Aller à la recherche

lundi 8 février 2016

Une famille normale, de Garance Meillon

Une famille normale

L'histoire :
Cassiopée et Damien vivent tranquillement avec leurs deux enfants, Lucie et Benjamin. Sous des dehors de perfection, leur vie de famille n'est pas ce qu'elle semble être.

Mon avis :
Ce roman raconte la vie quotidienne d'une famille à travers le regard des personnages : les parents et les enfants. Chacun s'exprime tour à tour, mettant en avant ses besoins, ses angoisses et ses décisions.
Ce qui ressort de l'ensemble est un grand manque de communication dans cette famille. Mais pas seulement. Les non-dits sont omniprésents. Le comportement de Cassiopée y est pour beaucoup, mais Damien n'est pas en reste.

Personne ne semble normal dans cette famille, ou bien je ne vis pas dans le même monde que la majorité de la population, et là, c'est effrayant. Damien est tellement amoureux de Cassiopée, qu'il néglige ses enfants. Sa femme semble n'éprouver aucune empathie pour qui que ce soit. Leur vie tourne autour de détails futiles, car aborder les choses importantes n'a pas de raison d'être. Surtout pour Cassiopée, qui, en fin de compte, ne sait pas qu'elles sont les priorités à avoir dans une vie de famille.

Au milieu de tout ça, les deux adolescents cherchent leurs propres points d'ancrage. Et ce n'est pas facile. Benjamin ne pense qu'à l'espace et la planète pluton, qu'il veut atteindre par tous les moyens. Lucie ne pense qu'à sa petite vie avec son petit ami. Le reste pour elle n'a aucune importance. Un événement particulier survient, et petit à petit, tout se disloque, pour atteindre un point culminant, ou plutôt abyssal.

On attend un sursaut de la part des parents qui ne vient pas. La remise en cause de la situation viendra surtout des incidents concernant les enfants.

D'une plume légère et agréable, l'auteur aborde des sujets importants sur la vie de famille.

À lire !

Service presse numérique reçu des éditions Fayard.

Titre: Une famille normale
Auteur: Garance Meillon
Éditeur: Fayard
Nombre de pages: 240
ISBN: 978-2-2136-8746-9
Date de publication: 13 janvier 2016

Acheter « Une famille normale » sur Amazon

jeudi 9 juillet 2015

Tueuses mais pas trop, de Stéphanie Mesnier

Tueuses mais pas trop

L'histoire :
Camille Verdier vit un calvaire avec son mari, et surtout avec sa belle-mère Jackie. Elle dépérit de plus en plus, jusqu'au jour où elle rencontre Rachel, une ancienne camarade de faculté.

Mon avis :
Malgré le titre et le thème abordé, ce livre est léger. Il est parfait pour un moment de détente. Les personnages sont peu approfondis, mais je pense que c'est voulu par l'auteur. Certains sont stéréotypés, voire caricaturaux, mais il ne fait guère de doute que certaines soirées mondaines recueillent ce type de public.

L'intrigue est intéressante, mais là aussi, elle est traitée superficiellement. Le roman commence pratiquement par la fin, puis revient trois mois en arrière. Le but est de créer du suspense, mais cela ne prend pas vraiment pour les raisons évoquées plus haut. La romancière s'attache à montrer l'évolution de Camille qui va essayer de se libérer du carcan dans lequel elle vit.

Autour de la jeune femme, Stéphanie Mesnier dresse un portrait acide d'hommes politiques, de journalistes, de mannequins, d'un monde qui se pense au-dessus des autres, où tous les coups bas sont permis. Elle égratigne les médias et la politique, mais sans plus. Certains passages prêtent à sourire, comme celui sur « Ventre-mou », mais on est loin des éclats de rire.
Le club sélect des « Bloody Ladies » ressemble à un club BCBG d'un groupe de personnes aigries, qui, pour la plupart, préfèrent le meurtre, à la perte de leur statut.

Le roman m'a laissé sur ma faim, car une partie de l'histoire aurait dû être traitée (les relations Jackie – Camille). De même, il aurait été appréciable que la partie sur un deuxième complot, avec l'affaire des œuvres d'art, soit fortement développée pour ajouter un véritable suspense.
Il est dommage que l'ensemble ait été traité de manière superficielle. En effet, même si j'ai pris plaisir à la lecture de ce petit roman, je ne me suis pas attaché aux personnages.

Ce livre m'a été envoyé par les éditions Fayard dans le cadre de l'opération «Masse Critique » organisée par Babelio.

Titre: Tueuses mais pas trop
Auteur: Stéphanie Mesnier
Éditeur: Fayard
Nombre de pages: 235
ISBN: 978-2-213-68621-9
Date de publication: 25 février 2015

Acheter « Tueuses mais pas trop » sur Amazon
Page top