Aller à la recherche

Les mystères de Druon de Brévaux, Tome 4 : In anima vili, de Andrea H. Japp

1190 lectures

Partage Partager le billet

Les mystères de Druon de Brévaux, Tome 4 : In anima vili

L'histoire :
Druon de Brévaux poursuit son périple, et décide de se cacher dans un prieuré qui recherche un médecin. Notre mire, qui désirait se faire discret, va encore faire preuve de son talent, et se lancer dans la résolution d'un meurtre. Mais ses ennemis ne lui laisseront pas de répit.

Mon avis :
Voici le quatrième volume de la série « Les mystères de Druon de Brévaux », qui vient clore l'histoire de la pierre rouge. La structure du récit est toujours la même : deux intrigues, l'une est le fil conducteur de la série, l'autre un nouveau meurtre dont Héluise va devoir percer le mystère.

La lecture est toujours aussi fluide et agréable à suivre. Le lecteur appréciera le travail d'enquêteur et d'écoute du mire, même s'il restera sur sa faim. La mise en place est intéressante, tient en haleine, mais l'ensemble reste un peu trop simple. En effet, le dénouement tombe un peu à plat, alors que tout était fait pour avoir un suspense tout à fait passionnant. Cela donne l'impression qu'il fallait clôturer au plus vite cette enquête pour que le fil de l'intrigue principale reprenne le dessus, et il est bien dommage que cette histoire n'ait pas été plus développée.

L'intrigue générale, concernant la pierre rouge, se joue à un autre niveau. On sent bien que l'héroïne n'a aucune prise dessus, tout se règle entre les puissants et Héluise est mise devant le fait accompli. À l'instar de la série « Les enquêtes de M de Mortagne » où Jehan de Fauvel fait une apparition, le bourreau Cadet Venelle intervient à un moment crucial de l'histoire d'Héluise. Le lecteur pourra en savoir plus sur l'intervention de Cadet venelle dans le troisième tome des « enquêtes de M de Mortagne : le tour d'abandon », qui doit paraître au mois de février 2014.

Un autre reproche à faire à l'auteur (mais c'est courant dans ce domaine), c'est la reprise de paragraphes complets des volumes précédents lorsqu'elle parle d'un personnage pour la première fois dans le roman. Par exemple, quand elle nous parle de Guillaume de Nogaret ou des sentiments qu'éprouve Foulques de Sevrin, on retrouve le même texte de volume en volume. Cela est un peu gênant lorsqu'on enchaîne les tomes.

Les explications concernant la période sont toujours aussi nombreuses et fouillées, avec toujours de nombreuses (trop nombreuses) notes, dont heureusement, certaines ont déjà été découvertes dans les tomes précédents, ce qui évite l'interruption de la lecture.

Le roman se lit vraiment bien, mais me laisse un goût d'inachevé, j'en attendais davantage.

Ce livre m'a été offert par les éditions Flammarion par l'intermédiaire de l'agence de communication Gilles Paris.

Éditeur: Flammarion
Nombre de pages: 431
ISBN:978-2-0812-7838-7

Acheter « Les mystères de Druon de Brévaux, Tome 4 : In anima vili » sur Amazon

Partage Partager le billet

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.aupresdeslivres.fr/trackback/89

Fil des commentaires de ce billet

Page top