Aller à la recherche

Septembre rouge, d'Anders Bodelsen

3357 lectures

Partage Partager le billet

Septembre rouge

L'histoire :
Jens travaille pour le gouvernement danois. Il y a cinq ans, son frère, Søren, est mort lors d'un glissement de terrain. Pourtant, qui est cet homme que Jens pense avoir reconnu comme étant son frère à la sortie d'une station-service ?

Mon avis :
Je m'attendais à un livre plein de tensions, mais il n'en est rien. Le narrateur alterne le récit entre Jens et Søren. Au long du récit, le lecteur essaie de comprendre ce qui s'est passé. L'intrigue est volontairement floue. On s'accroche à l'histoire. On se dit que c'est intéressant. On s'attend à de grandes péripéties. Mais malheureusement, il y aura peu de secousses.

À la fin de ma lecture, j'ai eu du mal à comprendre les motivations de Søren concernant ses actions passées. Quels intérêts a-t-il eus ? Il y a sans doute des raisons politiques, mais celles-ci ne sont pas assez explicitées. D'ailleurs, les quelques allusions politiques au travail de Jens ne donnent pas un éclairage suffisant pour bien comprendre l'histoire. De plus, je ne m'explique toujours pas le choix du titre. Je pense que si le contexte politico-socioculturel avait été davantage développé, ce roman aurait eu un peu plus d'impact.

Là, je suis resté sur ma faim. On suit les pérégrinations de Søren et de Jens. On essaie de comprendre ce qui les a éloignés, mais il n'y a même pas de rancoeur entre eux. Jens s'est coulé dans le moule de la société, alors que Søren a tout fait pour rester en dehors. On connaît juste l'essentiel de ces deux personnages.

Je n'ai pas réussi à m'attacher aux protagonistes, je les ai trouvés fades, vraiment sans saveur. C'est la même chose pour Vera. Elle semble la plus à plaindre dans cette situation, et pourtant, on n'y arrive pas. Cependant, l'écriture de l'auteur passe bien. C'est très agréable, sans fioritures. Le scénario est bien réglé. Cela ressemble plus à une sorte de huis clos qui se déroule entre trois à quatre personnes, et il n'y a aucune interaction avec un élément extérieur.

Mon avis est vraiment mitigé, car avec quelques éléments supplémentaires, ce roman aurait pu changer de catégorie.

Ce livre m'a été envoyé par les éditions Gallimard.

Éditeur: Folio
Nombre de pages: 288
ISBN: 978-2-07-046185-1
Traduction: Christine Berlioz, Laila Flink Thullesen
Date de publication: 30 octobre 2014

Acheter « Septembre rouge » sur Amazon

Partage Partager le billet

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.aupresdeslivres.fr/trackback/221

Fil des commentaires de ce billet

Page top