Aller à la recherche

Auteur : Galbraith Robert

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 28 décembre 2014

Le Ver à Soie, de Robert Galbraith

Le Ver à Soie

L'histoire :
Cormoran Strike est contacté par la femme d'un écrivain, car ce dernier a disparu depuis plusieurs jours, sans donner signe de vie. Intrigué, le détective accepte d'enquêter pendant quelques jours...

Mon avis :
Voici donc la suite des aventures de Cormoran Strike.
En premier lieu, il faut éviter de lire la quatrième de couverture, car celle-ci donne des éléments importants qui n'apparaissent que bien plus tard lors de la lecture. Les éditeurs devraient faire des efforts sur les quatrièmes de couverture : il faut attirer le lecteur avec le début de l'histoire et pas plus. Malheureusement, c'est rarement le cas.

«Le ver à soie» a, comme «L'appel du coucou», une structure de roman policier classique, et on continue de découvrir les personnages de Cormoran et de Robin. Ce sont les relations entre ces deux protagonistes et leur vie personnelle qui se développent. C'est ce côté vie des personnages qui est le plus important. L'enquête qui se déroule dans le milieu de l'édition sert de fil conducteur. D'ailleurs, Cormoran, comme tout bon détective, gère en parallèle quelques affaires plus légères. L'auteur présente le monde de l'édition comme un gros panier de crabes où se côtoient écrivains ratés à l'égo surdimensionné et éditeurs au comportement peu ragoutant.

J'ai préféré ce second volet au premier, mais j'ai trouvé qu'il y avait quand même quelques lenteurs. L'auteur fait des digressions un peu trop longues sur le passé de Strike. Malgré cela, les personnages sont toujours aussi attachants et on suit avec attention leurs péripéties. Robert Galbraith (J.K. Rowling) sait maintenir le suspense jusqu'au bout pour nous mener là où elle le désire. J'ai trouvé que c'était mieux réussi que dans « L'appel du coucou ».

Le lecteur, Philippe Résimont, a une voix agréable, mais lorsqu'il joue certains personnages, comme Élizabeth Tassel, j'ai trouvé sa voix exécrable, et c'est dommage. Cela m'a donné quelques difficultés pour suivre la lecture. Il aurait dû, à mon sens, garder la même voix que pour le narrateur. Je pense aussi que le livre pourrait se passer des musiques qui ont été insérées au cours de la lecture. De plus, il aurait été intéressant qu'une piste corresponde à un chapitre et que certains ne soient pas découpés. Cela aurait respecté au mieux la structure du livre.

Ce livre m'a été envoyé par les éditions Audiolib.

Éditeur: Audiolib
Durée: 17h05
ISBN: 978-2-35641-720-6

Éditeur papier: Grasset

Acheter « Le Ver à Soie » en audio sur Amazonou en téléchargement audio (Audible.fr).
Acheter « Le Ver à Soie » sur Amazon

mercredi 17 décembre 2014

L'appel du coucou, de Robert Galbraith

L'appel du coucou

L'histoire :
Cormoran Strike est un détective privé au bout du rouleau. Il travaille avec des secrétaires intérimaires et sa vie privée est un fiasco. Un jour, John Bristow vient lui demander d'enquêter sur le suicide de sa sœur, Lula...

Mon avis :
«L'appel du coucou» est un roman policier écrit par JK Rowling sous le pseudonyme de Robert Galbraith. Il n'y a rien de particulier à relever sur l'enquête qui est très classique. Certains pourront reprocher quelques lenteurs à cette histoire, mais cela ne m'a pas empêché d'apprécier cette lecture, car le point fort est la psychologie des personnages.
Cormoran Strike est un détective au bout du rouleau. Il ne se fait guère d'illusions sur la vie. L'enquête qu'il mène est intéressante. Elle concerne la mort d'un mannequin, Lula Landry. Nous allons donc découvrir l'entourage de la victime. Il s'agit d'un monde sans pitié où tout est bon pour dénigrer son voisin.

En parallèle, on suit la vie quotidienne du détective, avec ses hauts et ses bas et l'impact qu'a Robin, sa nouvelle secrétaire intérimaire. Cette dernière va apporter un peu de fraîcheur à l'histoire.
Les deux personnages principaux sont travaillés, approfondis, très attachants. Les autres personnages semblent tous vouloir tirer quelque chose de la mort de Lula. Il y a de la jalousie, de la rancoeur. Vous avez de l'argent ? Vous êtes donc aigris. L'auteur nous dépeint un monde sombre derrière les paillettes et la médiatisation à outrance.

Même si l'histoire est sans véritable surprise, l'auteur arrive quand même, avec de petits détails bien placés, à nous entraîner sur de fausses pistes jusqu'à l'explication finale : la quête de reconnaissance peut mener loin.

C'est un roman policier agréable à lire.

Éditeur: Le livre de Poche
Nombre de pages: 696
ISBN: 978-2-2530-0171-3

Acheter « L'appel du coucou » sur Amazon
Page top