25sept. 2016

Fin de la parenthèse, de Joann Sfar

256 lectures

Fin de la parenthèse

L’histoire :
Seabeartsein accepte de quitter l’île où il vit pour accomplir une nouvelle mission : s’enfermer quatre jours avec des mannequins afin de revivre les meilleurs tableaux de Dali, dans le but de réveiller ce dernier, qui est cryogénisé.

Mon avis :
Je ne connaissais pas Joann Sfar. J’ai voulu découvrir cet auteur à travers son travail en bande dessinée. Ma femme m’avait prévenu que le romancier était assez spécial, que je devrais me méfier, car le résultat ne me plairait sûrement pas. Réponse : elle avait raison. J’ai eu beaucoup de mal lors de la lecture de cet album.

L’histoire est assez plate. Il y a beaucoup de réflexions mystiques, philosophiques. Le scénario n’a parfois aucun sens, sans doute dû aux champignons hallucinogènes pris par les protagonistes. L’essentiel de l’histoire se déroule à huis-clos et les cinq personnages finissent par ne plus supporter cette situation. Je sais que c’est le scénario, mais il n’y a pratiquement que des scènes de nus. J’ai ressenti Seabearstein comme un véritable illuminé. Le récit est totalement surréaliste.

Il y a aussi, dans les premières pages, une planche avec des dialogues en anglais, sans traduction. C’est dommage, car la compréhension n’est pas forcément à la portée du lecteur.

Cet album est fait pour rendre hommage à Salvador Dali, mais en fin de compte, il n’est pas à la portée de tout le monde, et je crois bien que je suis passé à côté.

Service de presse des éditions Rue de Sèvres par l'intermédiaire de l'agence de communication Gilles Paris.

Titre: Fin de la parenthèse
Auteur: Joann Sfar
Dessinateur: Joann Sfar
Éditeur: Rue de Sèvres
Nombre de pages: 128
ISBN: 978-2-36981-316-3
Date de publication: 14 septembre 2016

Acheter « Fin de la parenthèse » sur Amazon

Partage

256 lectures

aucun commentaire

Fil des commentaires de ce billet

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.aupresdeslivres.fr/trackback/392