Aller à la recherche

Romans policiers, Thrillers, Espionnage

Fil des billets Fil des commentaires

vendredi 4 février 2022 21:59

Je connais ton secret, S.K. Tremayne.

Partage Partager le billet

Je connais ton secret

L’histoire :
Récemment divorcée et financièrement aux abois, Jo Ferguson, journaliste indépendante, trouve refuge dans l’appartement de sa meilleure amie, à Londres. L’endroit, luxueux, est à la pointe en matière de domotique : des équipements ultramodernes permettent d’y contrôler l’éclairage, le chauffage, les serrures, et sont même capables de faire la conversation aux plus solitaires. Bien qu’elle déplore l’impact de ces accessoires, Jo s’amuse à leur parler. Jusqu’à ce qu’un de ces assistants virtuels, Electra, menace de révéler à la police un terrible secret enfoui dans son passé.

Mon avis :
L’auteur aborde le thème des appareils connectés avec brio. Lorsqu’Electra annonce à Jo, sans que cette dernière n’ait posé de questions : « Je sais ce que tu as fait », la jeune femme panique. Elle ne comprend pas ce qui lui arrive, et les dysfonctionnements se produisent de manière aléatoire. Il s’ensuit une longue descente aux enfers...
J’ai trouvé Jo un peu immature sur les bords. Elle est fragile psychologiquement, et pas seulement à cause de son divorce. Son amie, Tabitha, lui dit qu’il ne faut pas débrancher les appareils, et elle obéit, sans trop se poser de questions. Une chose comme cela m’arriverait, l’appareil terminerait à la poubelle dans les trente secondes, et j’utiliserais de nouveau les lumières en appuyant sur l’interrupteur (mais dans ce cas-là, le roman serait terminé).

Le roman est addictif, même si l’héroïne est agaçante, que certains personnages sont imbus d’eux-mêmes, que je m’habitue à l’auteur, et commence à connaître son mode de fonctionnement.
Jo est perturbée, et la paranoïa n’est pas loin. Comment enquêter quand tout ce qui est connecté vous surveille ou agit à votre place ? Les suspects se multiplient, chacun ayant un motif.
Le suspense est présent, et l’auteur nous mène où il veut. Un bon thriller psychologique.

Lecture commune avec la Livrophile.

Titre: Je connais ton secret
Auteur: S.K. Tremayne
Dessinateur: Olivier Martin
Éditeur: Pocket
Nombre de pages: 405
Traduction: Anne Duval
ISBN: 978-2-2663-2220-1
Date de publication: 13 janvier 2022

Acheter « Je connais ton secret » sur Amazon

Partage Partager le billet

lundi 3 janvier 2022 12:04

Ne vous fiez pas aux apparences, Tess Sharpe

Partage Partager le billet

Ne vous fiez pas aux apparences

L’histoire :
Nora, dix-sept ans, accompagne deux amis pour déposer de l’argent dans une banque. Ils se retrouvent otages de deux braqueurs. À partir de ce moment, Nora décide de sauver ses amis...

Mon avis :
Il y a longtemps que je n’avais pas abordé le sujet, mais ma première remarque concerne l’adaptation du titre. Pourquoi ne pas avoir gardé « Les filles que j’ai été » («The girls I’ve been»), transposition directe du titre original beaucoup plus parlant vis-à-vis du contenu du roman ? Je trouve dommage ces traductions de titres qui s’éloignent de l’œuvre de départ.
Néanmoins, j’ai pris du plaisir lors de ma lecture de ce roman jeunesse. Nora est une adolescente particulière : elle est vive, intelligente, n’a pas froid aux yeux, et elle a un passé trouble dû à une mère arnaqueuse et manipulatrice.
L’histoire alterne entre passé et présent, ce qui nous permet de suivre la construction de Nora au cours de sa vie, et de comprendre comment elle en est arrivée là. Les personnages de Wes et Iris ont de l’épaisseur et sont intéressants, même si, à mon sens, l’auteur aurait pu mettre de côté le triangle amoureux et l’homosexualité qui n’apportent rien à l’intrigue. Certains passages mettant Nora en scène ne sont pas réalistes pour une adolescente de dix-sept ans, mais cela ne nuit pas au roman, car cela reste crédible.
À part cela, ma lecture a été addictive, la plume de l’auteur est agréable et fluide.
Tess Sharpe aborde de nombreux thèmes qui vont de la santé à la maltraitance, mais aussi aux thérapies pour atténuer les traumatismes. Le suspense est présent jusqu’au bout, même si on comprend qu’il ne peut rien arriver à l’héroïne. La question qui se pose surtout est: « Jusqu’où peut-elle aller ? ».

À lire !

Service presse numérique des éditions Nathan.

Titre: Ne vous fiez pas aux apparences
Auteur: Tess Sharpe
Éditeur: Nathan
Nombre de pages: 400
Traduction: Julie Lopez
ISBN: 978-2-0924-9222-2
Date de publication: 1 juillet 2021

Acheter « Ne vous fiez pas aux apparences » sur Amazon

Partage Partager le billet

mardi 15 juin 2021 11:04

L’ange obscur, Danielle Thiéry

Partage Partager le billet

L’ange obscur

L’histoire :
Épinal accueille une équipe de tournage pour un film retraçant un fait divers qui s’est déroulé dix ans plus tôt : une jeune fille avait été retrouvée assassinée dans les bois. Le coupable,Vince de Mestre, qui doit sortir de prison prochainement, accepte de jouer son propre rôle...

Mon avis :
Après « Cannibale », voici « L’Ange obscur ». Dans ce roman, nous retrouvons Olympe et son père, le capitaine Marin. Il est possible de lire ce roman sans avoir lu le précédent. La jeune fille prépare son bac. Elle voit l’arrivée de ce tournage comme une opportunité : la production recherche des figurants. Elle décide de poser sa candidature sans prévenir ses parents. Gala, l’assistante de production, repère Olympe, et lui propose un rôle, mais pas celui auquel elle s’attendait. Lors du tournage, la jeune fille est sous le charme de Vince de Mestre. Ce dernier est un personnage énigmatique, mais attachant. Mais pourquoi avoir choisi un meurtrier pour jouer son propre rôle ? Dans quoi la production s’est-elle engagée ? Tout semble idyllique. Olympe découvre le monde du cinéma et aussi ses contraintes : temps de maquillage, mise en scène, etc. Or, un jour, tout bascule, et la brigade du capitaine Marin se retrouve sur le pied de guerre : Vince de Mestre et Olympe ont disparu. Comment ? Pourquoi ? Qui est responsable ? L’enquête est palpitante, avec un père dans tous ses états (ce qui n’est pas étonnant). Le capitaine Marin devra reprendre les éléments du procès datant de dix ans, dans l’espoir d’avoir des explications sur la situation actuelle.

La structure de l’intrigue est classique, j’ai trouvé rapidement la solution, mais la romancière distille les informations avec justesse. Il y a un rebondissement un peu gros vers la fin, mais rien de rédhibitoire. La lecture est très fluide, sans complications.

À lire.

Service presse des éditions Syros.

Titre: L’ange obscur
Auteur: Danielle Thiéry
Éditeur: Syros
Nombre de pages: 480
ISBN: 978-2-7485-2990-6
Date de publication: 12 mai 2021

Acheter « L’ange obscur » sur Amazon

Partage Partager le billet

samedi 1 mai 2021 19:22

Manhattan Sunset, de Roy Braverman

Partage Partager le billet

Manhattan Sunset

L’histoire :
Une petite fille est retrouvée, assassinée et mutilée. L’inspecteur Donnelli est chargé de l’enquête. Il semble normal, sauf qu’il discute avec le fantôme de son ancien coéquipier. Ce dernier aimerait que Donnelli découvre qui l’a assassiné.

Mon avis :
Donnelli est un flic désabusé qui essaie de faire son travail du mieux possible. Mais il faudrait que les morts (surtout un, Pfiffelmann) le laissent tranquille. Or, l’inspecteur est au bord de la rupture et cette nouvelle enquête ajoute une autre difficulté : c’est une enfant qui a été assassinée : pourquoi ? Qui est-elle ?
L'inspectrice Mankato, nouvelle coéquipière de «Donuts» (surnom que donnent ses proches à Donnelli) apportera une aide précieuse et le recul nécessaire aux investigations.
L’affaire finira par se tourner vers la mafia russe, quand le FBI mettra des bâtons dans les roues de Donnelli. Deux enquêtes se suivent en parallèle, avec de nombreux rebondissements. La tension est présente, les morts s’accumulent, et l’inspecteur est de plus en plus perturbé (sans compter les trips à l’acide). Le petit plus de ce roman est dans les interactions avec Pfiffelmann, ce qui crée des quiproquos et des réactions de l’entourage de l'inspecteur. La lecture est très fluide, car les chapitres sont courts, ce qui donne l'impression d'un enchaînement rapide.
Les personnages sont travaillés, et l’ensemble aboutit à un roman noir original.

À lire.

Titre: Manhattan Sunset
Auteur: Roy Braverman
Éditeur: Hugo Thriller
Nombre de pages: 363
ISBN: 978-2-7556-8609-8
Date de publication: 4 février 2021

Acheter « Manhattan Sunset » sur Amazon

Partage Partager le billet

vendredi 19 mars 2021 13:57

Le cercle de Finsbury, de B.A. Paris

Partage Partager le billet

Le cercle de Finsbury

L’histoire :
Quand Alice et Léo emménagent au Cercle de Finsbury, une résidence haut de gamme en plein Londres, la jeune femme est persuadée de prendre enfin un nouveau départ. Et tant pis si les choses sont allées un peu vite avec Léo, et si celui-ci a pris en charge leur emménagement sans véritablement la consulter. La maison est parfaite, la résidence idéale, et les voisins semblent si accueillants ! Mais le cauchemar commence...

Mon avis :
Ce nouveau thriller psychologique de B.A. Paris m’a plu, malgré un bémol important : pendant un long moment, j’ai trouvé que les réactions d’Alice étaient disproportionnées par rapport à la situation. En effet, quand elle découvre qu’un meurtre a eu lieu dans la maison, elle disjoncte complètement, déclare qu’elle ne pourra jamais y vivre, et... reste. Ce qui est totalement illogique (certes, si elle part, le livre n’existe plus).

Lorsqu’elle avait dix-neuf ans, Alice a perdu ses parents et sa sœur, Nina, dans un accident. Pour faire bonne mesure, la personne assassinée auparavant dans la maison se prénommait, elle aussi, Nina. Alice reproche à Léo de ne pas lui avoir parlé de ce drame, ce qui est normal. Elle comprend alors pourquoi elle ressentait des réticences chez certaines de ses voisines. Les tensions dans le couple vont crescendo. Se connaissent-ils vraiment ?
D’ailleurs, tout ne paraît pas si idyllique que ça dans cette résidence : les maisons sont regroupées autour d’un square, et tout le monde peut plus ou moins voir ce qu’il se passe chez les voisins. Cela a un petit côté malsain.

De plus, Léo est fuyant. Il semble cacher des choses, ce qui engendre de nombreuses questions chez Alice. Le meurtre, pour cette dernière, devient une véritable obsession. Elle veut découvrir la vérité, et ressent un véritable attachement envers cette Nina assassinée (je me suis dit qu’elle avait besoin d’une bonne psychothérapie). Heureusement, il y a ce détective privé, qui a déclenché cette descente aux enfers, mais qui enquête toujours sur le meurtre, et permet à la jeune femme de garder la tête hors de l’eau.

Qui ment ? Pourquoi ?

À lire !

Service presse numérique des éditions Hugo Roman par l'intermédiaire de Netgalley.

Titre: Le cercle de Finsbury
Auteur: B.A. Paris
Éditeur: Hugo Roman
Nombre de pages: 411
ISBN: 978-2-7556-8659-3
Date de publication: 4 mars 2021

Acheter « Le cercle de Finsbury » sur Amazon

Partage Partager le billet

- page 2 de 44 -

Page top