Aller à la recherche

La bibliothèque des coeurs cabossés, de Katarina Bivald

3559 lectures

Partage Partager le billet

La bibliothèque des coeurs cabossés

L'histoire :
Sara Lindqvist arrive à Broken Wheel pour passer quelques vacances chez Amy Harris une amie épistolaire. À son arrivée, Amy étant décédée quelques jours plus tôt, Sara est prise en charge par la communauté.

Mon avis :
Je n'ai pas réellement accroché à ce livre. J'ai trouvé Sara sans saveur, sans profondeur, de même que la plupart des personnages. La lecture est agréable. L'auteur a une écriture fluide. Le personnage principal parle beaucoup de littérature, mais elle vit totalement dans son monde. En dehors des livres, elle n'a rien.

Il y a de nombreux clichés et stéréotypes dans cet ouvrage et cela m'a dérangé. Par exemple : « L'avocat ne voyait pas les hommes mignons d'un bon œil. Ce n'était pas naturel, pensait-il, sombre. » Et je ne parle pas de tous les clichés autour de la lecture, sans compter les nombreux préjugés que les habitants de la petite ville de Broken Wheel ont sur les livres. Ils sont véritablement en extases devant Sara lorsqu'elle lit un livre pendant plus de 5 heures sans prêter attention à son entourage.

Les thèmes de la solidarité, de l'entraide, sont présents, ainsi que ceux de l'amour, de l'amitié, mais j'ai trouvé les réflexions autour du thème de l'amour complètement décousues. Les comportements de Tom, de John, de Sara sont irrationnels. On ne croit pas un seul instant à la réalité de la situation. J'ai même trouvé les rapports entre Sara et Tom totalement niais. Les autres personnages sont à l'avenant. Beaucoup d'éléments sont tirés par les cheveux. Entre certains chapitres, se trouvent des lettres qu'Amy a écrites à Sara et qui expliquent le fonctionnement de la ville et de ses habitants. Mais même là, j'ai trouvé que ça manquait de profondeur.

Le scénario est léger. Il n'y a aucun suspense quant à l'histoire. D'ailleurs, la vitesse à laquelle Sara s'adapte à son environnement est suspecte, puisqu'elle-même nous explique qu'elle vivait dans son monde et pour ses livres et que la vie réelle n'avait pas vraiment de sens pour elle.

C'est un livre qui ne me laissera pas un souvenir impérissable.

Ce livre m'a été envoyé par les éditions Denoël

Titre: La bibliothèque des coeurs cabossés (Läsarna i Broken Wheel rekommenderar)
Auteur: Katarina Bivald
Éditeur: Denoêl
Nombre de pages: 482
Traduction: Carine Bruy
ISBN: 978-2-207-11775-0
Date de parution: 15 janvier 2015

Acheter « La bibliothèque des coeurs cabossés » sur Amazon

Partage Partager le billet

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.aupresdeslivres.fr/trackback/246

Fil des commentaires de ce billet

Page top