Aller à la recherche

Editeur : Hugo roman

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 19 mars 2021

Le cercle de Finsbury, de B.A. Paris

Le cercle de Finsbury

L’histoire :
Quand Alice et Léo emménagent au Cercle de Finsbury, une résidence haut de gamme en plein Londres, la jeune femme est persuadée de prendre enfin un nouveau départ. Et tant pis si les choses sont allées un peu vite avec Léo, et si celui-ci a pris en charge leur emménagement sans véritablement la consulter. La maison est parfaite, la résidence idéale, et les voisins semblent si accueillants ! Mais le cauchemar commence...

Mon avis :
Ce nouveau thriller psychologique de B.A. Paris m’a plu, malgré un bémol important : pendant un long moment, j’ai trouvé que les réactions d’Alice étaient disproportionnées par rapport à la situation. En effet, quand elle découvre qu’un meurtre a eu lieu dans la maison, elle disjoncte complètement, déclare qu’elle ne pourra jamais y vivre, et... reste. Ce qui est totalement illogique (certes, si elle part, le livre n’existe plus).

Lorsqu’elle avait dix-neuf ans, Alice a perdu ses parents et sa sœur, Nina, dans un accident. Pour faire bonne mesure, la personne assassinée auparavant dans la maison se prénommait, elle aussi, Nina. Alice reproche à Léo de ne pas lui avoir parlé de ce drame, ce qui est normal. Elle comprend alors pourquoi elle ressentait des réticences chez certaines de ses voisines. Les tensions dans le couple vont crescendo. Se connaissent-ils vraiment ?
D’ailleurs, tout ne paraît pas si idyllique que ça dans cette résidence : les maisons sont regroupées autour d’un square, et tout le monde peut plus ou moins voir ce qu’il se passe chez les voisins. Cela a un petit côté malsain.

De plus, Léo est fuyant. Il semble cacher des choses, ce qui engendre de nombreuses questions chez Alice. Le meurtre, pour cette dernière, devient une véritable obsession. Elle veut découvrir la vérité, et ressent un véritable attachement envers cette Nina assassinée (je me suis dit qu’elle avait besoin d’une bonne psychothérapie). Heureusement, il y a ce détective privé, qui a déclenché cette descente aux enfers, mais qui enquête toujours sur le meurtre, et permet à la jeune femme de garder la tête hors de l’eau.

Qui ment ? Pourquoi ?

À lire !

Service presse numérique des éditions Hugo Roman par l'intermédiaire de Netgalley.

Titre: Le cercle de Finsbury
Auteur: B.A. Paris
Éditeur: Hugo Roman
Nombre de pages: 411
ISBN: 978-2-7556-8659-3
Date de publication: 4 mars 2021

Acheter « Le cercle de Finsbury » sur Amazon

lundi 28 décembre 2020

Les oubliés de dieu, de Ludovic Lancien

Les oubliés de Dieu

L’histoire :
Un crime atroce est commis sur un médecin. Pourquoi un tel acharnement ? C’est la question que se pose l’équipe chargée de l’enquête.

Mon avis :
J’ai bien aimé cette lecture. Il s’agit d’un roman policier. Les enquêteurs sont sur la trace de tueurs sanguinaires et ne comprennent pas l’origine des crimes.

Le capitaine Gabriel Darui est chargé de diriger l’enquête. Sa vie personnelle n’est pas simple : sa femme est atteinte d’un cancer en phase terminale, et il n’est pas toujours totalement concentré au travail. Les assassinats vont continuer, et un ancien ami de Gabriel va permettre, malgré lui, d’orienter l’enquête dans la bonne direction.

L’enquête progresse lentement, chaque membre de l’équipe apporte sa pierre à l’édifice (avec un déplacement jusqu’en Italie). Pourquoi autant de sauvagerie ? Pourquoi un pentacle est-il dessiné sur le mur ? Quelle histoire sordide se cache derrière tout cela ? Le médecin tué, Richard Mievel, avait d’étranges pratiques.
De même, Gabriel a lui aussi un passé glauque. Chaque personnage à une part d’ombre, ce qui apporte un peu plus d’épaisseur à l’histoire. Le récit est rythmé, accentué par des chapitres courts.
Une intrigue et des éléments qui laissent apparaître un côté sordide de l’humanité.

À lire.

Service presse numérique des éditions Hugo roman par l'intermédiaire de Netgalley.

Titre: Les oubliés de Dieu
Auteur: Ludovic Lancien
Éditeur: Hugo Roman
Nombre de pages: 494
ISBN: 978-2-7556-8530-5
Date de publication: 20 novembre 2020

Acheter « Les oubliés de Dieu » sur Amazon

dimanche 20 décembre 2020

La sentinelle, de Roz Nay

La sentinelle

L’histoire :
Deux sœurs, Ruth et Alex, qui ne se sont pas vues depuis plus de dix ans, se retrouvent, alors que Ruth, enceinte, a besoin d’aide.

Mon avis :
Je découvre l’auteur avec ce roman psychologique à deux voix. Les deux sœurs ont des relations tendues sans qu'on en connaisse les raisons profondes. Les personnages sont complexes. Alex vit avec Chase. Elle travaille au service de l’aide à l’enfance, et fait tout son possible pour aider les enfants en danger.
Chase se retrouve entre les deux sœurs, et sert de tampon. Il apprend des choses dont Alex ne lui a jamais parlé.
Ruth est considérée comme l’enfant terrible de la famille : drogue et mauvaises fréquentations la classent dans la catégorie «nuisible» pour Alex. Cette dernière a tiré un trait sur son passé, et la venue de sa sœur bouleverse son quotidien. Peu à peu, par bribes, le passé refait surface, et une toile étrange fait son apparition: de petites incohérences apparaissent, et sèment le doute.

Que s'est-il réellement passé pendant leur enfance ? Qui dit la vérité ? D’indices en révélations et surprises, le récit poursuit son chemin. Les non-dits sont nombreux. Le lecteur fera des découvertes jusqu’à la dernière page.

Pourquoi tant de mystère sur le passé? Qui manipule qui? Malgré une intrigue classique, ce thriller est une belle réussite.

À lire!

Service presse numérique des éditions Hugo roman par l'intermédiaire de Netgalley.

Titre: La sentinelle
Auteur: Roz Nay
Éditeur: Hugo Roman
Nombre de pages: 313
Traduction: Vincent Guilluy
ISBN: 978-2-7556-6784-4
Date de publication: 5 novembre 2020

Acheter « La sentinelle » sur Amazon

jeudi 3 décembre 2020

La mort du temple, Corpus Christi, d’Hervé Gagnon

La mort du temple, Corpus Christi

L’histoire :
Paris, 1307. Hugues de Malemort, templier, vient de découvrir la vérité sur la religion chrétienne. Ayant fait le choix de vivre, il doit retrouver la pierre philosophale afin d’éviter le chaos. En parallèle, la chute du Temple se prépare.

Mon avis :
Ce deuxième et dernier tome reprend l’histoire où nous l’avions laissée. Le récit est mené tambour battant. Peu de répit est donné à Hugues et ses compagnons. Le templier est malmené dans ses convictions, et s’il est résigné concernant la chute du Temple et des puissances politiques qui y sont liées, il n’en demeure pas moins qu’il fait preuve de combativité dans sa quête de la pierre philosophale.

Des quartiers lugubres de Paris aux murs du Temple, Hugues, accompagné de Gersande, nous fait découvrir une époque et des événements bien sombres. Les rebondissements sont bien présents, ainsi que les scènes macabres. L’auteur est très précis dans ses descriptions : lieux, tortures, mœurs, tout y passe. Je me suis plongé avec délectation dans ce récit rythmé et sans temps mort. Le roman est centré sur les personnages, l’intrigue qui se tisse est en arrière-plan, et permet de suivre la chute du Temple. Le romancier s'est bien documenté, et a habilement réussi à intégrer le tout à son histoire.

J’ai découvert Hervé Gagnon avec «La mort du temple», puis avec «Vérité». Je l’ajoute dans mes auteurs à suivre.

À lire !

Service presse des éditions Hugo Roman.

Titre: La mort du temple, Corpus Christi
Auteur: Hervé Gagnon
Éditeur: Hugo Roman
Nombre de pages: 387
ISBN: 978-2-75568-558-9
Date de publication: 3 décembre 2020

Acheter « La mort du temple, Corpus Christi » sur Amazon

vendredi 11 mai 2018

Le brasier, de Vincent Hauuy

Le brasier

L’histoire :
Le général Lavallée reçoit une vidéo de sa fille Sophie se faisant torturer puis assassiner. Il charge Noah Wallace, enquêteur aux dons particuliers, de mettre la main sur l’assassin.

Mon avis :
Ce roman est le deuxième de Vincent Hauuy. Il reprend le personnage de Noah Wallace. Il y a beaucoup d’allusions à l’histoire précédente, mais il n'est pas nécessaire de l’avoir lue pour suivre celui-ci.
L’auteur respecte les codes du thriller, et dès les premières pages, on entre dans l’intrigue. Il n’y a pas de temps morts. L’univers décrit est foisonnant de détails.

Les personnages sont travaillés, complexes. La plupart déclenchent de l’empathie. J’ai suivi avec intérêt leurs pérégrinations. On entre dans les méandres d’un complot où les protagonistes ne peuvent faire confiance à personne : que ce soit les agences gouvernementales, les riches industriels, ou la mafia, tout le monde semble intéressé par l’enquête (même si les motivations divergent).

Noah Wallace est une sorte de mentalist qui a des dons de voyance dont il ne comprend pas les origines. Son passé est trouble, et il cherche toujours des explications. Dans ce roman, il aura des réponses. Clémence Leduc est intéressante, mai pour moi, il n’y a pas assez d’informations sur elle (cela se trouve peut-être dans le roman précédent). Elle analyse parfaitement la situation, et fait preuve d’un sang froid parfois glaçant.
L’auteur joue bien avec nos nerfs: les méchants ont une tendance psychopathe (cela se voit avec Karl Engelberg), sauf pour Abraham Eisik (et encore) qui se veut simplement professionnel.

Il y a de nombreux rebondissements, même si à plusieurs moments, on se doute de ce qui va suivre. Contre-espionnage et forces en tous genres sont partie prenante dans ce roman où nanotechnologies et manipulation sont monnaie courante. Qui joue double ou triple jeu ? Qui est digne de foi ? Qu’est-il arrivé à Sophie ? Que se passe-t-il au sein de la famille Engelberg ?
Ce roman est très addictif, et il m’a été difficile de le lâcher avant d’avoir atteint la dernière page. Il faut maintenant que je lise «Le tricycle rouge ».

À lire !

Service presse des éditions Hugo thriller.

Titre: Le brasier
Auteur: Vincent Hauuy
Éditeur: Hugo thriller
Nombre de pages: 527
ISBN: 978-27-55637-12-0
Date de publication: 5 avril 2018

Acheter « Le brasier » sur Amazon
Page top