Aller à la recherche

L'île aux mille couleurs, de Tamara McKinley

962 lectures

Partage Partager le billet

L'île aux mille couleurs

L'histoire :
Lorelei Pearson, dite Loulou, est une jeune artiste en devenir qui vit à Londres. Un jour, elle reçoit une lettre étrange de Tasmanie, son pays d'origine. Elle commence alors un long périple en quête de son identité.

Mon avis :
L'histoire oscille entre l'Angleterre et la Tasmanie, de la fin du XIXe siècle au début des années 1920. Pour Loulou Pearson, les secrets de famille sont omniprésents. D'ailleurs, le thème principal tourne autour de la famille et des racines. Il y a aussi, en arrière-plan, l'élevage de chevaux, mais c'est quelque chose de très succinct. Par contre, Tamara McKinley montre parfaitement les conséquences de la première Guerre mondiale pour de nombreuses familles.

Loulou a du caractère, mais elle a encore de nombreuses hésitations. Le lecteur s'attache facilement à elle. L'écriture est fluide, agréable. C'est une histoire pleine de romantisme.
Malgré ces côtés positifs, j'ai trouvé que le contenu était un peu trop léger. L'intrigue était pourtant prometteuse. Elle tient un bon moment, mais tombe un peu à plat. Les moments de suspense ajoutent un peu de piment à l'histoire, mais lors de la chute, je me suis dit : « tout ça pour ça ? », c'est un peu décevant. Les relations mère-fille ne sont pas assez exploitées, ni ce qui tourne autour de Carmichael. Les ficelles utilisées sont un peu trop convenues. Exemple, les événements autour de Maurice ou de Joe sont sans surprises.

Clarice est le personnage pour lequel on a peut-être le plus de sympathie quand on contextualise son comportement en fonction des événements passés. Les passages où elle se remémore sa vie en Tasmanie sont, à mon sens, les plus intéressants.
Dolly est le stéréotype du personnage superficiel dans sa manière de vivre, mais qui est sincère en amitié et qui sert un peu de mentor à Loulou. Les autres personnages secondaires sont aussi intéressants, sauf celui de Gwen, que j'ai trouvé manquant d'épaisseur.

C'est un roman plein de bons sentiments (ce n'est pas péjoratif, la lecture a été très agréable). Je trouve seulement que le récit n'est pas au niveau de la Trilogie « Oceana » du même auteur[1] .

Ce livre m'a été envoyé par les éditions l'Archipel par l'intermédiaire de l'agence de communication LP Conseils.

Titre:L'île aux mille couleurs ('Ocean Child')
Auteur:Tamara McKinley
Éditeur: l'Archipel
Nombre de pages: 427
Traduction: Danièle Momont
ISBN:978-2-8098-1689-1
Date de publication: 20 mai 2015

Acheter « L'île aux mille couleurs » sur Amazon

Partage Partager le billet

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.aupresdeslivres.fr/trackback/272

Fil des commentaires de ce billet

Page top