Aller à la recherche

Mal parti, de Monique Jouvancy

614 lectures

Partage Partager le billet

Mal parti

L’histoire :
On suit le récit de la vie du fils d’une famille de province, de sa jeunesse jusqu’à sa vie d’adulte.

Mon avis :
C’est un petit roman d’un peu moins de 160 pages. Est-on prédestiné ? Reproduit-on ce qu’on a connu ? Y a-t-il un libre arbitre ? Ce sont les différentes questions que je me suis posé lors de ma lecture. Il s’agit d’un récit, essentiellement à l’imparfait.
La plupart des protagonistes ne portent pas de noms: le fils, le père, la mère, la petite. Ce sont des personnes indistinctes. Elles se fondent dans la foule, dans la masse. Cela peut être n’importe qui : un voisin, un membre de la famille, etc.

Le fils aîné est le mal aimé de la famille. Tout lui est reproché, surtout depuis la mort de son petit frère, alors que lui-même n’avait que deux ans et demi. Ses parents portent constamment un jugement négatif sur lui, et le lui font savoir. Cela est pire, à mon sens, que de la maltraitance physique. Comment se construire dans un tel environnement ? Quelle vie peut-on avoir avec une telle éducation ? L’auteur apporte ses réponses et déroule son inéluctable histoire.

Dans l’argumentaire, il est précisé que la narratrice est la jeune sœur. Or, je n’ai pas réussi à expliquer (ou à comprendre), pourquoi elle parlait d’elle à la troisième personne. Et à part l’intérêt de prendre une certaine distance par rapport aux événements, j’ai trouvé que cela alourdissait le récit, sans compter les phrases à rallonge.
Il y a un regard dénué de jugement. Aucune empathie ne se dégage du récit. Cela donne un résultat étrange. On doute que quelque chose de positif ressorte de ce récit.
Il s’agit d’un roman inhabituel qui ne plaira pas à tout le monde à cause de son style.

Titre: Mal parti
Auteur: Monique Jouvancy
Éditeur: Buchet Chastel
Nombre de pages: 156
ISBN: 978-2-2830-3024-0
Date de publication: 2 février 2017

Acheter « Mal parti » sur Amazon

Partage Partager le billet

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.aupresdeslivres.fr/trackback/435

Fil des commentaires de ce billet

Page top