Infinity 8 T7, Et rien pour finir

L’histoire :
Retour sur l’Infinity 8. Suite aux informations recueillies après les différents reboots, le capitaine a décidé de passer à l’action, et fait appel à une équipe de choc pour accélérer le dénouement de la situation. Douglas fait son apparition.

Mon avis :
Cet avant-dernier album de la série[1] a été une véritable surprise. J’ai tout de suite adhéré aux dessins et à l’humour de l’auteur. Le choix du prologue est une très bonne chose et a accentué mon plaisir. Boulet est à la fois au scénario et au dessin, ce qui laisse une certaine liberté. J’ai adoré Douglas. Il est attachant, sympathique, sensible, un peu peureux, et surtout petit. Il tranche avec les personnages féminins des précédents albums. C’est vraiment un antihéros.

On essaie de comprendre pourquoi le capitaine l’a sélectionné et dans quel but. J’ai eu des doutes, et on verra si cela se concrétise dans le tome 8. Douglas se retrouve avec un drôle d’associé. Ce dernier anticipe pratiquement toutes les situations, et il reste zen et pragmatique. Cela renforce l’humour qui se dégage de cet album, sans compter Douglas. De plus, point de massacres dans ce tome. C’est le calme plat de ce côté-là, et je trouve que c’est une bonne chose. Il y a quand même de l’action et des rebondissements jusqu’à la fin.
Le reboot est de nouveau abordé, mais différemment. On bascule de l’autre côté de la nécropole, dans l’autre camp. Des éléments apparaissent pour donner plus de sens à l’histoire et apporter certaines explications.

Les méchants sont juste méchants et stupides, ce qui crée une véritable rupture entre les principaux protagonistes. Cela rend Douglas encore plus sympathique. On le sent perdu dans cette immensité.
J’ai essayé de comprendre pourquoi cet album me plaisait autant, et c’est en lisant les explications de Boulet à la fin que j’ai compris : l’influence des dessins animés des années 80-90 (Albator, Dragon Ball) dans la conception des personnages. Cela laisse des traces dans l’inconscient.

J’attends avec impatience le dernier tome, prévu pour la rentrée 2018 janvier 2019.

À lire !

Titre: Infinity 8 T7, Et rien pour finir
Auteur: Boulet / Lewis Trondheim
Dessinateur: Boulet
Éditeur: Rue de Sèvres
Nombre de pages: 96
ISBN: 978-2-36981-272-2
Date de publication: 7 mars 2018

Acheter « Infinity 8 T7, Et rien pour finir » sur Amazon