Aller à la recherche

Le chant des esprits, de Sarah Lark

1870 lectures

Partage Partager le billet

Le chant des esprits

L'histoire:
Quarante ans après leur arrivée en Nouvelle-Zélande, Gwyneira et Hélène voient leurs petites-filles respectives évoluer avec plus ou moins d'habileté dans la société. Un homme, William, va venir bouleverser la vie des deux jeunes filles...

Mon avis :
Voici la suite de la saga familiale « Le pays du nuage blanc[1] ». Nous retrouvons les personnages du premier volume, mais pour la plupart d'entre eux, ils ne joueront qu'un rôle secondaire, et certains le regretteront sans doute. L'intrigue est centrée sur les petits-enfants et plus spécifiquement deux d'entre eux : Kura (la petite-fille de Gwyneira), et Elaine (celle d'Hélène). Contrairement au premier volume qui dressait de grands portraits de la société, l'histoire est beaucoup plus centrée sur les événements que vivent les deux jeunes filles aux caractères opposés. Les détails du contexte général sont beaucoup moins présents.

Le début sert à placer la plupart des nouveaux personnages, surtout les deux cousines, Elaine et Kura. Elaine est un peu fleur bleue alors que Kura est plus extravertie, mais aussi imbue d'elle-même. Elle se sent supérieure aux autres. Elles vont d'abord s'opposer puis faire leurs propres expériences de la vie. Heureusement, car la quatrième de couverture donnait à penser à une intrigue à la Danielle Steel.

Il y a du rythme, des rebondissements, mais aussi des lenteurs dans la progression du récit. Il y a également certaines ficelles un peu trop visibles, et une conclusion peut-être un peu trop simple, mais on n'en tiendra pas rigueur à l'auteur. Par contre, je n'y ai pas retrouvé le souffle de l'immense saga que j'avais découvert dans le tome 1, et là, c'est un peu dommage. Après l'élevage des moutons, on découvre le monde de la mine, mais les descriptions et explications sont plus succinctes. Les tribus maories tiennent aussi un rôle secondaire. On les découvre surtout par le côté culturel musical.

Cet ouvrage m'a fait penser à ceux de Tamara McKinley[2], on se retrouve dans le même domaine, avec sans doute un peu moins de complexité dans la structure de l'histoire. L'écriture de Sarah Lark est vraiment fluide et la lecture se fait sans difficulté.

Ce livre m'a été envoyé par les éditions l'Archipel par l'intermédiaire de l'agence de communication LP conseils.

Éditeur: l'Archipel
Nombre de pages: 569
ISBN: 978-2-8098-1552-8

Acheter « Le chant des esprits » sur Amazon

Partage Partager le billet

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.aupresdeslivres.fr/trackback/180

Fil des commentaires de ce billet

Page top