Un putain de salopard, 1. Isabel

L’histoire :
1972, Brésil. Après la mort de sa mère, Max se rend la pleine jungle, à la recherche d’un père qu’il n’a jamais connu. Sa quête ne sera pas de tout repos.

Mon avis :
Il s’agit du premier volume d’une saga qui devrait en compter trois. Les éléments de l’intrigue se mettent en place. Max est dans une quête identitaire. Tout commence tranquillement. Le jeune homme rencontre trois jeunes femmes : Christelle, Charlotte, et Corinne. Les deux premières viennent travailler quelques semaines dans un dispensaire dans la jungle. Les personnages principaux sont sympathiques, et déclenchent de l’empathie. Peu après, Max quitte ses nouvelles amies en compagnie de Baïa. Le signe particulier de cette dernière ? Elle est muette. Les récits des deux groupes évoluent en parallèle, et se recroiseront sans doute par la suite. Le milieu devient hostile, et après un événement brutal, le récit s’oriente dans l’action. Cela ne s’arrêtera pas jusqu’à la fin.

La mise en page est claire, les couleurs magnifiques. Les dialogues s’articulent parfaitement avec l’ensemble. Sur la fin de ce volume, on trouve une petite trace de fantastique. Il sera intéressant de voir ce que cela devient ensuite.

Le plus difficile va être de patienter jusqu’à la sortie du tome suivant.

À lire !

Service presse des éditions Rue de Sèvres.

Titre: Un putain de salopard, 1. Isabel
Auteur: Régis Loisel
Dessinateur: Olivier Pont
Éditeur: Rue de Sèvres
Nombre de pages: 88
ISBN: 978-2-36981-672-0
Date de publication: 24 avril 2019

Acheter « Un putain de salopard, 1. Isabel » sur Amazon