Aller à la recherche

Auteur : Thomas Angie

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 24 février 2020

Parée pour percer, d’Angie Thomas

Parée pour percer

L’histoire :
Brianna, adolescente noire de seize ans, essaie de percer dans le Hip-Hop en participant à son premier «battle», une joute au cours de laquelle deux candidats s’affrontent en improvisant sur un rythme donné.

Mon avis :
J’ai lu ce roman en une journée. Le quartier que dépeint Angie Thomas laisse une certaine amertume en bouche. Nous n’en sommes pas encore là en France, mais rien ne dit que cela n’arrivera pas. Quartiers mal famés aux mains des gangs, établissements scolaires protégés par des vigiles, racisme latent et omniprésent, rien n’est épargné à une partie de la jeunesse américaine.

Le lecteur découvre ce monde à travers Brianna. Cette dernière, que ses proches appellent Bri, rêve de devenir célèbre en rappant, et ainsi, faire fortune pour sortir de ce quartier où elle vit.
C’est une adolescente comme les autres, qui a un caractère bien trempé, mais elle est noire, et cela change tout dans sa vie quotidienne. Que ce soit dans le quartier ou au lycée, rien n’est simple. Autour de la jeune fille, gravitent aussi ses amis d’enfance: Sonny et Malik. Le quotidien est difficile, la famille de Bri gagne difficilement sa vie, et de nombreux impayés s’accumulent.
Brianna, soutenue par sa tante, rêve de devenir célèbre, la musique étant toute sa vie. L’adolescente découvrira que les difficultés, qu’elle n’occultait pas, sont encore plus complexes qu’elle ne le pensait.

Les relations familiales sont au coeur de ce roman. Bri doit composer avec son frère (Trey), sa mère (Jay), ainsi que sa tante (Pooh), cette dernière étant membre d’un gang.

La romancière maîtrise bien le sujet. Son récit est ancré dans le réel. Elle développe de manière approfondie son personnage principal. Brianna est toute en nuances, loin des stéréotypes, mais a un côté rebelle (qu’on peut comprendre) qui lui cause régulièrement des soucis.

Le récit est rythmé. De nombreux thèmes sont abordés : le racisme, la famille, l’amitié, l’amour, l’homosexualité, ainsi que le sexisme.

À lire.

Service presse des éditions Nathan.

Titre: Parée pour percer
Auteur: Angie Thomas
Éditeur: Nathan
Nombre de pages: 494
Traduction: Nathalie Bru
ISBN: 978-2-0925-8971-7
Date de publication: 2 janvier 2020

Acheter « Parée pour percer » sur Amazon

mardi 1 mai 2018

The hate u give, d’Angie Thomas

The hate u give

L’histoire :
Starr, seize ans, rentre d’une soirée avec Khalil, un ami d’enfance. Ce dernier se fait abattre, sans raison, par un policier. La jeune fille décide de dire la vérité lors de son audition, tout en faisant profil bas dans son quartier.

Mon avis :
Il s’agit d’un premier roman, magnifiquement réussi de par le sujet traité. L’auteur décrit avec justesse la vie quotidienne de nombreux adolescents afro-américains. Quelle place peuvent-ils avoir dans la société ? Est-ce que quelque chose justifie la mort d’adolescents noirs abattus par la police, souvent dans des situations très controversées? C’est à travers le récit de Starr qu’on découvre la dure réalité quotidienne de certains quartiers américains : Loi des gangs, pression de la police.

La jeune fille explique ce qu’ont fait ses parents afin qu’elle s’éloigne de cet environnement et puisse s’intégrer dans la société : école privée à majorité blanche. Starr est tiraillée. Par moments, elle pense renier les siens. L’appartenance communautaire tient une place importante dans sa vie. Lorsqu’elle est au lycée privé, l’adolescente explique qu’elle fait toujours attention à quoi dire et comment le dire. Elle n’est pas elle-même et joue un rôle. La pression est très forte. La mort de Khalil va bouleverser ce fragile équilibre. À travers ses efforts et ses choix, Starr veut trouver sa place, entre ses amis du ghetto et ceux du lycée. En même temps, elle doit faire son deuil, et ce qu’elle ressent est indicible. Heureusement, sa famille la soutient totalement. Son père et sa mère (Maverick et Lisa) sont exemplaires. Ils font tout pour leurs enfants. Les principaux protagonistes déclenchent de l’empathie. C’est Starr qui est la plus travaillée. Sa personnalité est complexe.

Je n’ai pas rencontré de difficulté lors de ma lecture. L’écriture est fluide et le récit rythmé. C’est un livre contre les préjugés. Il ne laisse pas indifférent.

Le roman aborde les thèmes du racisme, de la tolérance, de la justice, de la famille et de l’amour.

À lire et à faire découvrir !

Service presse des éditions Nathan.

Titre: The hate u give
Auteur: Angie Thomas
Éditeur: Nathan
Nombre de pages: 488
ISBN: 978-2-0925-7673-1
Traduction: Nathalie Bru
Date de publication: 5 avril 2018

Acheter « The hate u give » sur Amazon
Page top