La vraie vie de Kevin

L'histoire :
Kevin Mouche a seize ans. Adolescent désoeuvré, il accepte de participer à une émission de téléréalité un peu particulière. Chaque choix de sa vie est soumis au vote des téléspectateurs...

Mon avis :
L'auteur, Baptiste Rossi, a dix-neuf ans. Avec ce roman, il a eu une bonne idée. Le lecteur trouvera une satire crédible du potentiel dérapage des médias, de l'utilisation qui en est faite par la population et surtout, les jeunes qui sont souvent déconnectés des réalités. D'ailleurs, le choix du prénom du héros n'est pas anodin.

Les thèmes de l'adolescence, de la société sans limites pour faire de l'audience ou gagner facilement de l'argent, sont vraiment bien amenés et utilisés au cours de l'histoire. Kevin est totalement dans son monde: un monde virtuel, où le superflu et l'accessoire semblent la norme. Il est scotché sur Facebook vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Les autres membres de sa famille ne sont pas en reste : sa mère ne pense qu'à elle-même, son père semble désabusé. Seule, sa jeune sœur semble avoir les pieds sur terre: elle crie au scandale quand elle voit comment l'émission évolue. Le responsable de l'émission, Antoine Soro est totalement déjanté: il a des idées surréalistes pour faire de l'audience et donc gagner beaucoup d'argent. (Mais quand je vois certaines émissions de télévision, ce n'est peut-être pas si déjanté que ça...)

Même si Baptiste Rossi caricature un peu, le lecteur retrouvera une société qu'il connaît. L'auteur va loin dans les événements qu'il déclenche, et par moments, je me suis dit que cela pourrait arriver réellement s’il n'y avait pas les garde-fous nécessaires. Du côté des reproches, Baptiste Rossi a choisi d'aborder l'histoire en dévoilant la fin, puis de la raconter. Je trouve que cela diminue fortement l'impact du roman. Par moments, il a un style clair et limpide, et puis il part dans des digressions et circonvolutions sans fin afin d'essayer de faire comprendre la psychologie d'un personnage. À mon avis, tous ces passages alambiqués alourdissent l'histoire et freinent la lecture. C'est vraiment dommage, car cela rend ce roman moyen, très moyen.

Éditeur: Grasset
Nombre de pages: 236
ISBN: 978-2-246-81175-6

Acheter « La vraie vie de Kevin » sur Amazon