Aller à la recherche

Editeur : Bragelonne

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 13 mai 2018

Sous nos yeux, de Cara Hunter

Sous nos yeux

L’histoire :
Daisy Mason, une petite fille de huit ans, disparaît. La police, rapidement sur les lieux, commence son enquête.

Mon avis :
En règle générale, je suis assez sévère quant au choix d'adaptation du titre d'un roman. Là, je trouve que « sous nos yeux » est judicieux, et cadre bien avec le contenu (le titre original est « Close To Home »). Adam Fawley, inspecteur de police, présente l’affaire. On en suit une bonne partie à travers son regard. Cela permet au lecteur de s’immerger rapidement dans le récit. De plus, celui-ci entre directement dans le vif du sujet. Dès les premières pages, la petite fille a disparu. La structure est vraiment bien faite. L’auteur laisse quelques indices, qu’on oublie ensuite, tellement elle développe les différentes pistes de l’affaire.

Les éléments s’accumulent et les coupables se multiplient. C’est d’ailleurs une force de ce roman. Tout ce que découvrent les inspecteurs est plausible et il est difficile de faire un choix.
Au cours du récit, il y a des retours en arrière montrant la vie de Daisy avec sa famille, à différentes dates avant le drame. Cela apporte des explications sur les éléments de l’enquête et met l’ensemble en relief.
Le récit est rythmé, il y a peu de temps morts.

Les personnages sont intéressants. Adam Fawley est quelqu’un de torturé, suite à un drame familial. Il est profondément humain. J’ai de suite détesté Sharon Mason, la mère de Daisy. Elle est psychorigide, et les apparences sont primordiales pour elle. Barry Mason, le père, m’a semblé étrange, fuyant, il n’est jamais totalement franc. Et il n'assume pas grand-chose. Léo, le frère de la disparue, est énigmatique. Lorsqu’on découvre les passages concernant Daisy, on voit que cette dernière a un caractère bien trempé, et qu’elle laisse planer certains mystères. Lors de l’enquête, le vernis craque, et ce qui apparaît n’est guère reluisant.

La pression médiatique, que les enquêteurs essaient d’exploiter à bon escient, est présente aussi, sans oublier les réseaux sociaux et les commentaires nauséabonds qu’entraîne cette disparition. À mon sens, ce n’est pas exagéré.
L’épilogue ne m’a pas totalement surpris. Certains détails me sont alors revenus en mémoire, concernant la personne responsable.

À lire !

Service presse des éditions Bragelonne par l'intermédiaire de Netgalley.

Titre: Sous nos yeux
Auteur: Cara Hunter
Éditeur: Bragelonne
Nombre de pages: 336
ISBN: 979-10-281-1161-8
Traduction: Sébastien Raizer
Date de publication: 16 mai 2018

Acheter « Sous nos yeux » sur Amazon

vendredi 7 octobre 2016

L'abbaye blanche, de Laurent Malot

L'abbaye blanche

L'histoire :
Le lieutenant Gange intervient à quelques jours d'intervalle sur deux meurtres. Ces derniers étant extrêmement rares dans la région, il subodore rapidement un lien entre les deux, mais l'enquête ne va pas prendre la direction qu'il avait imaginée.

Mon avis :
Il s'agit d'un thriller classique, que ce soit au niveau de l'histoire ou des personnages. Il n'y a pas de réelles surprises. Gange est un policier désabusé quant à son métier et sa vie personnelle. Héléna Medj, journaliste, possède des informations qui pourraient aider le lieutenant, mais leurs relations sont assez capricieuses. Tout cela est stéréotypé. Or, j'ai apprécié cette lecture. On sent bien que l'auteur maîtrise les lieux dans lesquels il fait évoluer les protagonistes. C'est documenté, travaillé. Certains personnages secondaires (Badel), ainsi que les relations entre Héléna et Gange, apportent une petite touche de légèreté.

L'auteur aborde les thèmes de l'art, des sectes, de la corruption judiciaire et politique. C'est peut-être ce qui fait la force de l'ouvrage, car on sent les personnages principaux complètement impuissants face à une machine à broyer infernale. Peuvent-ils à eux seuls remettre de l'ordre dans le système ? Réponse en lisant « L'abbaye blanche ».

Le prologue est intéressant, mais j'ai été déçu par le final. Je m'attendais à quelque chose de beaucoup plus fort.

Certains détails ou questions annexes n'auront pas de réponses, mais l'auteur a prévu une suite.

À découvrir !

Titre: L'abbaye blanche
Auteur: Laurent Malot
Éditeur: Bragelonne
Nombre de pages: 333
ISBN: 979-10281-0108-4
Date de publication: 14 septembre 2016

Acheter « L'abbaye blanche » sur Amazon

mardi 11 août 2015

Le Roi Squelette, l'intégrale, de Serge Brussolo

Le Roi Squelette, l'intégrale

L'histoire :
Shagan et Junia sont deux esclaves obligés de remplir des missions pour Massalian, le maître forgeron, qui est doté de pouvoirs magiques. Au cours de l'une de leurs sorties, on leur fait une étrange proposition...

Mon avis :
Serge Brussolo[1] a retravaillé plusieurs romans pour regrouper le résultat dans une sorte d'intégrale (qui n'en est pas une). Il a regroupé tout ce qui concernait le destin de Shagan et Junia à travers l'histoire du Roi Squelette. Au début de l'ouvrage, il présente ses deux héros.. Ils ont tous les deux un physique particulier et se complètent parfaitement. Shagan est cul-de-jatte, Junia immense et forte. Les deux personnages sont attachants. L'amitié qui les lie est indéfectible, et c'est ce qui leur fait réussir les missions qui leur sont confiées.

Ayant lu « Le masque d'argile », « Le tombeau du Roi squelette » et «Le Dragon du roi squelette », je connaissais les deux personnages et un peu l'histoire contenue dans ce roman. On retrouve des passages entiers agencés de manière différente. Le début du livre est une succession de récits, sans trop de liens logiques, sinon les deux héros. Par la suite, l'intrigue prend petit à petit sens et on se retrouve dans une quête par étapes avec un fil conducteur. De plus, les retournements de situation donnent du rythme au récit.

L'univers de Serge Brussolo est foisonnant, insolite, avec parfois des idées incongrues et étranges, mais c'est ce qui fait le charme de l'auteur. D'un roman à l'autre, certaines de ses idées sont abordées de manière différente : exemple, l'idée « des dieux endormis », qu'on retrouve aussi dans « Anges de fer, Paradis d'acier[2] ». Ici, nous évoluons dans un monde médiéval polythéiste, mélange de magie, de fantasy, avec des créatures étranges, par exemple le chapitre « la cité des statues ».

La fin de l'ouvrage m'a un peu déçu. Certains événements se déroulent trop rapidement à mon goût, surtout concernant le personnage du « Roi Squelette », qui est pourtant le titre du roman. Ce qui arrive à Shagan et Junia est surprenant (c'est normal, venant de Serge Brussolo), mais cela m'a laissé sur ma faim.

C'est un roman agréable à lire. Si vous ne connaissez pas Serge Brussolo, n'hésitez pas : vous découvrirez un nouvel univers. Pour les autres, n'hésitez pas à lire les deux versions de cette histoire.

Titre: Le Roi Squelette
Auteur: Serge Brussolo
Éditeur: Bragelonne
Nombre de pages: 384
ISBN: 978-2-3529-4810-0
Date de publication: 3 décembre 2014

Acheter « Le Roi Squelette, l'intégrale » sur Amazon
Page top