Aller à la recherche

Londres, 1200, de Jean d'Aillon

1244 lectures

Partage Partager le billet

Londres, 1200

L'histoire :
Guilhem d'Ussel, accompagné de Robert de Locksley, ainsi que d'un groupe de cathares, voyage vers le comté de Toulouse. En chemin, une voyageuse disparaît. Il ne s'agira pas du seul problème rencontré. Pour Guilhem, ce n'est que les prémices de nouvelles aventures...

Mon avis :
Ce volume est la suite directe du tome précédent (« les aventures de Guilhem d'Ussel, Chevalier troubadour : Paris 1199 »). Le lecteur suit le retour de Guilhem et de ses amis dans le comté de Toulouse, avec les péripéties que le voyage entraîne. Une disparition va faire douter Guilhem de la probité d'un membre du groupe, et cela ne le quittera pas durant tout le roman. Robert de Locksley va de nouveau être partie prenante dans l'histoire pour le plaisir du lecteur.
Jean d'Aillon nous détaille bien les conditions de voyages qui sont difficiles et dangereuses. La durée d'un périple de ce genre peut être longue, et on peut s'absenter des semaines, des mois, voire des années, le temps de faire un aller-retour.
Une fois de retour dans son fief, Guilhem va découvrir qu'il a du mal à se faire à cette nouvelle vie « rangée », à gérer le quotidien, et que l'aventure lui manque. On comprend qu'il lui est difficile de changer sa nature profonde et qu'il aime l'action. Les événements l'aideront dans ses choix.

On retrouve le même schéma que dans les autres tomes, avec un ou plusieurs traîtres, et cela ne concerne pas forcément la même intrigue. Certains thèmes sont abordés: la bravoure, la loyauté, les conditions de voyage, le fonctionnement des ports, la description des villes (comme Bordeaux et Londres) qui sont assez détaillées. Les intrigues politiques entre le Roi de France et le Roi d'Angleterre, ainsi qu'avec leurs vassaux, sont omniprésentes. C'est toujours aussi complexe, mais cela reflète bien la situation de la période historique.

On peut reprocher la lenteur de la mise en place de l'histoire principale, qui sert de titre à l'ouvrage (« Londres, 1200 »), car il faut pratiquement attendre la moitié du roman pour voir les personnages en action dans cette ville. Mais l'auteur nous tient en haleine avec des intrigues de second plan.

Les références historiques sont toujours présentes en fin d'ouvrage, et les explications sont intéressantes.

Éditeur: J'ai lu
Nombre de pages: 442
ISBN: 978-2-29003-155-1

Acheter « Londres, 1200 » sur Amazon


Partage Partager le billet

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.aupresdeslivres.fr/trackback/83

Fil des commentaires de ce billet

Page top