Aller à la recherche

La reine clandestine, de Philippa Gregory

2035 lectures

Partage Partager le billet

La reine clandestine


Ce roman sort le 03 janvier 2013.

L'histoire:
1464: Edouard IV dirige l'Angleterre et fait tout pour asseoir son autorité et consolider la royauté lorsqu'il rencontre Élisabeth Woodville qu'il épouse peu après en secret. A partir de ce moment l'Histoire prend un nouveau tournant...

Mon avis:
Il s'agit du premier roman d'une trilogie.
Je m'interroge quant au titre, pourquoi « La reine clandestine » alors que le titre original est « The White Queen »,(La Reine Blanche) ? La traduction et adaptation des titres des romans me laisse souvent perplexe et je trouve là que le roman perd de sa force, le titre original donnant un sens à l'ouvrage. Il s'agit d'un roman historique, opposant la Rose Blanche à la Rose Rouge, donc le titre de reine clandestine est un peu comme un cheveu sur la soupe, le secret du mariage du roi ne s'étendant que dans les 58 premières pages (sur 343).

Il est écrit au présent et à la première personne, comme dans son ouvrage « Deux sœurs pour un roi », afin de rendre le récit plus vivant, l'héroïne plus attachante. L'histoire est vécue à travers le personnage d'Elisabeth Woodville, qui va devenir reine consort d'Angleterre. Elle nous relate des faits historiques de la période de la guerre des deux roses[1]. On voit comment elle perçoit les événements et ce qu'elle ressent. L'auteur brode son histoire autour des événements historiques et développe les réactions et sentiments d'Elisabeth.

Le roman relate l'enchaînement des révoltes et complots de cours contre le roi Edouard IV et comment celui-ci y fit face. Insouciant au départ, ayant un grand sens politique, on découvre ensuite un roi tourmenté et volage, malgré l'amour qu'il semble porter à sa femme. Les nombreuses batailles remportées le sont souvent avec de la chance, (voir la bataille du printemps 1471, où à cause du brouillard des soldats du même camp s'entretuent p 130-150 ). Heureusement, Philippa Gregory nous évite les longues descriptions de batailles au profit du résultat, sinon le livre aurait été trois à quatre fois plus gros à mon avis.

Le style est recherché. La lecture est agréable, mais devient vite lassante. Les complots et retournements de situations s'enchaînent sans que le personnage principal qui raconte l'histoire n'ait de réelles prises sur ce qui se passe. A part au début du roman, où on découvre qu'elle est manipulatrice afin d'arriver à ses fins, on se rend compte ensuite qu'elle est vite dépassée, les événements ne se déroulant pas comme elle l'avait espéré.

Sa vie de reine se résume à venger la mort de son père et d'un de ses frères et à son rôle de procréation : un enfant nait tout les un à deux ans. (au total 10 enfants avec Edouard IV entre 1466 e t 1480, sans oublier les deux de son mariage précédent). On ressent aussi beaucoup l'influence directe de sa mère sur une bonne partie de sa vie et à travers la légende de Mélusine[2] dont serait originaire leur lignée. Par moment, des morceaux de la légende sont contés afin d'illustrer une situation ou un sentiment.

A la mort de ses enfants, héritiers du trône,cette reine n'a pas l'air vraiment désespérée, malgré les apparences et ne pense qu'à une chose : récupérer sa position et le trône. Pourtant, Philippa Gregory arrive à nous la rendre sympathique et attachante, du moins sur une bonne partie de l'ouvrage. Une fois arrivé dans le dernier tiers, je me suis dit « Bon quand est-ce qu'on lui coupe la tête ? » .

Même si l'histoire m'a plu dans l'ensemble, j'ai été déçu par le roman, couvrir vingt ans d' Histoire en 340 pages, c'est court. Les intrigues sont réduites à la portion congrue. Si ce pan de l'histoire d'Angleterre vous intéresse et que vous souhaitez en connaître les grandes lignes dans une version romancée, n'hésitez pas. Par contre si vous êtes adeptes de récits de batailles, passez votre chemin, vous n'y trouverez pas votre compte.

Ce livre m'a été offert par les éditions l'archipel par l'intermédiaire de l'agence de communication LP Conseils.

Titre: La reine clandestine
Auteur: Philippa Gregory
Editeur: l'Archipel
Nombre de pages: 343
ISBN: 978-2-8098-0990-9

Acheter « La reine clandestine » sur Amazon

Partage Partager le billet

Commentaires

1. Le lundi 31 décembre 2012, 17:48 par Dominique

Un nouveau blog pour fêter la nouvelle année, voilà une bonne idée.
Le début est en fanfare pour une lectrice comme moi qui aime l'histoire et même si le livre est décevant c'est intéressant de vous lire
Très bon débuts et très belle année de lecture

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.aupresdeslivres.fr/trackback/2

Fil des commentaires de ce billet

Page top