Aller à la recherche

La loi du silence, d'Anita Terpstra

800 lectures

Partage Partager le billet

La loi du silence

L'histoire :
Au cours d''une sortie scolaire lors d'un week-end, Sander, onze ans, disparaît, alors que le camarade qui l'accompagnait est retrouvé mort. La famille de Sander va alors vivre de longues années difficiles.

Mon avis :
Le titre français de ce roman est bien choisi. Je le précise car j'ai tendance à être mécontent quand l'adaptation du titre ne correspond pas au titre original ou au contenu du livre. Il s'agit du quatrième roman d'Anita Terpstra. Il est totalement maîtrisé. C'est un bon thriller. L'intrigue est angoissante. Au cours de la lecture, le lecteur se pose de nombreuses questions et l'auteur le mène là où elle le souhaite.

La famille Meester a vécu un drame horrible lorsque Sander a disparu. Cela a grandement modifié la vie des parents, Alma et Linc, ainsi que d'Iris, la fille aînée. La réapparition du fils prodigue va faire resurgir des blessures du passé qu'il va falloir surmonter.
Alma a toujours pensé qu'elle reverrait son enfant un jour. Elle a tout fait pour cela. Elle n'agit pas dans la nuance, elle est toujours dans l'excès quand il s'agit de son fils. Cela a toujours entraîné des frictions avec sa fille et cela recommence.
Iris a un comportement ambivalent. Elle est complètement perdue malgré les airs qu'elle se donne.
Linc semble beaucoup plus posé, réfléchi. Il essaie d'inculquer des choses à ses enfants, mais Alma bloque toujours ses initiatives.
Sander est perturbé, mais sans plus. Pour lui, le passé, c'est le passé. Il ne faut pas s'appesantir dessus. Son comportement évoluera, ce qui amènera sa famille à se poser des questions. Leur fils a beaucoup changé. Mais quoi de plus normal après un enlèvement de six ans ? Les personnages cachent des informations sur les événements qui se sont déroulés six ans plus tôt.

Par petites touches, en distillant certaines informations, et avec quelques retours en arrière, la romancière brosse un portrait assez angoissant de la jeunesse d'Iris et de Sander.
L'ambiance du roman est de plus en plus oppressante. Le récit est rythmé. J'ai eu de l'empathie pour la plupart des personnages, sauf Alma et Sander auxquels je n'ai pas accroché.
On se fait des idées, on a des théories, mais Anita Terpstra cache bien son jeu et arrive encore à nous surprendre.
Manipulations et mensonges sont les principaux ingrédients de ce roman.

À lire !

Titre: La loi du silence (Anders)
Auteur: Anita Terpstra
Éditeur: Denoël
Nombre de pages: 354
Traduction: Emmanuèle Sandron
ISBN: 978-2-207-13095-7
Date de publication: 22 avril 2016

Acheter « La loi du silence » sur Amazon

Partage Partager le billet

Commentaires

1. Le lundi 9 mai 2016, 11:46 par mickaéline

J'ai beaucoup aimé cette lecture également.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.aupresdeslivres.fr/trackback/367

Fil des commentaires de ce billet

Page top