Aller à la recherche

Auteur : Marazano Richard

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 21 mars 2019

Yin et le dragon T3 : Nos dragons éphémères, de Richard Marazano et Yao Xu

Yin et le dragon T3 : Nos dragons éphémères

L'histoire :
Xi Qong, le grand dragon noir de la fin des temps, est arrivé afin de mettre fin au règne des hommes. L'armée japonaise est en déroute. Yin veut intervenir.

Mon avis :
Cet album clôt la série[1][2]. Le combat entre les deux dragons va commencer. Mélangeant mythe et histoire, Richard Marazano tisse sa toile à travers ce conte. Le dessin de Yao Xu reste magnifique, dans un style semi-réaliste. J'ai apprécié chaque planche, chaque couleur. Ces dernières sont, la plupart du temps, lumineuses, et attirent le regard. Les visages arrondis se rapprochent de ce qu'on peut trouver dans certains mangas.

Le récit est mené tambour battant: plus de place pour les tergiversations. Il y a beaucoup d'intensité et d'action. Yin fait preuve d'un courage exemplaire, mais elle agit sans réfléchir. Le capitaine Utamaro et les amis de Yin ne sont pas en retrait. Ils agissent de leur côté afin d'aider au mieux la fillette ainsi que le dragon d'or en essayant d'enrayer la fuite des armées et de la population face au dragon noir.
Par contre, sur la fin, j'ai trouvé que tout allait trop vite. Je me suis également un petit peu égaré au niveau culturel et religieux.

Un conte initiatique à découvrir malgré mes petites remarques.

Titre: Yin et le dragon T3 : Nos dragons éphémères
Auteur: Richard Marazano
Dessinateur : Yao Xu
Éditeur: Rue de Sèvres
Nombre de pages: 60
ISBN: 978-2-369-81180-0
Date de publication: 13 février 2019

Acheter « Yin et le dragon T3 : Nos dragons éphémères » sur Amazon

mercredi 7 juin 2017

Yin et le dragon T2 : les écailles d’or, de Richard Marazano et Xu Yao

Yin et le dragon T2 : les écailles d’or

L’histoire :
Dans Shanghai occupée, Yin et son grand-père continuent de prendre soin du dragon d’or (Guang Xinshi), mais il est très difficile de rester discret dans un pays en guerre.

Mon avis :
Dans ce deuxième volume de la trilogie[1], on retrouve les mêmes protagonistes que dans le précédent : Yin et son grand-père, le capitaine japonais et la bande d’enfants, sans oublier le dragon d’or. Les auteurs mêlent toujours fiction et faits historiques, ce qui apporte plus de profondeur au récit.

Le dessin est au même niveau que sur le premier tome. Les scènes maritimes sont plus sombres, car se déroulant essentiellement de nuit et avec Xi Quong, le dragon noir. La présence de ce dernier pèse sur tout l’album, et crée un suspense par son approche lente mais bruyante qui annonce l’apocalypse.

Au cours de l’album, on découvre les relations qui existent entre les deux dragons et les raisons qui les poussent à s’affronter. Le capitaine japonais dévoile ses intentions (et sa culture) et Yin va de nouveau agir à sa guise, même si elle est confrontée à la réalité de l’occupation japonaise (certaines scènes sont assez dramatiques). C’est peut-être même cette découverte qui pousse la petite fille à agir.

Un album agréable, mais plus sombre. J’émettrais un petit bémol : à part les informations mythologiques sur les deux dragons, j’ai eu l’impression de ne pas avancer dans l’histoire, et pourtant, le combat approche. J’aurais aimé encore plus d’action et d’autres rebondissements. J’ai attendu pendant tout l’album l’affrontement des deux dragons, tout en sachant que cela ne viendrait sans doute que dans le dernier tome.

Il faudra attendre la fin de l'histoire pour assouvir ma soif.

Titre: Yin et le dragon T2 : les écailles d’or
Auteur: Richard Marazano
Dessinateur: Xu Yao
Éditeur: Rue de Sèvres
Nombre de pages: 60
ISBN:978-2-36981-177-0
Date de publication: 26 avril 2017

Acheter « Yin et le dragon T2 : les écailles d’or » sur Amazon

mardi 9 février 2016

Yin et le dragon T1 : Créatures célestes, de Richard Marazano et Xu Yao

Yin et le dragon T1 : Créatures célestes

L'histoire :
Shanghai 1937. Yin et son grand-père subsistent difficilement. Lors d'une nuit de pêche, le grand-père capture un étrange animal : un dragon. Au même moment, l'armée japonaise envahie la ville et déclare la guerre à la Chine.

Mon avis:
Cette bande dessinée est le début de ce qui semble être un conte. L'aventure va se dérouler sur trois volumes. L'histoire mélange faits réels avec l'invasion de la Chine par le Japon, et fantastiques avec l'apparition d'un dragon.

Ce premier tome met les différents éléments en place et le lecteur découvre les différents protagonistes. On ressent aussi parfaitement la pression qu'exerce l'armée japonaise sur les habitants de la ville.
Yin est une enfant débrouillarde, qui sait ce qu'elle veut. Son grand-père ne survit que pour elle. Les liens entre les deux personnages sont très profonds.

Le dragon, qui ne bouge pas beaucoup dans ce volume, est très intrigant. Il y a aussi le capitaine japonais, un peu plus humain que ses compatriotes, mais qui cache apparemment quelque chose. Et il ne faut pas oublier la bande d'enfants qui vit de petits larcins et dont Yin essaie de se rapprocher. Cet album apparaît comme un apprentissage de la vie pour Yin.

Les illustrations sont magnifiques, dans un style semi-réaliste. Le visage arrondi de Yin se rapproche de ce qu'on peut trouver dans certains mangas. L'histoire est orientée vers les plus jeunes, mais elle pourra satisfaire les plus âgés aussi (ce qui est mon cas). Par contre, on ne peut pas se contenter uniquement de ce tome, les dernières pages se terminant sur un cliffhanger.

Un premier tome à découvrir !

Ce livre m'a été envoyé par les éditions Rue de Sèvres.

Titre: Yin et le dragon T1 : Créatures célestes
Auteur: Richard Marazano
Dessinateur: Xu Yao
Éditeur: Rue de Sèvres
Nombre de pages: 60
ISBN: 978-2-36981-6
Date de publication: 20 janvier 2016

Acheter « Yin et le dragon T1 : Créatures célestes » sur Amazon

mercredi 12 août 2015

Alcyon, tome 3 : Le crépuscule des tyrans, de Richard Marazano et Christophe Ferreira

Alcyon, tome 3 : Le crépuscule des tyrans

L'histoire :
À la suite des confidences de Dionysos, Alcyon et ses amis poursuivent leur quête afin de trouver le collier d'Harmonie. Mais les Harpies ont décidé de leur mener la vie dure.

Mon avis :
Voici le dernier tome de la trilogie «Alcyon[1][2] ». Alcyon, Phoebe et Kyrilos sont accompagnés de Cybèle et d'Ahiram (le seul adulte du groupe). Les adolescents mènent le jeu. Alcyon et Kyrilos s'asticotent continuellement. De même que les pères de Phoebe et Alcyon dans les quelques planches les concernant, car ils n'ont pas d'autres possibilités pour aider leurs enfants. Ces petites scènes récurrentes dans les trois tomes apportent un peu de détente, surtout dans ce dernier où l'action prévaut. Phoebe et Cybèle sont plus en retrait dans ce volume. Elles ont plutôt un rôle de sage, de guide. Elles tempèrent et soutiennent les deux garçons.

Petit à petit, le danger se rapproche. Le lecteur se demande comment des humains vont pouvoir vaincre des êtres surnaturels comme les Harpies. La réponse des auteurs à cette question est très logique. La mythologie est omniprésente. Les humains sont insignifiants face aux dieux. Certains retournements de situation sont un peu trop simples à mon goût, mais il ne faut pas oublier que cet ouvrage a pour cible prioritaire de jeunes adolescents. Cela ne retire rien au fait que cette trilogie est agréable à lire et procure un bon moment de détente.

Ce dernier volume a les mêmes les qualités que les deux précédents au niveau du dessin. Le style est classique, ainsi que la mise en page. Tout a été fait pour que certains lieux soient grandioses et que les enfants se sentent minuscules dans ce monde-là. De ce point de vue, la planche page 36 est très réussie.

À découvrir !

Service presse numérique envoyé par les éditions Dargaud.

Titre: Alcyon, tome 3: Le crépuscule des tyrans
Auteur: Richard Marazano
Dessinateur: Christophe Ferreira
Éditeur: Dargaud
Nombre de pages: 48
ISBN: 978-2-2050-7359-1
Date de publication: 22 mai 2015

Acheter « Alcyon, tome 3 : Le crépuscule des tyrans » sur Amazon

mercredi 8 octobre 2014

Alcyon T2 : La tentation du roi Midas, de Richard Marazano et Christophe Ferreira

Alcyon T2 : La tentation du roi Midas

L'histoire :
Après avoir réussi à échapper aux harpies, Alcyon, Phoebe et Kirilos échouent sur une île, où une jeune fille, Cybèle, leur fait une étrange proposition...

Mon avis :
Dans ce deuxième volume, contrairement au premier[1] , la mythologie est omniprésente : le roi Midas, Le Satyre, les harpies, etc. Les trois enfants vont se confronter à des puissances surnaturelles, ce qui ne semble pas les effrayer. Les garçons sont téméraires, alors que la fille est plus calme, plus lucide. Le déroulement de l'histoire est classique. Nos trois héros feront tout pour être à la hauteur de ce qu'on leur propose.

En parallèle, il y a quelques planches concernant les parents des enfants, qui essaient toujours d'obtenir de l'aide pour partir en mission de sauvetage. Les deux pères ont toujours un peu de mal à se mettre d'accord. Mis à part cela, l'humour est moins présent, ce qui est un peu dommage. La trame semble être uniquement une mise en place pour les scènes de combat, qui débouchent ensuite sur la conclusion de ce volume. J'ai eu l'impression de faire du sur place, la quête des enfants ne faisant sa réapparition qu'à la fin.

Même si la lecture m'a plu, je suis resté un peu sur ma faim, surtout à cause de la grosse ficelle dans le scénario au cours des dernières planches. Le style du dessin reste classique, épuré au niveau des visages des enfants, et un peu plus rond, comme on peut le rencontrer dans les mangas. Les personnages principaux sont toujours aussi sympathiques, ainsi que ceux que nous découvrons au cours de ce tome : le roi Midas, Cybèle, etc.

Reste à attendre le troisième opus[2] pour clôturer cette série mythologique.

Éditeur: Dargaud
Nombre de pages: 48
ISBN: 978-2-20507-282-2

Acheter « Alcyon T2 : La tentation du roi Midas » sur Amazon

- page 1 de 2

Page top