Aller à la recherche

mercredi 24 avril 2019

Le trône des étoiles, 2 Rebelles, de Rhoda Belleza

Le trône des étoiles T2 : Rebelles

L’histoire :
La guerre se prépare. Rhiannon, qui doit être couronnée impératrice, fait des choix pour limiter le nombre de morts. Kara, de son côté, veut trouver le réécriveur afin d’empêcher Nero d’assouvir sa soif de puissance.

Mon avis :
Avec ce roman, l’auteur clôt le diptyque de la série « Le trône des étoiles [1]». Le lecteur continue de suivre les péripéties de Kara, Rhiannon, Dahlen, Aly. Il y a un peu de romance, mais cela se trouve vraiment à la marge de l’histoire. L’essentiel se situe dans la réaction des deux sœurs et dans l’action. Sans oublier que le récit s’attache un peu plus au personnage d’Aly. Les événements violents s’enchaînent. Kara et Rhiannon sont touchées dans leurs certitudes et dans les choix à adopter.
Nero est machiavélique. Il place ses pions tranquillement. Il a toujours une longueur d’avance. La romancière met en relief l’intrusion du réseau. Nero diffuse une émission à travers toute la galaxie. Par ce biais, il influence la population. Il veut retrouver le réécriveur afin de reprogrammer les cubes mémoires, ces objets greffés aux cerveaux des habitants, et qui permettent de classer, hiérarchiser les souvenirs, et d’augmenter les capacités de chacun. Dahlen est égal à lui-même. Il est impassible, il ne déroge pas à ses convictions, quoi qu’il en coûte.
Aly trouve que Kara et lui se cachent trop, et que cela est nuisible. Il veut se battre et faire savoir que Josselyn, héritière du trône, est de retour.
Kara / Josselyn est dans une situation ambiguë. Par commodité, elle souhaite effacer totalement Josselyn de sa mémoire, alors que c’est l’inverse qui se produit.

Certains aspects de ce roman sont simplistes. Je prends comme exemple Julian qui change de position très rapidement. Ce n’est pas le coeur du récit, mais je pense que cela aurait pu être un peu plus travaillé. Il y a d’autres cas où le scénario est un peu trop léger à mon goût, mais cela reste au niveau du premier tome.

À découvrir.

Service presse des éditions Nathan.

Titre: Le trône des étoiles T2 : Rebelles
Auteur: Rhoda Belleza
Éditeur: Nathan
Nombre de pages: 382
Traduction:Samuel Loussouarn
ISBN: 978-2-09-257407-2
Date de publication: 14 février 2019

Acheter « Le trône des étoiles T2 : RebellesLe trône des étoiles T2 : Rebelles » sur Amazon

mardi 29 janvier 2019

Nos éclats de miroir, de Florence Hinckel

Nos éclats de miroir

L’histoire :
Cléo a perdu son père lorsqu’elle était petite. Tant bien que mal, elle essaie de se construire sans lui, avec une mère particulière et sa sœur aînée.

Mon avis :
Il s'agit d’un petit roman jeunesse, sous forme de journal intime. J’ai suivi avec intérêt la vie et les réflexions de Cléo, mais l’ensemble reste assez superficiel. J’aurais aimé quelque chose de plus profond, par exemple sur ses relations avec Bérénice, ou avec sa mère.
D’un autre côté, cela ressemble à ce qu’une adolescente de quinze ans pourrait écrire dans son journal. En toile de fond, l’auteur nous fait aussi découvrir la courte vie d’Anne Franck: Cléo s’adresse, à travers ses écrits, à la jeune fille disparue. Elle lui fait part de ses doutes, de ses envies. L’adolescente a un regard attendri vis-à-vis de sa mère. Cette dernière ne s’est pas remise de la mort de son mari, et l’éducation de ses enfants s’en ressent. « Nos éclats de miroirs » raconte des morceaux de vie éparpillés de cette famille.

À lire, pour les plus jeunes, ou pour passer un moment agréable sans trop réfléchir.

Titre: Nos éclats de miroir
Auteur: Florence Hinckel
Éditeur: Nathan
Nombre de pages: 172
ISBN: 978-2-8246-1354-3
Date de publication: 17 janvier 2019

Acheter « Nos éclats de miroir » sur Amazon

jeudi 30 août 2018

Le goût amer de l’abîme, de Neal Shusterman

Le goût amer de l’abîme

L’histoire :
Caden Bosch a quinze ans. Il profite de sa jeunesse, comme tous les adolescents, mais un mal-être s’installe. C’est le début d’une spirale infernale.

Mon avis :
Je connais Neal Shusterman grâce à sa magnifique série « Les Fragmentés[1] ». Ici, il s’est appuyé sur les problèmes mentaux rencontrés par son fils pour écrire ce roman. Je tiens à signaler que l'adaptation du titre en français cadre avec le contenu (j'ai souvent tendance à critiquer les mauvais choix pour les titres, donc quand c'est bien fait, il faut le dire). Le début est étrange, puis petit à petit, les éléments se mettent en place pour livrer leur terrible réalité. On comprend rapidement que Caden est un peu (beaucoup, énormément) paranoïaque. Réalité et hallucination se mélangent. L’état de Caden s’aggrave au fil du temps, jusqu’à un point de non-retour.

Dans la deuxième partie du roman, les événements se déroulant sur le bateau commencent à faire sens. Pourtant, ce qui s’y déroule est souvent absurde, sombre et déroutant.
L’auteur aborde le sujet des problèmes mentaux de façon posée, sans démagogie. Il ne porte aucun jugement, il expose la situation telle qu’elle est, et on ressent bien que la famille du malade est complètement désemparée face à une telle situation. Pour moi, le héros ne déclenche pas vraiment d’empathie, mais on veut comprendre ce qu’il a et s’il va s’en sortir. Je pense que c’est voulu afin que le lecteur garde une certaine distance afin d’appréhender la situation.
Neal Shusterman fait découvrir l’enfer qu’engendre la schizophrénie et le long travail à effectuer pour tenter d'apprivoiser cette dernière. La conclusion de l’histoire est à la hauteur du récit.

À lire !

Service presse des éditions Nathan.

Titre: Le goût amer de l’abîme
Auteur: Neal Shusterman
Éditeur: Nathan
Nombre de pages: 408
ISBN: 978-2-0925-7675-5
Traduction: Lilas Nord
Date de publication: 30 août 2018

Acheter « Le goût amer de l’abîme » sur Amazon

samedi 25 août 2018

Gary Cook, 2 La voix des étoiles, de Romain Quirot et Antoine Jaunin

Gary Cook, 2 La voix des étoiles

L’histoire :
Gary Cook est parvenu à embarquer sur Deucalion III. Il se réveille à la lisière d’une forêt, totalement surpris par ce qu’il découvre.

Mon avis :
Ce deuxième tome de Gary Cook[1] nous plonge tout de suite dans l’aventure. Il n’y a pas de temps morts. Le récit se situe dans l’action.
Gary est un passager clandestin, mais on veille sur lui pour d’obscures raisons. Le jeune garçon va découvrir que la vie dans la navette est régie par le même système que sur terre : rien n'a changé. Les Oubliés travaillent sous la férule des Invisibles. Ces derniers contrôlent tout par l’entremise des Ombres, d’étranges machines vivantes. Le jeune garçon continue à évoluer, et prend conscience de sa situation. Il est plus actif dans ses choix. Son but : atteindre les étages supérieurs et retrouver sa mère.

En parallèle de l’histoire de Gary, on suit l’évolution de Dean, qui a embarqué après avoir réussi à remporter le concours d’apnée. Il prend plus de place dans le récit. Les épreuves qu’il endurera seront périlleuses et risquées. La tension sera forte, d’autant plus que plane un mystère : pourquoi font-ils cela ?

Les deux garçons feront des rencontres (nouvelles et anciennes), des alliances se créeront, parfois surprenantes. On peut reconnaître que les deux auteurs ne manquent pas d’imagination pour le monde qu’ils décrivent. Ils gardent un rythme soutenu, il n’y a pas de longueurs. J’ai préféré ce deuxième volet au premier.

De nouveau, les romanciers terminent le livre avec un suspense grandissant. Cela augure de bonnes choses pour le troisième et dernier tome.

À lire !

Service presse des éditions Nathan.

Titre: Gary Cook, 2 La voix des étoiles
Auteur: Romain Quirot / Antoine Jaunin
Éditeur: Nathan
Nombre de pages: 365
ISBN: 978-2-09-257388-4
Date de publication: 21 juin 2018

Acheter « Gary Cook, 2 La voix des étoiles » sur Amazon

vendredi 24 août 2018

Gary Cook, 1 Le pont des oubliés, de Romain Quirot et Antoine Jaunin

Gary Cook, 1 Le pont des oubliés

L’histoire :
Gary Cook vit sous le pont des Oubliés, dans un monde apocalyptique où l’eau est omniprésente et où tout finit par disparaître. Au loin, quelques navettes, inaccessibles, quittent ce monde perdu.

Mon avis :
Voici un roman très intéressant, même si le scénario n’est pas très original. Il s’agit du premier tome d’une trilogie. Gary Cook survit avec son père et des amis sous le pont des Oubliés. L’essentiel de leur vie tourne autour de la pêche, dans des eaux dangereuses, afin de pouvoir se nourrir. Aucun habitant ne voit un avenir serein.

Le récit est fluide, rythmé. Il y a ce qu’il faut comme rebondissements, même dans les dernières pages. Les personnages sont bien campés, et on découvre leur caractère petit à petit.
Gary ne s’affirme pas. C’est un suiveur qui n’ose pas prendre de décisions, même lorsqu’il y a une possibilité de partir sur la dernière navette spatiale. Ses amis, Elliott et Max, ont plus de personnalité. Il en est de même pour Dean, qui déteste l'adolescent pour d’obscures raisons.

La narration, effectuée par un narrateur omniscient, expose le quotidien de Gary et de ses amis. Les tempêtes sont incessantes, et cela ne s’améliore pas. Tout le monde sent bien que la planète est condamnée. Mais on continue de vivre, avec un semblant de normalité. Il y a un petit sursaut, chez les plus jeunes, lorsqu’on apprend que les gagnants d’une course périlleuse remporteront un billet pour la dernière navette. Cette course est spectaculaire, avec plusieurs rebondissements, ce qui augmente la tension ressentie.
Pour le protagoniste principal, c’est tout un apprentissage qu’il devra mener, jalonné de nombreuses remises en question, et il faudra plusieurs événements avant qu’il n’évolue réellement.

La fin du roman est haletante. Dès le livre refermé, j’ai commencé le tome 2, dont la chronique est à suivre demain.

À lire !

Titre: Gary Cook, 1 Le pont des oubliés
Auteur: Romain Quirot / Antoine Jaunin
Éditeur: Nathan
Nombre de pages: 388
ISBN: 978-2-09-257386-0
Date de publication: 31 août 2017

Acheter « Gary Cook, 1 Le pont des oubliés » sur Amazon

- page 1 de 3

Page top