Aller à la recherche

Editeur : Gallimard Jeunesse

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi 5 juillet 2017

La Passe-Miroir livre 3 : la mémoire de Babel, de Christelle Dabos

La Passe-Miroir, Livre 3 : La mémoire de Babel

L’histoire :
Cela fait plus de deux ans qu’Ophélie n’a pas de nouvelles de Thorn. L’arrivée inopinée d’Archibald va lui donner l’occasion de suivre son instinct et de prendre ses propres décisions.

Mon avis :
J’attendais avec impatience le livre 3[1] de la passe-miroir et je n’ai pas été déçu ! Ce troisième opus est largement à la hauteur des deux premiers.

Il y a, au début de l’ouvrage, un bref résumé du livre 2[2], mais je ne l’ai pas utilisé. Cela n’a pas été dérangeant, et je me suis rapidement immergé dans le récit et ses personnages. C’est donc avec bonheur que j’ai retrouvé Ophélie.

Christelle Dabos entre très rapidement dans le vif du sujet. Les nombreux événements s’enchaînent avec fluidité, pour notre satisfaction. Cette fois-ci, on découvre une nouvelle arche : Babel. Une arche cosmopolite, mais où les règles sont assez strictes. Depuis le début de la série, l’histoire tourne autour des livres (essentiellement ceux des esprits de Famille), mais là, il s’agit d’un livre en particulier. Lequel ?
Le personnage d’Ophélie continue d’évoluer, de changer, et tout ça dans un nouvel univers avec de nouveaux personnages et une intrigue principale autour de Dieu toujours aussi prenante. La romancière n’oublie pas les intrigues secondaires, comme les relations entre Ophélie et Thorn ou quelques chapitres concernant la petite Victoire (La fille de Berenilde et Farouk).

Le suspense est maintenu jusqu’au bout. La fin du roman ne laisse présager que du bon pour le dernier tome. L’écriture est toujours fouillée, travaillée avec soin. Le vocabulaire est relevé, ce qui fait beaucoup de bien.

Comme vous pouvez le remarquer, je fais un véritable éloge de cette saga, mais j’ai un bémol à mettre, même si je comprends totalement les motivations et explications[3] , surtout la dernière[4], de l’auteur (dédicaces, voyages promotionnels et petite coupure) : j’ai peur qu’il y ait trop d’attente pour le dernier tome car les lecteurs ont tendance à passer à autre chose si les délais sont trop longs, ce qui serait dommage.
D’un autre côté, bon repos, madame Dabos, et revenez-nous en forme pour votre livre 4 !

À lire et à faire découvrir (ce que je ne manque pas de faire auprès des élèves que je côtoie)!

Titre: La Passe-Miroir, Livre 3 : La mémoire de Babel
Auteur: Christelle Dabos
Éditeur: Gallimard Jeunesse
Nombre de pages: 483
ISBN: 978-2-07-508189-4
Date de publication: 01 juin 2017

Acheter « La Passe-Miroir, Livre 3 : La mémoire de Babel » sur Amazon

jeudi 26 novembre 2015

La Passe-Miroir, livre 2 : Les disparus du Clairdelune, de Christelle Dabos

La Passe-Miroir, Livre 2 : Les Disparus du Clairdelune

L'histoire :
Ophélie est présentée à Farouk, l'Esprit de Famille de l'Arche du Pôle. La séance n'évolue pas de la manière souhaitée, et la jeune fille se retrouve de nouveau propulsée au milieu des intrigues de cour. Elle reçoit des menaces de mort et des personnes commencent à disparaître.

Mon avis :
Après deux ans d'attente, le livre 2 de la Passe-Miroir est enfin disponible. J'avais un peu d'appréhension, car il n'est pas simple de réussir le deuxième volume d'une série. Une fois la lecture commencée (je l'ai enregistré pour ma femme[1]), mes doutes se sont vite dissipés. Il y a, au début, un petit résumé du livre 1[2]. Il n'y a pas de lenteurs. Comme dans le premier volume, il y a des chapitres nommés « Bribe ». Dans le tome 2, il y en a sept qui sont disséminés au long des 550 pages. Ils apportent un éclairage sur l'intrigue.

L'histoire est prenante. Christelle Dabos développe encore le monde qu'elle a créé. Entre la Citacielle et l'Arche du Pôle, l'ensemble fourmille de détails et d'informations sur le fonctionnement de cette société. L'auteur apporte des réponses à certaines questions, donne certains éclairages, mais en même temps, complexifie l'intrigue qui tourne autour des Esprits de Famille. Il y a de nombreux clans qui possèdent chacun des pouvoirs particuliers.

Les relations entre Ophélie et Thorn évoluent. Ils prennent tous les deux de l'épaisseur, se complexifient. Le lecteur a de l'empathie pour ces deux personnages : Ophélie est toujours un peu gauche, alors que Thorn est bourru et renfermé. Il n'a pas de coeur, agit comme une machine... Les personnages secondaires évoluent aussi. Archibald prend une place plus importante. Il apporte un côté plus léger au récit (mais il n'est pas le seul). Berenilde, et surtout Roseline, se retrouvent plus en retrait. D'autres font leur apparition et ils sont nombreux. L'esprit de famille, Farouk, agit de manière étrange, totalement imprévisible. Il peut être doux ou exécrable, et surtout, sa mémoire est défaillante.

Il y a de nombreux rebondissements. La fin relance l'histoire et de nombreuses questions restent en suspens. Le tome 3 est en cours de rédaction. Souhaitons seulement ne pas attendre deux ans avant qu'il ne paraisse.

À lire !

Titre: La Passe-Miroir, Livre 2 : Les Disparus du Clairdelune
Auteur: Christelle Dabos
Éditeur: Gallimard Jeunesse
Nombre de pages: 551
ISBN: 978-2-07-066198-5
Date de publication: 29 octobre 2015

Acheter « La Passe-Miroir, Livre 2 : Les Disparus du Clairdelune » sur Amazon

lundi 30 décembre 2013

La passe-miroir, livre 1: Les fiancés de l'hiver, de Christelle Dabos

La passe-miroir, livre 1: Les fiancés de l'hiver

L'histoire :
Ophélie vit tranquille dans son petit monde jusqu'au jour où les doyennes de la communauté décident de la marier à Thorn, un homme de l'arche du Pôle. Allant de découvertes en déconvenues, Ophélie va se retrouver au cœur de complots qu'elle va essayer de comprendre...

Mon avis :
Voici un très beau roman, bien écrit et agréable à lire. Au niveau du style, je n'ai pas eu l'impression de lire un roman pour la jeunesse, le vocabulaire étant recherché et les phrases travaillées. Les 518 pages se lisent avec une grande facilité. Le lecteur va suivre les événements qui vont bouleverser la vie d'Ophélie, qui vit sur Anima, une « arche ».

Le monde créé par Christelle Dabos est une bonne idée : les objets sur Anima ont une vie propre, et les habitants possèdent des pouvoirs qui leur viennent de leurs ancêtres. L'écharpe de l'héroïne a le comportement d'un chat, et Ophélie a la capacité de « lire » les objets. Elle peut retracer l'histoire de l'objet rien qu'au toucher et par là, l'histoire de ses propriétaires. De plus, elle est capable de voyager en passant à travers les miroirs.

Lors de la lecture, le lecteur découvrira que d'autres arches existent. Chacune a ses particularités. Ophélie va donc partir avec Thorn, son fiancé, pour le Pôle. Thorn est un personnage intrigant, secret, mais qui reste attachant. Le lecteur percera petit à petit le caractère complexe des différents personnages, même si certains côtés resteront mystérieux ainsi qu'une partie des tenants et aboutissants de l'intrigue.

Au Pôle, l'héroïne va arriver dans un monde étrange, fortement différent de ce qu'elle connaît. Les complots et assassinats y semblent monnaie courante, que ce soit entre familles ou même à l'intérieur des familles. Ophélie, totalement déboussolée, va donc devoir manoeuvrer du mieux qu'elle peut afin de comprendre ce monde et le rôle qu'elle joue au milieu de tout cela.

Le roman joue sur les apparences, que ce soit les personnages qui sont tous dans la gamme anti-héros (Ophélie est petite, porte des lunettes, est maladroite) ou les décors d'un monde futuriste aux allures XIXe siècle où le fantastique est très présent, mais utilisé à bon escient.
L'auteur prend son temps pour nous expliquer le monde dans lequel évolue Ophélie, mais il n'y a rien de trop.

Un très bon livre, que je vous conseille fortement ! Il est prévu, normalement, quatre volumes pour la totalité de l'histoire.

Éditeur: Gallimard Jeunesse
Nombre de pages: 518
ISBN:978-2-07-065376-8

Acheter « La passe-miroir, livre 1: Les fiancés de l'hiver » sur Amazon
Page top