Aller à la recherche

Blue Velasquez, de Marc Welinski

3634 lectures

Partage Partager le billet

Blue Velasquez

L'histoire :
Luc Wahlberg revient à Paris après trente années passées aux États-Unis. Il veut honorer une vieille promesse : retrouver un tableau de Velasquez ayant appartenu à sa famille. Cela va l'entraîner plus loin que ce qu'il pensait.

Mon avis :
J'avais lu le roman précédent de l'auteur, « le syndrome de Croyde[1] », et j'ai été tenté par celui-ci. Même si « Blue Velasquez » traite d'un sujet important : la spoliation des juifs durant la Seconde Guerre mondiale, j'ai trouvé le côté thriller moins prenant que dans le roman précédent. Marc Welinski plonge le lecteur dans le marché de l'art. Dans certains cas, les dessous des affaires ne sont guère reluisants.

Le récit alterne pendant un moment des chapitres se déroulants dans le passé (entre 1940 et 1965) et d'autres ayant lieu actuellement à Paris.

L'imbrication des événements est bien menée. Ceux-ci sont intéressants. On découvre un pan souvent ignoré ou négligé de cette période, sauf à travers quelques exemples récents, comme le livre puis le film « Monuments men[2] ». On découvre aussi les difficultés voire l'impossibilité pour les personnes (ou leurs descendants) spoliées de faire reconnaître leurs droits, même si certaines structures avaient été mises en place pour apporter « réparations ». On peut lire « Terminus Allemagne[3] » pour voir que cette question de spoliation, puis de réparation a détruit de nombreuses familles.

Le romancier a essayé d'utiliser la ficelle de la folie pour son personnage principal. Or, j'ai trouvé que ce côté n'était pas assez développé. À aucun moment je ne me suis posé la question de la santé mentale de Luc Wahlberg. Son personnage est fortement perturbé et on essaie d'en comprendre l'origine. Avec ses déboires, et ses tentatives de bien faire, il déclenche de l'empathie, et on devine quelle place il tient dans l'intrigue.

Raymonde est sympathique au lecteur. À la fin du chapitre « Mazan, Vaucluse, août 1944 », Marc Welinski laisse planer un petit mystère. Or, la ficelle est trop grosse, le lecteur (j'espère ne pas être le seul) comprend tout de suite la situation.

Par contre, je n'ai pas accroché avec Rachel. Elle est beaucoup trop obtuse, même si sa jeunesse peut expliquer certaines choses. J'ai eu la sensation de retrouver (en moins développé, car ce n'est pas le thème du roman), une partie du comportement de Richard Kornitzer dans « Terminus Allemagne » qui n'arrivait pas à lâcher prise. Chez Rachel, j'ai plus ressenti de l'obstination, dans le mauvais sens du terme, de certaines personnes âgées, ou d'enfants qui réclament quelque chose en particulier et ne veulent rien d'autre.

Manipulations et vengeance sont au coeur de cette histoire.

J'ai apprécié la lecture de ce roman, même si j'ai trouvé que le côté thriller était vraiment secondaire.

Ce livre m'a été envoyé par les éditions Daphnis et Chloé.

Titre: Blue Velasquez
Auteur: Marc Welinski
Éditeur: Daphnis et Chloé
Nombre de pages: 432
ISBN:979-10-253-0024-4
Date de publication: 18 juin 2015

Acheter « Blue Velasquez » sur Amazon

Partage Partager le billet

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.aupresdeslivres.fr/trackback/279

Fil des commentaires de ce billet

Page top