Aller à la recherche

Auteur : King Stephen

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 16 avril 2016

Carnets noirs, de Stephen King

Carnets noirs

L'histoire :
1978. John Rothstein, grand écrivain américain, s'est retiré de la vie publique depuis de nombreuses années. Un soir, il reçoit la visite de braqueurs qui veulent s'emparer de sa fortune, mais également des manuscrits qu'il aurait accumulés depuis dix-huit ans.

Mon avis :
Voici le thriller qui fait suite à « Mr Mercedes ». Il peut être lu indépendamment de celui-ci, mais ça peut être utile pour comprendre certaines informations, ainsi que les réactions de personnages récurrents. On y retrouve l'inspecteur retraité Bill Hodges, Holly, Jérome, mais plutôt comme personnages secondaires. Ce roman se compose de trois parties. Il y a régulièrement des rappels à « Mr Mercedes ».

Certains faits se déroulent en 1978 et d'autres de nos jours. Toute la première partie du roman concerne Morris Bellamy et Pete Saubers. Stephen King travaille ses personnages, leur histoire, ainsi que la mise en place complète de l'intrigue. Cela m'a donné une impression de lenteur, mais j'ai été happé par le récit. Pete déclenche rapidement de l'empathie. Il est le centre de ce roman. C'est un adolescent intelligent qui veut tout faire pour que sa famille sorte de la galère où elle se trouve. Son père a fait partie des victimes du tueur du premier tome. L'autre protagoniste, Morris Bellamy, est assez perturbé. On le comprend dès le début du roman, et cela ne s'arrange pas avec le temps.

L'auteur utilise les thématiques de l'adolescence et de la littérature américaine. Il nous donne des extraits des carnets à lire. Le jeune Pete étudie la littérature, et nous raconte sa découverte de certains auteurs américains.

À la fin du roman, il y a un petit plus fantastique qui donne peut-être l'orientation du troisième tome. J'ai bien aimé cette lecture, mais côté thriller, certains Serge Brussolo sont bien meilleurs (exemples: « L'héritier des abîmes », « Avis de tempête ».)

« Carnets Noirs », dont je trouve le titre français bien choisi, est quand même à découvrir, et je vais attendre le troisième tome pour savoir ce que deviennent Bill Hodges et ses deux comparses.

Ce livre m'a été envoyé par les éditions Albin Michel

Titre: Carnets noirs (Finders Keepers)
Auteur: Stephen King
Éditeur: Albin Michel
Nombre de pages: 426
Traduction: Océane Bies et Nadine Gassie
ISBN: 978-2-226-31922-7
Date de publication: 2 mars 2016

Acheter « Carnets Noirs » sur Amazon

lundi 25 janvier 2016

Revival, de Stephen King

Revival

L'histoire :
Années 60. Harlow, dans le Maine. Jamie Morton a 6 ans lorsqu'il rencontre le charismatique révérend Charles Jacobs. Une étrange relation va s'instaurer entre l'homme et l'enfant devenu adulte, trente ans plus tard.

Mon avis :
Il s'agit d'un récit à la première personne. Jamie Morton raconte sa vie, bons comme mauvais côtés. Il essaie d'expliquer le lien qui existe entre le révérend Charles Jacobs et lui. Charles est le fil conducteur autour duquel Jamie a construit sa vie, même involontairement.

Musique, électricité, religion, addictions diverses sont les thèmes principaux abordés.
L'histoire est lente, mais pas de risque d'ennuis : Stephen King sait raconter et tenir en haleine le lecteur. Il est un véritable conteur. Le romancier disperse avec finesse les éléments nécessaires tout au long de l'histoire afin que le puzzle se construise lentement. Cela permet une lente montée de la tension et crée, petit à petit, une atmosphère étrange. De plus, il faudra vraiment attendre la conclusion pour connaître le fin mot de l'histoire.

L'auteur dresse le portrait d'une Amérique profonde où la religion tient une place importante. Il n'est pas tendre et appuie où cela fait mal. Les fanatismes de toutes sortes permettent à des charlatans de profiter de la naïveté des gens.

Les personnages principaux ne sont pas lisses. Ils sont torturés, ont des personnalités complexes. Jamie est très attachant.

Il y a des traces de science-fiction, puis le roman bascule dans le fantastique. Cela apparaît surtout sur la fin dans le but de donner des frissons au lecteur. Le reproche que je ferais est que je m'attendais à mieux concernant la conclusion de l'histoire du révérend Jacobs.

Titre: Revival (Revival: A Novel)
Auteur: Stephen King
Éditeur: Albin Michel
Nombre de pages: 448
Traduction: Océane Bies et Nadine Gassie
ISBN: 978-2-22631-930-2
Date de publication: 30 septembre 2015

Acheter « Revival » sur Amazon

lundi 9 mars 2015

Mr Mercedes, de Stephen King

Mr Mercedes

L'histoire :
Un jour, un homme tue de nombreuses personnes avec une Mercedes et disparaît sans laisser de traces. Plusieurs mois après, alors qu'il est retraité, l'inspecteur Hodges reçoit un étrange courrier...

Mon avis :
Stephen King nous présente un thriller classique, ce qui est assez rare, chez un grand spécialiste du fantastique comme lui. Le scénario est parfaitement maîtrisé. L'auteur sait nous plonger dans son histoire. Il soigne la psychologie de ses personnages, même si l'inspecteur retraité Hodges est un personnage classique : il boit et a du mal à vivre depuis qu'il ne travaille plus.
Le tueur est psychopathe à souhait, ça donne froid dans le dos. Ce personnage est lui aussi complexe, cela renforce la tension du face à face (à distance) qui oppose les deux hommes. Mais même avec des personnages classiques et une histoire du même genre, le romancier nous accroche car il sait raconter.

Plusieurs thèmes sont traités, certains de manière secondaire, comme la crise et ses conséquences sur la société américaine (même si c'est à travers ce que fait le tueur) ou la nourriture et plus spécialement la malbouffe avec l'ex-inspecteur Hodges. Stephen King aborde aussi dans son ouvrage les rapports humains, qu'ils soient amoureux ou d'amitié. D'ailleurs, ces derniers tiennent, à mon sens, une grande place dans ce livre. Le personnage principal est attachant. Les personnages secondaires que sont Jerome, Janey, Holly (dans l'ordre d'apparition) le sont aussi. Chacun apporte sa pierre à l'histoire, cela donne une profondeur supplémentaire au roman.

Plus on avance vers le dénouement, plus il y a de tension, car Stephen King nous a déjà montré, au cours de l'histoire, qu'elle n'allait pas forcément évoluer comme on le souhaitait.
Enfin, même si on peut le lire maintenant sans crainte (il y a bien un dénouement), il s'agit du premier volume d'une trilogie. Le tome 2 est prévu pour juin 2015 en version originale, et sans doute l'année prochaine pour la version française.

À lire !

Ce livre m'a été envoyé par les éditions Albin Michel.

Titre: Mr Mercedes (Mr Mercedes)
Auteur: Stephen King
Éditeur: Albin Michel
Nombre de pages: 474
Traduction: Océane Bies et Nadine Gassie
ISBN: 978-2-226-31468-00
Date de publication: 28 janvier 2015

Acheter « Mr Mercedes » sur Amazon
Page top