Aller à la recherche

Paris 1199, de Jean d'Aillon

1301 lectures

Partage Partager le billet

Paris,1199

L'histoire :
Robert de Locksley, après la mort du roi Richard Coeur de lion, est accusé de vol. Afin de prouver sa bonne foi, il doit ramener le responsable de la mort du roi ainsi que le voleur. Il part donc pour Paris, sur les traces du responsable, et décide de faire appel à l'aide de son ami, Guilhem d'Ussel.

Mon avis :
Dans ce deuxième tome des aventures de Guilhem d'Ussel, chevalier troubadour, le lecteur va découvrir Paris au moment de la construction de la muraille et du donjon du Louvre pour le roi Philippe Auguste, ainsi que celle de la Cathédrale Notre-Dame.

Il y a plusieurs intrigues, mais l'une d'elles se règle assez rapidement, et après cela, l'histoire se focalise sur la mort du roi d'Angleterre. Robert de Locksley et Guilhem vont devoir faire face à certains chevaliers de l'ordre des Templiers qui semblent être au cœur de l'affaire, et au fur et à mesure de l'enquête, ils vont se rendre compte qu'il s'agit d'un plan beaucoup plus vaste qu'ils ne le pensaient.
D'un autre côté, Mercadier, au service du défunt roi Richard, envoie des hommes traquer Robert de Locksley. Le suspense et les rebondissements sont présents, même si certains retournements de situation semblent un peu trop faciles.
Le tout étant prenant et agréable à lire, le lecteur n'en tiendra pas rigueur à l'auteur.

Paris est déjà présentée comme une ville fort peuplée où la circulation dans certaines rues est difficile face à l'affluence, et que quelques rues commencent à être pavées. La justice et les droits seigneuriaux et religieux s'imbriquent en différentes couches et suivant les lieux, rendant l'ensemble inextricable. C'est source de nombreuses querelles et de conquêtes de pouvoir.
Plusieurs sujets sont abordés, comme les Cathares et leurs choix de vie, Philippe Auguste et la modernisation du royaume (un prévôt qui gère tous les crimes de sang dans paris quelle que soit la juridiction, les rues doivent être pavées pour faciliter la circulation, etc.) et on découvre bien la puissance des Templiers, souvent proches du roi et à des postes importants.
À un autre niveau, on comprend aussi que les relations avec le royaume d'Angleterre sont complexes tant au niveau territorial que politique que familial. Pourtant, les explications sont claires et parfaitement intégrées dans le récit.

Comme toujours avec Jean d'Aillon, l'ensemble est fort bien documenté, et nous trouvons, à la fin de l'ouvrage, des explications sur la véritable Histoire et les choix de l'auteur pour que ses personnages s'intègrent dans l'ensemble.

Éditeur: J'ai lu
Nombre de pages: 448
ISBN: 978-2-29002-356-3

Acheter « Paris, 1199 » sur Amazon


Partage Partager le billet

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.aupresdeslivres.fr/trackback/82

Fil des commentaires de ce billet

Page top