Aller à la recherche

Le dernier déluge, de David Emton

4124 lectures

Partage Partager le billet

Le dernier déluge

L'histoire :
Des pluies torrentielles depuis des semaines à Paris, la capitale s'enfonce dans le chaos. Christine reçoit un colis très particulier de son employeur : un bébé enveloppé dans une matière étrange. La vie de Christine vient de changer...

Mon avis :
L'intrigue est intéressante, mais l'ensemble manque de profondeur. Les ficelles utilisées sont grosses et il ne faut pas trop s'y attarder. Les personnages ne sont pas très charismatiques. Les méchants sont des surhommes comme ceux qu'on trouve dans les James Bond. Bref, si le lecteur s'arrête là, ce roman n'a pas beaucoup d'intérêts. Pourtant, l'intrigue aurait pu apporter quelque chose de fort, de prenant, avec beaucoup de réflexion sur la nature de l'homme et éventuellement, bien glauque, mais ce n'est pas le cas.

Or, c'est justement cette légèreté au milieu d'une histoire dramatique qui rend cette histoire intéressante. Le livre se lit très facilement. Il est composé de chapitres courts. Il y a parfois quelques ellipses à des moments cruciaux qui sont expliquées quelques pages après. L'auteur a sans doute essayé de donner à son livre un rythme de scénario de film. Il y a une intrigue scientifique au milieu d'une catastrophe naturelle : Paris sous le déluge, alors qu'un bébé dormant en symbiose dans une poche hermétique est livré chez une simple standardiste.La standardiste, c'est Christine, la trentaine, qui elle aussi est un cliché : elle cherche l'amour de sa vie et veut un enfant. Ce 24 décembre, elle va être exaucée sur certains points.

Il faut savoir qu'il n'y a aucun lien entre le déluge et l'intrigue principale. Cela sert juste de décor et il ne semble y avoir aucune solution, sauf peut-être de bien montrer que l'homme n'est rien face à la nature qui se déchaîne, mais même ce côté-là n'est pas très développé psychologiquement. Il faut prendre ce livre pour ce qu'il est : un simple divertissement « hollywoodien », et là, on se fait plaisir lors de la lecture, malgré les énormes ficelles.

À lire pour se procurer quelques instants de détente, sans prises de tête.

Ce livre m'a été envoyé par les éditions Albin Michel par l'intermédiaire de l'agence de communication Gilles Paris.

Éditeur: Albin Michel
Nombre de pages: 470
ISBN: 978-2-226-25814-4

Acheter « Après la fin » sur Amazon

Partage Partager le billet

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.aupresdeslivres.fr/trackback/164

Fil des commentaires de ce billet

Page top