Aller à la recherche

Rome, 1202, de Jean d'Aillon

1079 lectures

Partage Partager le billet

Rome, 1202

L'histoire:
De retour de Rome, Grégoire Ratonneau et sa femme, Constance Mont Laurier, attaquent une galère sarrasine, et s'emparent des armes se trouvant à bord. Dans la région de Toulouse, Bartolomeo découvre que son père, le cardinal Ubaldi, a légué à ses deux enfants une ville, aux alentours de Rome. Il décide donc, malgré les réticences de Guilhem, d'aller chercher sa sœur, puis de prendre possession de leur héritage...

Mon avis:
Voici la suite des aventures de Guilhem d'Ussel chevalier troubadour. Pour une fois, j'ai eu un peu de mal à entrer dans l'histoire. Est-ce dû à la mise en place que l'auteur utilise habituellement ? Ou bien au fait que l'on doute, dès le début, de la décision du pape Innocent III, de faire respecter le testament du cardinal Ubaldi ?
Passé ce moment de flottement, j'ai trouvé le style de Jean d'Aillon toujours aussi agréable, et le lecteur prend plaisir à la découverte de Rome et aux informations que distille l'auteur. L'histoire est rondement menée et l'intrigue se déroule d'elle-même. Je n'ai pas ressenti trop de suspense lors de ma lecture. Pour une fois, le tout m'a semblé un peu convenu.

On retrouve plusieurs histoires: elles concerneront toutes la ville de Rome et les seigneurs qui complotent pour en avoir la suprématie. Ces intrigues finiront par se rejoindre : les armes sarrasines, l'héritage des enfants Ubaldi, et le conflit du pape Innocent III avec Rome.
J'ai retrouvé avec plaisir les personnages qui m'avait manqué dans le tome précédent, comme Robert de Locksley, Bartolomeo et Anna-Maria. Guilhem, lui, apparaîtra de nouveau en sauveur, imbattable quoi qu'il arrive. Ses compagnons sont comme lui. Cela donne l'impression de superhéros, qui peuvent tout se permettre. Les ficelles utilisées lors des rebondissements sont un peu simples, mais le lecteur assidu des histoires de Guilhem le pardonnera à l'auteur.

Même si la lecture des tomes précédents n'est pas nécessaire, elle est quand même recommandée pour bien comprendre les tenants et aboutissants concernant les différents personnages. Comme à son habitude, l'auteur mêle vérité historique et fiction, rendant le tout cohérent. On retrouvera les thèmes de l'amour impossible (Mais cela finira-t-il comme «Roméo et Juliette» ?), de la trahison, des complots, de l'aventure...
Ce roman est moins complexe que le précédent, mais cela ne retire en rien le plaisir de le lire.

Comme souvent dans ce type d'ouvrages, il y a un lexique historique, ainsi que des explications sur les choix de l'auteur et la véritable Histoire.

Ce livre m'a été offert par les éditions Flammarion par l'intermédiaire de l'agence de communication Gilles Paris.

Éditeur: Flammarion
Nombre de pages: 431
ISBN: 978-2-0813-0988-3

Acheter « Rome, 1202 » sur Amazon

Partage Partager le billet

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.aupresdeslivres.fr/trackback/85

Fil des commentaires de ce billet

Page top