Aller à la recherche

Aquarica T2, La baleine géante, Benoît Sokal, François Schuiten.

67 lectures

Partage Partager le billet

Aquarica T2, La baleine géante

L’histoire :
John Greyford et le Lieutenant O'Bryan sont à bord de l'étrange submersible d'Aquarica, en route vers la lointaine terre natale de cette dernière, supposée se situer sur le dos d'une gigantesque baleine. Au terme de leur voyage, se dévoile à eux un monde nouveau, hors de toute réalité connue, mais à l'équilibre fragile.

Mon avis :
Malgré les circonstances (la mort de Benoît Sokal en 2021), j’attendais avec impatience cette suite et fin d’Aquarica, et j’ai littéralement dévoré l’album. Je me suis plongé avec avidité dans l’histoire, et j’ai apprécié cette lecture. D’ailleurs, il ne faut pas hésiter à relire la première partie afin de bien saisir la profondeur du récit. Cette histoire utilise le fantastique à bon escient.
John accompagne Aquarica afin de rattraper l’équipage du baleinier qui souhaite anéantir la baleine géante. Cette dernière est un véritable paradis sur Terre, mais le temps (et le changement climatique (?) modifie la donne. Il s’agit d’un véritable conte féérique.
La conclusion est triste, mais à la hauteur de l’histoire.
Le dessin est sublime, même si le style des dernières pages, dessinées par François Schuiten, apporte une petite variation. Cela attire l’œil, et le lecteur est prévenu du changement de dessinateur. Une dernière partie est liée à la longue amitié entre Benoît Sokal et François Schuiten.

À lire sans modération!

Titre: Aquarica T2, La baleine géante
Auteur: Benoît Sokal, François Schuiten
Dessinateur: Benoît Sokal, François Schuiten
Éditeur: Rue de Sèvres
Nombre de pages: 84
ISBN: 978-2-36981-679-9
Date de publication: 11 mai 2022

Acheter « Aquarica T2, La baleine géante » sur Amazon

Partage Partager le billet

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.aupresdeslivres.fr/trackback/728

Fil des commentaires de ce billet

Page top