Engloutie

L’histoire :
Michaël et Julia acceptent de passer des vacances avec une vague connaissance professionnelle dans la maison de campagne de ce dernier. Au cours du séjour, un meurtre atroce est commis.

Mon avis :
C’est la première fois que je lis un roman d’Arno Strobel. Honnêtement, ma lecture a été une belle découverte. Le tueur en série est psychologiquement très atteint. De mémoire, ses mobiles sont les pires motivations que j’ai vues au cours de mes lectures.

Michaël, Julia, Andreas et Martina cohabitent dans la maison de campagne qui se situe sur une île. Tout semble idyllique, mais les relations entre les deux couples sont étranges. Martina, la femme d’Andreas est exécrable au possible, et ce dernier a un comportement ambivalent. Petit à petit, les relations se tendent, et cela s’accentue après le meurtre. Même les personnages secondaires ont un comportement étrange. L’auteur oriente à sa guise le lecteur, et le manipule.
Certains passages sont du point de vue de l’assassin, dont le côté psychopathe est très accentué.
L’inspecteur chargé de l’enquête est antipathique au possible. Il semble obnubilé par certains indices, et ne tient pas compte des autres éléments. Son comportement n’est pas compréhensible.

Même la fin du roman n’éclaire pas ses actions, car, selon moi, il n’y a rien de logique. J’ai été un peu déçu par la fin. Le suspense est présent, le récit est rythmé, la lecture fluide.

Service presse des éditions l'Archipel par l'intermédiaire de l'agence de communication LP Conseils.

Titre: Engloutie
Auteur: Arno Strobel
Éditeur: l'Archipel
Nombre de pages: 299
Traduction: Céline Maurice
ISBN: 978-2-8098-2662-3
Date de publication: 3 juillet 2019

Acheter « Engloutie » sur Amazon