Aller à la recherche

La guerre invisible, T1, l’agence, de Frank Giroud et Olivier Martin

410 lectures

Partage Partager le billet

La guerre invisible, T1, l’agence

L’histoire :
1951, Égypte. Manfred Fürbringer, un ancien ingénieur nazi spécialisé dans les systèmes de guidage des fusées V2, a été repéré, vivant au Caire, sous une fausse identité. En pleine guerre froide, son savoir-faire et son expertise sont des atouts inestimables pour les États-Unis. La CIA envoie donc deux de ses meilleurs agents pour « recruter » Fürbringer, de gré ou de force.... car bien d'autres nations semblent intéressées par les services de l'ingénieur.

Mon avis :
Il s’agit du premier album d’une nouvelle série, qui aborde le sujet de la guerre froide et du travail des espions qui doivent récupérer des informations ou des personnes.
Au Caire, les deux agents de la CIA recherchent Manfred Fürbringer, afin de lui proposer de travailler pour les États-Unis. Pour arriver à leurs fins, ils recrutent un jeune orphelin, Rudi, sans lui dire la vérité sur la situation. Méthodes illégales, brutales, immorales, tout y passe. Les personnages sont froids et calculateurs. De plus, ils ne sont pas les seuls sur les rangs, d’autres pays veulent la même chose (recruter des scientifiques nazis), au détriment de la justice. Le dessin est dans un style réaliste, la mise en page donne du rythme à l’ensemble. Il y a de l’action, des rebondissements.
Par contre, je n’ai pas compris le revirement de Kathryn vis-à-vis de Rudi. Elle le considère comme un objet, et ensuite, elle veut à tout prix le sauver. Il est dommage que cette évolution soit brutale, sans véritable explication (à part peut-être les relations qu’elle entretient avec son jeune frère).

À lire !

Titre: La guerre invisible, T1, l’agence
Auteur: Frank Giroud
Dessinateur: Olivier Martin
Éditeur: Nathan
Nombre de pages: 68
ISBN: 978-2-3698-1453-5
Date de publication: 27 janvier 2021

Acheter « La guerre invisible, T1, l’agence » sur Amazon

Partage Partager le billet

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.aupresdeslivres.fr/trackback/700

Fil des commentaires de ce billet

Page top