Aller à la recherche

Optic Squad, Mission Seattle, de Stéphane Bervas et Sylvain Runberg

220 lectures

Partage Partager le billet

Optic squad, Mission Seattle

L’histoire :
Seattle, 2098. Katryn Horst est recrutée pour intégrer les Optic Squad. Peu de temps après, elle est affectée à sa première mission : démanteler un trafic d’êtres humains.

Mon avis :
Il s’agit du premier album d’un thriller dystopique futuriste. Le récit suit une nouvelle recrue de l’Optic Squad, une unité d’élite qui traque les criminels au niveau mondial sous mandat de l’ONU. Les agents de cette unité sont équipés de nanocaméras qui permettent un suivi en temps réel de leurs missions. Cela permet aussi d’améliorer leurs capacités et de les seconder le plus efficacement possible.

Dans ce premier tome, l’intrigue se met en place, mais une grande part est laissée à l’action. Il y a peu de temps morts.
Je me suis vite immergé dans ce récit. Il y a beaucoup de dialogues, ce qui donne de la consistance au scénario. De plus, quelques retours en arrière nous expliquent une partie du passé de Katryn. Cette dernière est assez surprenante par son calme dans les situations les plus dramatiques. Elle reste froide, rien ne semble la toucher. D’ailleurs, la fin de l’histoire donne un intérêt supplémentaire à l’intrigue.

Le découpage des planches reste classique. Je trouve les décors très précis, réussis. Le dessin est réaliste. Les couleurs sont assez sombres, dans des tons de bleu, l’essentiel de l’histoire se déroulant de nuit.
J’ai été agréablement surpris par ce premier album. C’est avec intérêt que je vais surveiller les aventures de ces agents, et spécialement Katryn Horst.

À lire !

Titre: Optic squad, Mission Seattle
Auteur: Sylvain Runberg
Dessinateur: Stépahne Bervas
Éditeur: Rue de Sèvres
Nombre de pages: 68
ISBN: 978-2-36981-921-9
Date de publication: 9 octobre 2019

Acheter « Optic squad, Mission Seattle » sur Amazon

Partage Partager le billet

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.aupresdeslivres.fr/trackback/634

Fil des commentaires de ce billet

Page top