Aller à la recherche

Le suaire écarlate, de Serge Brussolo

1851 lectures

Partage Partager le billet

Le Suaire écarlate

L'histoire :
Wallah, jeune archère, quitte le seigneur pour lequel elle travaille, et retrouve la troupe de baladins avec qui elle vivait auparavant. Ceux-ci préparent une arnaque. La jeune fille décide de les aider. Mais cela ne se déroule pas comme prévu...

Mon avis :
Il s'agit du deuxième tome de « La fille de l'archer ». Le prologue, pendant lequel on voit Jôme le noir procéder, nous plonge dans l'attente de la suite, et nous appâte. Connaissant l'auteur, on s'attend à du lourd. Or, peu après, j'ai déjà eu un regret. Dans le premier volume, on découvrait que Wallah avait reçu un don : si elle pensait très fort à sa cible, elle pouvait la tuer d'une flèche. En échange, elle perdait un an de sa vie. Dans «Le suaire écarlate», en quelques pages, ce don n'existe plus, alors que c'était une part importante de l'histoire. Cette situation était peut-être un peu trop difficile à gérer pour l'auteur...

Avec « Le suaire écarlate », on se retrouve donc dans une histoire un peu plus banale, mais très agréable à lire, se déroulant au Moyen-Âge. Wallah est redevenue une personne normale, et elle se pose des questions sur ses véritables compétences puisqu'elle gagnait de l'argent grâce à son don. On a l'impression qu'elle subit davantage l'histoire qu'elle ne la contrôle. Il n'y a que dans la dernière partie du récit qu'elle reprend le dessus.

Le reste du temps, j'ai eu l'impression qu'elle était perdue. Il n'y a plus rien de magique en elle, elle redevient une simple jeune fille. Elle rencontre un nouveau mentor en la personne de Masaki, qui regarde les événements se dérouler avec détachement. On retrouve Bézélios, qui dirige la troupe, égal à lui-même: il est toujours roublard, cherche à tirer parti de chaque situation. Si Javotte et ses filles sont partie prenante dans la première partie du roman, elles s'effacent au second plan par la suite.

C'est à ce moment que resurgit le talent de Serge Brussolo avec les idées les plus intéressantes, et quittant le Moyen-Âge au sens strict. Il y a de la démesure dans les événements qui se déroulent avec « Les frères du saint isolement ». Un autre reproche que je ferai, c'est que Jôme le Noir apparaît peu dans l'ouvrage. C'est bien dommage, car il s'agit d'un fanatique, à l'instar des frères du saint isolement, et à mon sens, il aurait pu avoir une plus grande place.

Éditeur: Fleuve Éditions
Nombre de pages: 294
ISBN: 978-2-265-09788-9

Acheter « Le Suaire écarlate » sur Amazon

Partage Partager le billet

Commentaires

1. Le vendredi 5 juin 2015, 20:26 par pumpking65

Bonjour,
Fan des romans medievaux de Brussolo... je vais peut être lire ce tome 2 mais ayant été déçue par le manque de rigueur de l auteur vis à vis des lecteurs en ce qui concerne les delais entre les tomes ou l absence de suite......j hésite.
Est il réellement bien?

Merci

2. Le vendredi 5 juin 2015, 23:16 par Miguel

Bonjour,

Moi j'ai bien aimé. Pour se faire une autre idée, il est possible de lire cette chronique : http://www.lalivrophile.net/le-suaire-ecarlate-de-serge-brussolo. Avec 54 chroniques de Brussolo et plus d'une centaine lus, La Livrophile est un peu mon Maître Yoda.  (Et en plus je l'ai tout le temps sous la main ;-) )

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.aupresdeslivres.fr/trackback/107

Fil des commentaires de ce billet

Page top