14janv. 2017

Tintin et le secret d’Hergé, de Serge Tisseron

Tintin et le secret d’Hergé

L’ouvrage :
Le Psychiatre et psychanalyste Serge Tisseron revisite l’oeuvre de Hergé avec un nouvel éclairage.

Mon avis :
J’étais curieux de découvrir ce livre. Serge Tisseron utilise la psychanalyse pour examiner les albums de Tintin et trouver des liens avec l‘histoire de Hergé. Il part du postulat qu’un artiste utilise une part d’inconscient dans ses œuvres et qu’on peut les décrypter lorsqu’on connaît les codes de l’auteur.

Le psychanalyste étudie les différents personnages de la série et leur évolution d’album en album. De là, il applique une théorie d’un secret de famille qui aurait fortement influencé Hergé dans la conception de ses personnages et de certains albums.

Serge Tisseron explique donc sa théorie, mais cela reste dans le domaine du subjectif, et même, parfois, tiré par les cheveux. Certains trouveront un ouvrage comme ça totalement inutile, d’autres, comme étant une référence absolue dans le domaine. De mon côté, je me situe plutôt entre les deux. L’analyse de l’évolution des personnages est très intéressante, la théorie derrière beaucoup moins, et à mon sens, n’a pas beaucoup d’utilité. C’est un ouvrage pour les purs fans de Tintin qui chercheraient à en savoir plus sur cette œuvre magistrale.

Cette lecture va me permettre de relire les albums de Tintin avec un regard plus acéré, mais toujours dans l’optique de passer un bon moment.

Service presse des éditions Hors Collection.

Titre: Tintin et le secret d’Hergé
Auteur: Serge Tisseron
Éditeur: Hors collection
Nombre de pages: 175
ISBN: 978-2-258-13825-4
Date de publication: 8 septembre 2016

Acheter « Tintin et le secret d’Hergé » sur Amazon

Partage

12janv. 2017

Nue, sous la lune, de Violaine Bérot

Nue, sous la lune

L’histoire :
Une femme est en fuite. Petit à petit, apparaissent ses motivations.

Mon avis :
Il s’agit d’un récit, d’une introspection. Il n’y a aucun dialogue dans ce petit roman. Cela peut paraître déroutant, mais passé un moment d’adaptation, j’ai apprécié cette lecture.
Le personnage principal, une femme, ne porte pas de nom. Elle livre au lecteur tout de ses pensées, ses envies, ses motifs, pourquoi elle tente de partir. Pourquoi seulement tenter ? Car ce n’est pas la première fois, et qu’elle est totalement soumise à l’homme qu’elle aime. De plus, c’est aussi un maître reconnu et son mentor au niveau sculpture.

L’héroïne est soumise et il semble qu’il n’y ait rien qui puisse la sortir de cette situation inextricable. Il faudra donc attendre un point de non-retour. La relation qui la lie à cet homme est un véritable poison qui agit lentement, mais sûrement, et qui la détruit à petit feu. C’est une drogue qui ne fonctionne qu’à sens unique. Le fait qu’elle ne porte pas de nom la nie en tant que personne. Elle n’existe pas, elle n’existe plus, elle n’est rien. Un récit fort et émouvant, jusqu’à la fin inéluctable.

Il s’agit d’une fiction, mais certaines personnes vivent de telles relations, dans l’anonymat, et le plus souvent, dans la plus grande indifférence. Quand le pire arrive, on ne comprend pas. Il faudrait peut-être que notre société ouvre un peu plus les yeux.

À découvrir.

Titre: Nue, sous la lune
Auteur: Violaine Bérot
Éditeur: Buchet Chastel
Nombre de pages: 118
ISBN: 978-2-283-02991-6
Date de publication: 12 janvier 2017

Acheter « Nue, sous la lune » sur Amazon

Partage

08janv. 2017

L’oiseau des tempêtes, de Serge Brussolo

L'oiseau des tempêtes

L’histoire :
Le baron Artus de Bregannog, après de grands succès aux Amériques, vit reclus en Bretagne. Son médecin personnel, Alexandre, sur les conseils du baron, a pris pour épouse Marie-Laurence, et se retrouve à devoir élever Marion, la fille de cette dernière.

Mon avis :
Comme souvent, il ne faut absolument pas lire la quatrième de couverture, ce qui est désolant. Quand les éditeurs comprendront-ils que l’on doit appâter le lecteur et non lui raconter toute l’histoire (car dans ce cas, quel est l’intérêt de lire le roman?).
Même si j’ai lu moins de romans de l’auteur que La Livrophile[1] (plus d’une centaine à son actif), je sais (merci à elle), que Marion fait partie des prénoms récurrents que l’auteur utilise dans différents romans historiques.

Serge Brussolo est très prolifique[2], et il nous présente, cette fois-ci, un roman d’aventures qui se déroule à l’époque moderne, sous le règne de louis XIV. Le lecteur suit les péripéties de Marion, seize ans.
La jeune fille n’a pas de prises sur les événements. Tout au long de l’histoire, elle réagit selon ce qui lui a été dicté, et pas par elle-même (sauf à un moment). Il s’agit donc d’un personnage ordinaire que rien ne prédisposait à ce genre d’aventures, et c’est ce qui fait la force du roman. Le personnage de l'adolescente est travaillé. Le lecteur a rapidement de l’empathie pour elle.

Serge Brussolo maîtrise suffisamment les faits et la vie de l’époque pour rendre crédible son histoire et nous immerger dans son récit. L’ensemble du récit est assez sombre, mais la lecture est rendue agréable par le style et la patte de l’auteur, ainsi que par ses nombreuses idées[3]. Grâce à cela, on souhaite entrevoir une lueur d’espoir dans la vie de Marion.
Le roman se termine avec une fin ouverte, ce qui laisse la possibilité d’avoir une suite.

N’hésitez pas à essayer ce livre ou tout autre de l’auteur, car une fois découvert, un Serge Brussolo ne se lâche plus.

Titre: L'oiseau des tempêtes
Auteur: Serge Brussolo
Éditeur: Fleuve Éditions
Nombre de pages: 399
ISBN: 978-2-265-09736-0
Date de publication: 10 novembre 2016

Acheter « L'oiseau des tempêtes » sur Amazon

Partage

01janv. 2017

Sortie de piste, de Marc Welinski

Sortie de piste

L’histoire :
Moïse Steiner vit une période difficile : l’entreprise qu’il dirige fait faillite, et en même temps, il a promis à Alice de dire la vérité au mari de cette dernière. Pourtant, ce ne seront pas les seuls bouleversements dans sa vie.

Mon avis :
Ce roman fut une agréable lecture. J’ai passé un bon moment en compagnie de Moïse Steiner. Il ne s’agit pas d’un thriller, mais plutôt d’une comédie avec pour fond un sujet sérieux : l’Expérience de Mort Imminente (EMI). Le livre traite aussi un autre thème, qui est comment mener sa vie. La situation de départ est assez banale, mais pas joyeuse : Moïse voit son entreprise péricliter, et il couche avec Alice, la femme de Wang. Ce dernier est le propriétaire du restaurant préféré de Moïse.

Dès les premières pages, tout bascule. Ensuite, le personnage principal va avoir un terrible accident. À partir de ce moment, il va voir sa vie sous un autre jour, et commencer à relativiser. En outre, quelqu'un de pragmatique, matérialiste et athée comme lui, va essayer de comprendre ce qui a pu lui arriver quand son coeur s’est arrêté. Pour lui, c’est quelque chose d’inconcevable. Il y a des tentatives d’explications scientifiques ou religieuses, et dans tous les cas, c’est bien amené. Le lecteur que j’étais avait plutôt tendance à sourire dans ces moments-là.

Le personnage d’Alice amène un petit grain de folie dans l’histoire. Elle est intéressée par le sans gluten et le chamanisme. Elle n’hésitera pas à pousser Moïse à faire certaines expériences, pour le moins étranges.
Felix est l’autre personnage qui tient une grande place dans le roman. On peut le considérer comme ayant un rôle de sage, de guide. Dans ce roman chorale, certains sont plus exaspérants que d’autres. Par exemple, Odette, la mère de Moïse, est un véritable stéréotype.

L’auteur aborde, entre autres, les sujets de l’amitié, de l’amour, et de la mort. Le style d’écriture est vraiment agréable et fluide, sans aucune difficulté. Malgré des thèmes sérieux, c’est un roman qui semble léger et qui a été une vraie bouffée d’air frais.

Service presse des éditions Daphnis et Chloé.

Titre: Sortie de piste
Auteur: Marc Welinski
Éditeur: Daphnis et Chloé
Nombre de pages: 387
ISBN: 979-10-253-0058-9
Date de publication: 15 septembre 2016

Acheter « Sortie de piste » sur Amazon

Partage

22déc. 2016

Les visiteurs de notre enfance, de Pierre-Alek Beddiar et Arnaud Magnier

Les visiteurs de notre enfance

L’ouvrage : Les auteurs parcourent, pour notre bonheur, les différentes saisons des Visiteurs du mercredi et des Visiteurs de Noël, ces émissions crées par Christopĥe Izard.

Mon avis : Après « Nos années Casimir[1] », Pierre-Alek Beddiar et Arnaud Magnier reviennent avec un nouvel ouvrage de qualité. Le format est toujours de 26cm*26cm, sur papier glacé. L’iconographie est omniprésente avec une grande place laissée aux textes. Ces derniers sont précis et travaillés avec soin. Un sommaire permet de feuilleter l’album comme bon nous semble. Au total, huit années d’émissions sur TF1 sont passées en revue.

On retrouve avec plus ou moins de souvenirs et aussi de bonheur, des séries comme «Hong-Kong Fou-Fou», «Wally Gator», «Le club des cinq», «La bataille des planètes», «Capitaine Flam», etc.

Les auteurs présentent aussi les différents animateurs qui ont participé à cette émission : Patrick Sabatier, Marc Menant, Dorothée (sous son véritable nom à ce moment-là), Claude Pierrard, etc.
Les articles sont parsemés d’anecdotes et d’informations sur les produits dérivés de l’époque (45T, figurines, jouets, etc).

Un album qui fleure bon la nostalgie ou tout simplement pour les curieux qui aimeraient savoir pourquoi c’était mieux avant. ;-)

Un bel objet à découvrir !
En complément, vous pouvez aussi visiter le site officiel d'informations : http://osibo-news.com/ ou la page facebook du livre.

Les visiteurs de notre enfance

Service presse des éditions Hors Collection.

Titre: Les visiteurs de notre enfance
Auteur: Pierre-Alek Beddiar / Arnaud Magnier
Éditeur: Hors collection
Nombre de pages: 176
ISBN: 978-2-258-13593-2
Date de publication: 14 novembre 2016

Acheter « Les visiteurs de notre enfance » sur Amazon

Partage

- page 1 de 83