Aller à la recherche

La planète aux cauchemars, de Mathieu Sapin et Patrick Pion

166 lectures

Partage Partager le billet

La planète aux cauchemars

L’histoire :
À Newbury Port, gare centrale des navettes spatiales, une jeune femme souhaite aller à Arkham Beta, une planète voisine sur laquelle vit une partie de sa famille. Afin de réaliser des économies, elle décide de prendre un vaisseau qui fait escale à Innsmüt, une planète que tout le monde évite.

Mon avis :
C’est la couverture qui m’a attiré dans cet album. Il s’agit d’une adaptation libre d’une nouvelle de H.P. Lovecraft « Le Cauchemar d’Innsmouth ». Je n’ai pas ressenti la même angoisse que lors de ma lecture de « les rêves dans la maison de la sorcière », adaptation des mêmes auteurs. Mathieu Sapin transpose l’histoire dans l’espace, et le héros devient ici une héroïne. De plus, ce n’est pas l’héroïne qui raconte, mais un narrateur omniscient. Il y a d’autres changements dont je parlerai un peu plus loin.

L’histoire est intéressante. L’idée de départ est bonne, et l’ensemble est bien amené. L’ambiance devient étrange et oppressante. La découverte de la planète apporte son lot de questions sur les habitants. Notre héroïne visite, fouille, interroge, et est de plus en plus perplexe. Heureusement, la rencontre avec le vieux Zadok Allen devrait apporter des réponses. Malheureusement, dans la bande dessinée, ce passage est beaucoup trop court et pas assez explicite. La tension ne monte pas assez. La suite s’accélère et devient haletante jusqu’à la fin. Par contre, par rapport à la nouvelle, j’ai trouvé la fin un peu trop abrupte. Je pense qu’il aurait été intéressant de développer un peu plus l’intrigue à ce niveau, ce qui aurait permis de faire monter un peu plus l’angoisse.

Les images retranscrivent bien un monde de science-fiction, de désolation, inhospitalier, qui accueille pourtant des êtres vivants. Les traits des personnages sont faits de manière à ce que rien ne soit attrayant, afin de provoquer une gêne. Comme d’autres lecteurs, j’ai trouvé certaines planches magnifiques: ce sont celles du cauchemar (pages 42 à 45). J’ai bien aimé aussi la planche page 33 avec l’ordre du Dagon.

Une histoire qui, à mon sens, aurait mérité de nombreuses pages supplémentaires.

Titre: La planète aux cauchemars
Auteur: Mathieu Sapin
Dessinateur: Patrcik Pion
Éditeur: Rue de Sèvres
Nombre de pages: 60
ISBN: 978-2-36981-496-2
Date de publication: 13 mars 2019

Acheter « La planète aux cauchemars » sur Amazon

Partage Partager le billet

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.aupresdeslivres.fr/trackback/596

Fil des commentaires de ce billet

Page top