Aller à la recherche

Le Fossoyeur, d'Adam Sternbergh

3706 lectures

Partage Partager le billet

Le Fossoyeur

L'histoire :
Spademan est un tueur à gages sans scrupules. À partir du moment où vous payez, il tue qui vous voulez, ou presque...

Mon avis :
Le personnage principal, Spademan, est le narrateur. Il s'exprime au présent, à la première personne, dans un style direct, avec des phrases courtes. Les personnages ne sont pas très approfondis, mais c'est voulu afin d'obtenir un style percutant et une histoire sans temps morts. Les pages s'enchaînent rapidement, pour le plaisir du lecteur. On peut être décontenancé au début par l'absence des règles de ponctuation concernant le dialogue : il n'y en a pas. Personnellement, cela ne m'a pas dérangé.

Le monde présenté est celui d'un New York apocalyptique, qui va au-delà d'un « New York 1997[1] », de John Carpenter, en ne s'arrêtant pas seulement à Manhattan. C'est un véritable monde de désolation où la fracture sociale est un élément clé avec comme enjeu la limnosphère : un lieu virtuel où les plus riches peuvent vivre leurs rêves les plus fous.
Si l’on ajoute à cela des attentats, un prédicateur fanatique comme T.K. Harrow, des laissés pour compte sans domicile fixe, on obtient une société en pleine déliquescence. Le personnage de Perséphone est ambigu. Elle maîtrise, en partie, les codes de fonctionnement de ce monde étrange.

Quant au personnage principal, Lea Touchbook[2] , lui trouve un petit côté « Léon[3] », de Luc Besson. Je dirais que oui, il y a des similitudes, mais Spademan est beaucoup plus cynique. Il a un regard blasé sur la société et se considère comme devant éliminer les déchets, ce qui, pour un ancien éboueur, est une déformation professionnelle. Par contre, les deux personnages ne font pas ce boulot pour l'argent. Ils ont tous les deux des règles bien précises. Et dans les deux cas, un petit grain de sable vient perturber la machine.

Ce qui fait la force de ce roman, c'est que la situation est plausible, même si on ne souhaite pas que cela arrive. Une société peut déraper et se pervertir sans limites. Des événements historiques l'ont déjà prouvé.

C'est un premier roman dont les droits ont déjà été acquis pour le cinéma.

À découvrir !

Titre: Le Fossoyeur (Shovel Ready)
Auteur: Adam Sternbergh
Éditeur: Denoël
Nombre de pages: 264
Traduction: Florence Dolisi
ISBN:978-2-207-12413-0
Date de publication: 13 mai 2015

Acheter « Le Fossoyeur » sur Amazon

Partage Partager le billet

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.aupresdeslivres.fr/trackback/273

Fil des commentaires de ce billet

Page top