, catastrophe, la photo est sur les réseaux sociaux.

Mon avis :
Il s’agit d’une critique, d’une satire des réseaux sociaux, ainsi que des médias et des dérapages qu’ils peuvent engendrer. Ce petit roman se lit facilement et il est très abordable. On vit dans une société où tout est scruté, analysé, disséqué. Si on ne fait pas attention, avec un minimum de recul, à l’utilisation des réseaux sociaux et des médias, on peut rapidement être broyé par la machine à buzz.

Ce roman est quand même plus léger que ce que le thème laisse entrevoir, il prête à sourire, mais le sujet traité est très important : les médias sont un monde sans pitié, de même que les réseaux sociaux. S’y côtoient le meilleur et le pire.

Lina Darius existe grâce aux médias et aux réseaux sociaux. Elle essaie de maîtriser l’image qu’elle diffuse, car seules les apparences comptent pour faire de l’audience.
Tristan se méfie des réseaux sociaux par principe. Il n’y voit pas trop d’intérêt. Au contraire, Clotilde (sa copine) ne vit que pour ça. Comme beaucoup de nos coreligionnaires, elle est greffée à son smartphone. De plus, elle ne réfléchit pas : c’est sur le réseau, donc c’est vrai. On se rapproche du mouton qui suit bêtement et docilement ce qu’on lui dit.
Son comportement m’a laissé perplexe. Après réflexion, et après avoir navigué quelque peu sur le net et les réseaux sociaux, je me dis que c’est monnaie courante. Les capacités de réflexion s’éloignent et on commence à faire de la téléréalité dans la vie quotidienne. La lecture de ce roman m’a fait penser à «Truman Show». Presque vingt ans après, la situation a empiré et Eliane Girard tombe juste dans son histoire. Il n’y a pas besoin de trop forcer le trait.
C’est un roman où les faux-semblants sont légion. J’ai apprécié ce récit. Cela permet de passer un bon moment pour se détendre, même si le sujet en arrière-plan est plus sérieux.

Titre: #Bonnet
Auteur: Eliane Girard
Éditeur: Buchet Chastel
Nombre de pages: 222
ISBN: 978-2-283-03065-3
Date de publication: 2 mars 2017

Acheter « #Bonnet » sur Amazon

Partage Partager le billet

- page 1 de 25

Page top