Aller à la recherche

Marseille, 1198, de Jean d'Aillon

1035 lectures

Partage Partager le billet

Marseille, 1198

L'histoire :
1198: Marseille, ville commerçante cosmopolite. Roncelin, vicomte de Marseille, a disparu. Ses serviteurs et sa maîtresse, Madeleine de Mont Laurier, ont été assassinés. Le viguier de Marseille, Hugues de Fer, veut retrouver son suzerain. Il va mener son enquête. De son côté, la soeur de Madeleine, Constance, veut que le coupable soit retrouvé afin de lui faire subir un sort peu enviable.

Mon avis :
Il s'agit du premier tome paru consacré à Guilhem d'Ussel. L'action se déroule dans la région de Marseille. Guilhem d'Ussel arrive discrètement à Marseille, mandaté par le comte de Toulouse pour évaluer la situation, mais comme on peut s'y attendre, les événements qui vont se produire bouleverseront les plans de Guilhem.
Il s'agit donc de la première fois que le lecteur rencontre Guilhem, sauf s'il a lu « De taille et d'estoc » qui raconte la jeunesse de Guilhem, mais qui, chronologiquement, est paru plus tard.

Nous découvrons donc la ville de Marseille. Son découpage en deux zones et le fonctionnement du commerce sont bien décrits. Les responsables politiques, des notables de la ville, sont partie prenante dans les choix commerciaux et politiques. Marseille commerce avec les mahométans, les juifs, avec tout lieu et toute personne qui permet à la ville et à certains de ses habitants de s'enrichir. Cette ville est un point stratégique au centre de nombreuses convoitises.

Il y a plusieurs intrigues qui se croisent au cours de l'histoire, beaucoup de personnages jouent un double-jeu : des saltimbanques au service du Pape, Guilhem qui officie pour le comte de Toulouse. l'évêque de Marseille qui aimerait voir réunies les deux parties de la ville sous une même autorité, celle de l'Église. Sans compter l'ordre du Saint-Esprit, qui veut avancer ses pions sur l'échiquier. Les rivalités et les compromissions sont omniprésentes.

Toute la première partie du roman sert à la mise en place de l'intrigue et à la présentation des personnages. Parmi eux, le personnage principal, Guilhem est jeune. Il semble secret, sur la réserve. Il est sûr de lui et de ses capacités. Il va finir par accepter d'aider Hugues de Fer dans la recherche du vicomte de Marseille, et s'il est en vie, dans sa tentative d'évasion. Juste avant cela, il va rencontrer Robert de Locksley, un Anglais, connu aussi sous le nom de Robin au capuchon dans son pays. Les deux hommes s'apprécient rapidement, et décident de monnayer leurs services pour sauver Roncelin. Robert s'est fait dépouiller par ses serviteurs, et a besoin d'argent pour rejoindre Richard Coeur de Lion à la croisade.

Il y a aura des complots, des trahisons, plusieurs rebondissements au cours de l'aventure, et nous apprendrons à mieux connaître Guilhem et ses compagnons, même si certains, comme Bartolomeo... semblent plus en retrait.
Guilhem et ses compagnons auront à coeur de réussir leur mission et de savoir qui est l'instigateur de la disparition du vicomte.

L'ouvrage est agréable et se lit facilement.

Éditeur: J'ai lu
Nombre de pages: 448
ISBN: 978-2-29002-355-6

Acheter « Marseille, 1198 » sur Amazon


Partage Partager le billet

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.aupresdeslivres.fr/trackback/81

Fil des commentaires de ce billet

Page top