Aller à la recherche

La malédiction de Rocalbes, Philippe Grandcoing

33 lectures

Partage Partager le billet

La malédiction de Rocalbes

L’histoire :
Le père d’Hippolyte Salvignac souhaite acheter le château de Rocalbe, dans le Périgord, afin de l’offrir à son fils. Or, une fois le jeune homme sur place, les meurtres se succèdent. Hippolyte décide alors de demander à son ami, Jules Lerouet, de mener l’enquête.

Mon avis :
Cinquième tome des aventures d’Hippolyte Salvignac ! L’histoire se déroule en province, aux Eyzies. C’est le lieu principal de recherches archéologiques préhistorique, où différents protagonistes se livrent une lutte acharnée afin d’en retirer le plus d’argent possible.
Même s’il est plus appréciable d’avoir lu les tomes précédents, cela n’est pas obligatoire pour suivre l’intrigue et les péripéties des deux amis. Jules, inspecteur de police, travaille directement sous les ordres de Celestin Hennion, et il est souvent chargé d’affaires délicates.
% Ici, dans ce roman, il vient surtout rendre service à Hippolyte : sur place, les morts se multiplient, et un proche de son ami est soupçonné. Les recherches archéologiques sont au coeur de l’intrigue.
Qui est vraiment le meurtrier ? Mêlant habilement, comme à son habitude, personnages de fiction et réels, Philippe Grandcoing nous emporte dans son monde.

La mise en place avant l’enquête est assez longue, mais je n’ai pas trouvé cela gênant, sans doute car j’ai l’habitude de côtoyer les personnages depuis le début de la série, et que le romancier écrit comme cela.
Il y a peu d’action, sauf sur la fin. La plume de l’auteur est toujours aussi précise dans ses descriptions, et c’est un plaisir de le lire.

Titre: La malédiction de Rocalbes
Auteur: Philippe Grandcoin
Éditeur: De Borée
Nombre de pages: 310
ISBN: 978-2-8129-2760-7
Date de publication: 3 mars 2022

Acheter « La malédiction de Rocalbes » sur Amazon

Partage Partager le billet

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.aupresdeslivres.fr/trackback/726

Fil des commentaires de ce billet

Page top