Aller à la recherche

Editeur : City Editions

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 30 janvier 2021

Jeux de dupes, Maud Tabachnik

Jeux de dupes

L’histoire :
Abbot est un homme méprisé par sa famille et inexistant pour ses employeurs. Il ne trouve du réconfort que dans l’écriture. Un jour, sur le point de déposer son manuscrit chez un éditeur, il le perd. Quelque temps plus tard, il découvre son roman publié, et celui-ci est un best-seller. Abbot déraille totalement.

Mon avis :
Ce roman est un thriller psychologique. Il n’y a pas de violence, tout se trouve dans la relation entre Abbot et Ruelov. L’idée de départ est intéressante. La spirale sans fin dans laquelle s’enfonce Abbot n’annonce rien de réjouissant.
Abbot est un personnage sans relief. Il ne veut exister que par un coup d’éclat. Sa vie quotidienne n’est que monotonie. Il ne raconte pas tous les faits à son psychothérapeute, fuit sa famille, et ne fait rien pour y remédier. Il donne l’impression de se complaire dans cette situation.
La rencontre avec l’usurpateur et la suite m’ont laissé sur ma faim. Aucun personnage n’a déclenché mon empathie, et c’est gênant pour apprécier un roman. Une ambiance malsaine s’instaure entre les deux protagonistes, chacun essayant de profiter de l’autre, sans une once d’humanité.

Il n’y a pas de véritable tension et la fin n’a pas été une surprise.

Dommage.

Service presse de City Editions.

Titre: Jeux de dupes
Auteur: Maud Tabachnik
Éditeur: City Editions
Nombre de pages: 256
ISBN: 978-2-8246-1778-7
Date de publication: 13 janvier 2021

Acheter « Jeux de dupes » sur Amazon

jeudi 14 janvier 2021

Le complot du livret rouge, de Laurent Nagy.

Le complot du livret rouge

L’histoire :
Paris, 1914. Joseph Chunotte, un ancien révolutionnaire, est retrouvé mort. Le commissaire Samuel Le Mullois est chargé d’enquêter avec une consigne précise : retrouver un document qui pourrait mettre à bas les royalistes.

Mon avis :
J'aime les romans policiers historiques, j'en lis régulièrement. Là, il s’agit d’une enquête policière qui se déroule à Paris en 1814, au cours de la Restauration de Louis XVIII. Le roman est essentiellement historique, et le personnage principal, Samuel Le Mullois, n’a pas déclenché d’empathie chez moi, ce qui est assez gênant pour ce type d’ouvrages. Le personnage principal est très strict, «droit dans ses bottes», il ne déroge à aucune règle, et accorde peu d’importance à la vie familiale qu’il mène. Il ne pense qu’à son métier, qu’il préfère exercer seul.

L’intrigue est légère. Il y a peu d’action et de rebondissements.
L’auteur s’attache au contexte historique, et il est précis dans ses descriptions, mais ne relie pas suffisamment l’ensemble avec l’histoire qu’il raconte. C’est lent, cela manque de relief.

Dommage.

Service presse de City Éditions.

Titre: Le complot du livret rouge
Auteur: Laurent Nagy
Éditeur: City Editions
Nombre de pages: 240
ISBN: 978-2-8246-1707-7
Date de publication: 26 août 2020

Acheter « Le complot du livre rouge » sur Amazon

jeudi 29 octobre 2020

L’assassin de septembre, de Jean-Christophe Portes.

L’assassin de septembre

L’histoire : Août 1792, les Prussiens assiègent Verdun afin de pouvoir ensuite accéder à Paris, et de mettre fin à la Révolution. Victor, envoyé par Danton, doit convaincre les responsables de la ville de résister le plus longtemps possible.

Mon avis: Il s’agit du sixième tome de la série, et je dois dire que je suis toujours autant attaché au personnage principal. Même si ce tome peut se lire de manière indépendante, il est très utile d’avoir lu les précédents afin de bien comprendre le personnage de Victor Dauterive et son cheminement de pensée.

Notre héros vit de près les événements du siège de Verdun, de la bataille de Valmy, des massacres dans Paris. Plusieurs missions l’attendent. Des proches sont touchés, et il doit se sortir de situations encore plus compliquées que dans le tome précédent. Il est toujours impétueux (et pourtant, il a mûri depuis le premier livre). Victor est tiraillé par ce que devient cette Révolution et ce que les Hommes en font. Du côté de sa vie privée, cela évolue à nouveau. Il faudra voir ce que cela donne lors du septième volume. Le personnage gagne encore en épaisseur et c’est une bonne chose.

Parmi les autres protagonistes, Olympe de Gouges prend un peu plus de place dans ce volume. Elle n’hésite pas à prendre des risques afin d’aider au mieux son ami, ce qui complique parfois la situation.

L’action est omniprésente, la violence aussi (ce qui semble une caractéristique de cette période).
L’auteur est toujours aussi habile dans son mélange de réalité et de fiction. Il nous fait vivre au plus près cette Révolution française semée d’embûches et de massacres. Sans oublier, en fin d’ouvrage, ses explications sur les réalités historiques et les choix opérés pour son roman.

Vivement la suite !

À lire !

Service presse des éditions City par l'intermédiaire de l'agende Eric Poupet Presse & Communication.

Titre: L’assassin de septembre
Auteur: Jean-Christophe Portes
Éditeur: City Editions
Nombre de pages: 473
ISBN: 978-2-8246-1771-8
Date de publication: 16 octobre 2020

Acheter « L’assassin de septembre » sur Amazon
Page top