Aller à la recherche

La mort du temple, Corpus Christi, d’Hervé Gagnon

316 lectures

Partage Partager le billet

La mort du temple, Corpus Christi

L’histoire :
Paris, 1307. Hugues de Malemort, templier, vient de découvrir la vérité sur la religion chrétienne. Ayant fait le choix de vivre, il doit retrouver la pierre philosophale afin d’éviter le chaos. En parallèle, la chute du Temple se prépare.

Mon avis :
Ce deuxième et dernier tome reprend l’histoire où nous l’avions laissée. Le récit est mené tambour battant. Peu de répit est donné à Hugues et ses compagnons. Le templier est malmené dans ses convictions, et s’il est résigné concernant la chute du Temple et des puissances politiques qui y sont liées, il n’en demeure pas moins qu’il fait preuve de combativité dans sa quête de la pierre philosophale.

Des quartiers lugubres de Paris aux murs du Temple, Hugues, accompagné de Gersande, nous fait découvrir une époque et des événements bien sombres. Les rebondissements sont bien présents, ainsi que les scènes macabres. L’auteur est très précis dans ses descriptions : lieux, tortures, mœurs, tout y passe. Je me suis plongé avec délectation dans ce récit rythmé et sans temps mort. Le roman est centré sur les personnages, l’intrigue qui se tisse est en arrière-plan, et permet de suivre la chute du Temple. Le romancier s'est bien documenté, et a habilement réussi à intégrer le tout à son histoire.

J’ai découvert Hervé Gagnon avec «La mort du temple», puis avec «Vérité». Je l’ajoute dans mes auteurs à suivre.

À lire !

Service presse des éditions Hugo Roman.

Titre: La mort du temple, Corpus Christi
Auteur: Hervé Gagnon
Éditeur: Hugo Roman
Nombre de pages: 387
ISBN: 978-2-75568-558-9
Date de publication: 3 décembre 2020

Acheter « La mort du temple, Corpus Christi » sur Amazon

Partage Partager le billet

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.aupresdeslivres.fr/trackback/673

Fil des commentaires de ce billet

Page top