Aller à la recherche

Editeur : HarperCollins

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 16 février 2020

Préférer l’hiver, d’Aurélie Jeannin

Préférer l’hiver

L’histoire :
Une mère et sa fille vivent seules dans la forêt, en plein hiver, éloignées de tout. Tant bien que mal, elles essaient de survivre.

Mon avis :
Un petit roman bien écrit, mais étrange. Je n’ai pas réussi à comprendre où voulait en venir l’auteur. À la fin, je ne suis pas plus avancé qu’au début. En toile de fond, je comprends la souffrance de ces deux femmes, mais tout n’est pas expliqué, détaillé. J’ai trouvé cela assez sommaire.

On ne connaît pas le nom des deux femmes, il s’agit d’un long monologue, décousu, sans véritable fil conducteur, une sorte de journal intime de la fille. Il n’y a aucun dialogue. C’est très lent. Les deux personnages ont connu des drames dans leur vie, mais la manière dont c’est raconté ne crée aucune compassion pour les protagonistes. C’est assez facile de s’éloigner de tout pour essayer d’oublier, mais le peut-on réellement ? La narratrice décrit son environnement, les animaux, mais là non plus, je n’ai pas accroché, mon imagination n’a pas pris le relais. J’aime avoir des explications, des solutions, mais là, il n’y a rien de tangible, juste des ressentis, et cela ne fait pas tout.

Je ne conseille pas ce roman, sauf en connaissance de cause.

Service presse numérique des éditions HarperCollins par l'intermédiaire de Netgalley.

Titre: Préférer l’hiver
Auteur: Aurélie Jeannin
Éditeur: HarperCollins France
Nombre de pages: 240
ISBN: 979-1033-90447-2
Date de publication: 8 janvier 2020

Acheter « Préférer l’hiver » sur Amazon

mercredi 30 octobre 2019

Dernier souffle, de Karin Slaughter

Dernier souffle

L’histoire :
Lors d’un événement scout, Charlie Quinn, avocate, accepte le dossier de Flora. Cette dernière veut être émancipée afin d’échapper à l’emprise de ses grands-parents.

Mon avis :
Il s’agit d’un petit roman (un peu plus de deux cents pages). On y retrouve Charlie Quinn, plusieurs années avant « Une fille modèle ». Pour monter le dossier d’émancipation, la jeune femme doit absolument comprendre les raisons et motivations de Flora. Pour cela, elle enquête auprès des proches de l’adolescente, et elle n’est pas au bout de ses surprises.

Ce roman à suspense se lit facilement, il est rythmé. Je me suis rapidement imprégné de l’histoire, et cela m’a permis de retrouver le personnage de Charlie. Elle place l’éthique au-dessus de tout, et se veut irréprochable. Or, plus elle avance dans ses investigations, plus l’affaire se complexifie. Tout le monde, même Flora, semble lui mentir. Où est la vérité ? Qui manipule qui ?

Je conseillerais, si vous ne l’avez pas lu, de commencer par ce roman, et ensuite, d’enchaîner avec « une fille modèle ».

À découvrir !

Titre: Dernier souffle
Auteur: Karin Slaughter
Éditeur: HarperCollins
Nombre de pages: 216
Traduction: Emmanuel Plisson
ISBN: 979-1-0339-0400-7
Date de publication: 9 mai 2019

Acheter « Dernier souffle » sur Amazon

samedi 28 septembre 2019

Une fille modèle, de Karin Slaughter

Une fille modèle

L’histoire :
Lorsque Charlie et Sam étaient adolescentes, elles ont subi une terrible agression à leur domicile. Elles en ont gardé de nombreuses séquelles, et leur mère a été tuée. Vingt-huit ans plus tard, au détour d’une autre affaire, le passé resurgit.

Mon avis :
Je découvre Karin Slaughter avec ce roman, et j’ai apprécié cette lecture. C’est un livre de plus de six cents pages. Le récit alterne le temps présent et le passé, ainsi que le point de vue des deux femmes. Le traumatisme subi par Sam et Charlie est assez profond. Chacune le gère à sa façon.
L’auteur développe la personnalité de ses personnages, et leur donne de la consistance. Un petit bémol vient du fait d’avoir le point de vue des deux sœurs sur le déroulement des événements vingt-huit ans plus tôt. Cela entraîne une redondance, malgré quelques variantes, du déroulement du drame, et même si cela sert le but de l’auteur, cela crée quelques longueurs, sans compter certains états d’âme qui ne font pas avancer le récit. Le fil conducteur de ce roman est l’affaire concernant Kelly Wilson, mais ce n’est pas le centre de l’histoire. Tout tourne autour des relations de la famille Quinn : Charlie, Sam, Rusty (leur père), et la mort de leur mère (Gamma).

Les deux filles sont devenues avocates, comme leur père. Ce dernier prend plaisir à défendre les personnes les plus indéfendables, et il décide de défendre Kelly, accusée d’une fusillade dans un lycée, alors que Charlie est un des témoins du drame.
Les trois membres de la famille sont meurtris par leur passé. Chacun a des secrets, des non-dits. C’est cette relation et la psychologie des personnages qui font la force de ce roman.

Une lecture addictive !

Service presse des éditions HarperCollins.

Titre: Une fille modèle
Auteur: Karin Slaughter
Éditeur: HarperCollins
Nombre de pages: 584
ISBN: 979-1-0339-0330-7
Traduction: Ève Vila
Date de publication: 3 avril 2019

Acheter « Une fille modèle » sur Amazon

samedi 20 juillet 2019

Le garçon et l’univers, de Trent Dalton

Le garçon et l’univers

L’histoire :
Eli vit avec sa mère, Lyle (son beau-père), et August (son frère aîné). Depuis un accident, ce dernier ne parle plus, mais trace des mots dans l’air avec ses doigts. La vie de famille n’est pas simple dans ce quartier de Brisbane où tous les trafics ont cours.

Mon avis :
Mon avis est mitigé sur ce roman. L’histoire est sombre et intéressante, mais j’ai ressenti des longueurs à de nombreuses reprises, ainsi que des digressions, qui à mon sens, n’avaient pas lieu d’être. J’ai trouvé que les discussions autour de Slim étaient trop poético-philosophiques. Tout cela a rendu une partie de ma lecture difficile.

Eli est attachant, très curieux, même trop, mais son frère August et lui sont un peu détachés de la réalité (par moments, on se demande même s’ils n’ont pas des hallucinations). La grande question d’Eli est: « comment devient-on mauvais ou bon ? ». Est-ce inné ou non ? Tout au long du livre, le jeune garçon essaie de répondre à cette question.

Le milieu familial baigne dans le trafic de drogue, et la violence est récurrente. Pourtant, le bonheur, d’une certaine façon, est présent. À force de persévérance, la lumière peut survenir dans cette obscurité, même si le chemin est semé d’embûches. Trouver cette lumière est le but d’Eli.
L’écriture est fluide, mais les longueurs alourdissent le récit. Un roman qui ne plaira pas à tout le monde.

Service presse numérique des éditions HarperCollins par l'intermédiaire de Netgalley.

Titre: Le garçon et l’univers
Auteur: Trent Dalton
Éditeur: HarperCollins
Nombre de pages: 544
Traduction: Maxime Shelledy et Souad Degachi
ISBN: 979-10-339-0353-6
Date de publication: 2 mai 2019

Acheter « Le garçon et l’univers » sur Amazon

jeudi 11 juillet 2019

Escalier B, Paris 12, de Pierre Lunère

Escalier B, Paris 12

L’histoire :
Pierre est gardien d’immeuble, et en parallèle, il arrondit ses fins de mois par la voyance dans laquelle il excelle. Tout semble tourner pour le mieux, jusqu’au moment où une nouvelle locataire s’installe.

Mon avis :
Le personnage principal, Pierre, a un ton sarcastique tout au long du roman, ce qui donne des interactions assez particulières avec les habitants de l’immeuble dont il a la charge. J’ai apprécié ce roman, même si, à mon goût, ce n’est pas si hilarant que ça. C’est une lecture décalée qui permet de passer un moment de détente.

Plusieurs enquêtes se succèdent, s’entremêlent, mais ce coup de main informel à la police sert surtout de cadre aux relations du concierge avec les habitants de l’immeuble et ses amis. On découvre les petites habitudes de chaque résident, de la commère au collectionneur compulsif en passant par Marion-Lara qui travaille au commissariat local.

Cette dernière va bousculer les habitudes de Pierre et l’obliger à utiliser ses dons de voyance, ainsi qu'à écouter cette voix interne qui lui donne de nombreuses indications. Voix qui parfois est difficile à appréhender et à supporter, mais qui manque cruellement lorsqu’elle ne se manifeste pas.
Les personnages, si on ne compte pas Pierre, sont peu travaillés, l’auteur restant à la surface des choses, et s’attardant surtout sur les pensées et sarcasmes du concierge. Il ne faut pas réellement s’attendre à des intrigues policières, les enquêtes étant assez légères (malgré les thèmes traités), notre héros donnant surtout des pistes et des idées, sauf pour une, où il agit. Il y a un petit côté loufoque au récit, représenté par le pékinois albinos de Pierre, mais l’ensemble me paraît un peu décousu. J’ai eu l’impression de partir dans tous les sens en suivant le quotidien du personnage principal. Je trouve aussi que certaines réactions sont illogiques et incongrues (je pense surtout à Danny). Il aurait été intéressant d’approfondir certains moments, comme l'histoire du fils aîné des Yen.

Le style de l’auteur est agréable, direct, si on supporte les remarques de Pierre. L’impression de récit non structuré, peut-être voulue, est en revanche dommage.

Un récit intéressant qui aurait gagné à être plus approfondi.

Service presse des éditions HarperCollins

Titre: Escalier B, Paris 12
Auteur: Pierre Lunère
Éditeur: HarperCollins
Nombre de pages: 392
ISBN: 978-1-0339-0266-9
Date de publication: 9 mai 2019

Acheter « Escalier B, Paris 12 » sur Amazon

- page 1 de 2

Page top