Aller à la recherche

Auteur : Larue Sylvain

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 25 novembre 2018

Le crime de l’Odéon, de Sylvain Larue

Le crime de l’Odéon

L’histoire :
Le président Bonaparte utilisant un peu moins les talents de Léandre, ce dernier s’attache à démarrer une carrière de dramaturge. Le soir de la première, tout se passe au mieux, jusqu’au drame.

Mon avis :
Il s’agit du troisième volume de la série « Une enquête de Léandre Lafforgue »[1]. Je le retrouve avec plaisir. Par contre, je suis un peu déçu de la quasi-disparition de personnages secondaires comme Eustache. D’autres proches sont bien plus présents comme Constant Lafforgue ou Arnaud Davezac.

Cette fois-ci, les événements se déroulent au moment du coup d’état de 1851 du président Bonaparte. Une bonne occasion de revisiter cette période, mais les informations restent assez succinctes. Je pense qu’il aurait été intéressant de développer un peu plus le décor. Léandre se retrouve au coeur de l’enquête, et pour cela, il est écarté des investigations. Il doit alors concentrer son attention sur une autre affaire.

Le « Goupil », ainsi surnommé par Bonaparte, va essayer de rebondir, mais les cadavres ne l’attendent pas. Sur une partie du récit, Léandre subit plus les événements qu’il ne les contrôle, que ce soit au niveau du coup d’État ou de l’enquête. J’ai ressenti quelques longueurs, sans doute dues au fait que l’enquête n’avance pas, et que l’auteur s’attache à suivre la tentative de Léandre de percer en tant qu’auteur de théâtre sur le premier tiers du roman.

Il y a quand même quelques rebondissements. De plus, le romancier laisse filtrer certaines informations çà et là qui m’ont permis de deviner le nom du ou des coupables bien avant Léandre. Cela ne m’a pas empêché, dans l’ensemble, et malgré mes bémols, d’apprécier cette lecture. Pour mieux comprendre les personnages principaux (Léandre, Charles), je conseille la lecture des deux premiers volumes de la série.

Titre: Le crime de l’Odéon
Auteur: Sylvain Larue
Éditeur: De Borée
Nombre de pages: 417
ISBN: 978-2-8129238-0-7
Date de publication: 16 août 2018

Acheter « Le crime de l’Odéon » sur Amazon

mercredi 22 novembre 2017

Au bal des muscadins, de Sylvain Larue

Au bal des muscadins

L’histoire :
Février 1849. Léandre Lafforgue accompagne le président Bonaparte à une soirée mondaine place Vendôme. Au cours de la fête, une macabre découverte va donner l’occasion à Léandre d’enquêter.

Mon avis :
J’avais un peu d’appréhension en débutant la lecture de cette deuxième enquête de Léandre Lafforgue, car le tome 1 m’avait laissé un avis mitigé[1]. Cette fois-ci, j’ai beaucoup aimé le roman. Je l’ai même lu sur une journée tellement j’étais absorbé par le récit.

Il ne faut pas longtemps pour se plonger dans l’intrigue. Cette dernière est bien menée, l’auteur maîtrise son sujet. Les rebondissements sont bien placés et permettent de tenir le lecteur en haleine. Les meurtres sont plus sanglants (par décapitation), mais Sylvain Larue manie avec habileté les descriptions de ces scènes. Le côté politique est bien moins présent. Les livres tiennent une place importante dans l’histoire. Le mystère qui plane autour de ces ouvrages rares m’a fait cogiter et la réponse est plus tordue que ce que je pensais.

On retrouve les personnages secondaires qui gravitent autour de Léandre : Charles Leterrier et son supérieur Rodolphe Issy-Volny, mais aussi Eustache et d’autres. À part Issy-Volny et la tante de Léandre, les proches du héros sont tous agréables.
Le rapport aux femmes de notre agent spécial est toujours le même : il profite de l’attirance qu’il génère et son comportement n’est pas vraiment réfléchi vis-à-vis du sexe opposé. Cela le poussera à faire des choix, pas forcément judicieux.
Un deuxième tome que j’ai trouvé bien au-dessus du premier, et dont je conseille la lecture. C’est un roman historique réussi.

Titre: Au bal des muscadins
Auteur: Sylvain Larue
Éditeur: De Borée
Nombre de pages: 434
ISBN:978-2-8129214-7-6
Date de publication: 24 août 2017

Acheter « Au bal des muscadins » sur Amazon

vendredi 14 juillet 2017

L’oeil du goupil, de Sylvain Larue

L’oeil du goupil

L’histoire :
1848. Léandre Lafforgue, jeune provincial, se rend à Paris à la recherche de ses origines. Il va rapidement se retrouver au coeur d’une série de morts suspectes et il va finir par mener l’enquête.

Mon avis :
J’ai un avis mitigé sur ce roman. Comme tout ouvrage de ce type, l’histoire mélange personnages réels et fictifs. Cela est fait habilement. Il y a un gros travail de documentation: l’auteur apporte beaucoup d’explications, de précisions, mais parfois trop.
Le récit est rythmé, mais je regrette quelques digressions sur des personnages secondaires. J’ai trouvé que cela était superflu. Le thème central est l’enquête de Léandre Lafforgue, mais au second plan, on découvre l’accession de Louis-Napoléon Bonaparte à la présidence de la République en 1848.

L’intrigue policière est très intéressante et le personnage principal mène l’enquête avec brio. L’ensemble est bien mené avec les rebondissements nécessaires. Je voulais connaître le fin mot de l’histoire. Cela a sans doute éclipsé la partie historique qui m’a peu intéressé. De même que les digressions autour de certains personnages. Je voulais revenir à l’enquête et la poursuivre.
Léandre Lafforgue est parfait, peut-être trop. Il est assez jeune, mais on a l’impression qu’il connaît tout et maîtrise totalement ce qui l’entoure. À un moment, il précise même que la lecture lui a apporté beaucoup de choses. C’est un peu trop caricatural, tout comme le comportement de certains personnages secondaires comme Issy-Volny. D’un autre côté, le romancier voulait sans doute créer une ressemblance avec les romans policiers du XIXe, en écrivant « à la manière de », comme le montrent les titres des chapitres.

Le style de Sylvain Larue est assez travaillé, mais cela ne m’a pas posé de soucis. Ce qui m'a gêné, c'est que le décor ne me semble pas assez bien planté. J'ai l'habitude d'auteurs comme Andrea H. Japp ou Jean d'Aillon qui décrivent très bien une époque au quotidien, et ce faisant, immergent le lecteur dans cette époque.

Titre: L’oeil du goupil
Auteur: Sylvain Larue
Éditeur: Éditions De Borée
Nombre de pages: 399
ISBN: 978-2-8129-1980-0
Date de publication: 22 septembre 2016

Acheter « L’oeil du goupil » sur Amazon
Page top