Aller à la recherche

Pierre noire, de Chantal Forêt

3693 lectures

Partage Partager le billet

Pierre noire

L'histoire :
Dans une petite commune au cœur du Bourbonnais, Isabelle et Nicolas Vernet périssent dans l'incendie de leur maison. Les proches, les voisins, se demandent alors s'ils auraient pu empêcher ce drame.

Mon avis :
Chantal Forêt nous raconte le destin d'Isabelle et Nicolas, un jeune couple qui s'installe à la campagne. Dès le début du roman, nous connaissons la conclusion de l'histoire. L'auteur raconte le cheminement qui a amené à cette situation.
Un événement vient perturber le couple. À partir de ce moment-là, Isabelle commence une descente aux enfers. Elle va se refermer sur elle-même et intérioriser beaucoup de choses. Nicolas, de son côté, va se réfugier dans les travaux de la maison, s'en servant d'exutoire. Le récit est implacable: rien ne peut arrêter l'engrenage.

Chantal Forêt nous décrit une dépression lente, sournoise, qui s'installe et se développe, sans que l'entourage ne le remarque réellement. D'ailleurs, les amis du couple se reprocheront de n'avoir pas fait assez attention à ce qui se passait. Mais peut-on réellement remarquer ce genre de choses ? La romancière nous parle des relations de couple, des difficultés qu'il peut y avoir si la parole n'est pas totalement libérée entre un mari et sa femme.

À des moments, j'ai eu la réaction classique de quelqu'un d'extérieur : « il suffit qu'elle se secoue un peu et ça va passer », mais dans ces situations-là, la personne a besoin d'aide extérieure, donc c'est l'entourage qui doit agir. Encore faut-il qu'on remarque les problèmes et le que le malade soit consentant.

Titre: Pierre noire
Auteur: Chantal Forêt
Éditeur: l'Archipel
Nombre de pages: 254
ISBN: 978-2-8098-1572-6
Date de publication: 21 janvier 2015

Acheter « Pierre noire » sur Amazon

Partage Partager le billet

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.aupresdeslivres.fr/trackback/233

Fil des commentaires de ce billet

Page top