Aller à la recherche

Mort d’un sénateur, de Pascal Chabaud

173 lectures

Partage Partager le billet

Mort d’un sénateur

L’histoire :
Le régime de Vichy s’installe, et l’inspecteur Joseph Dumont récupère une affaire délicate : l’assassinat du sénateur Étienne Ferrand, opposant au nouveau régime.

Mon avis :
Il s’agit d’une enquête avec pour toile de fond la mise en place du régime de Vichy. Au début de chaque chapitre, on découvre des extraits du journal officiel concernant les sombres décisions prises pour redresser le pays (et certaines sont assez glaçantes).
L’essentiel du roman se déroule dans une zone autour de Clermont. L’ambiance qui se dégage est plutôt sombre. L’intrigue est classique, mais bien ficelée. Les personnages principaux ont de l’épaisseur, ce qui est une bonne chose.
Joseph est quelqu’un de tourmenté après la mort de sa femme, tuée par un chauffard, quelque temps plus tôt. Il essaie de se reconstruire, mais cherche encore, avec peu d’espoir, les coupables.
Son enquête ne sera pas de tout repos, car c’est directement aux responsables du régime de Vichy qu’il doit rendre des comptes, et ces derniers ont une idée bien précise sur les coupables.

L’auteur est parfaitement documenté, et a su rendre palpable la vie difficile de cette période. On découvre l’exode, les premières bassesses individuelles, et aussi quelques rares moments de bon sens.
Ma lecture a été agréable, même si certains trouveront peut-être que les explications historiques sont trop présentes (le roman est dans la collection « Marge Noire », et non « Vents d’Histoire »).

À découvrir.

Service presse des éditions De Borée.

Titre: Mort d’un sénateur
Auteur: Pascal Chabaud
Éditeur: De Borée
Nombre de pages: 391
ISBN: 978-2-8129232-4-1
Date de publication: 17 mai 2018

Acheter « Mort d’un sénateur » sur Amazon

Partage Partager le billet

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.aupresdeslivres.fr/trackback/561

Fil des commentaires de ce billet

Page top