La maison de vacances

L'histoire :
Après la mort de sa mère, Eva décide d'occuper pendant quelque temps, la maison familiale située dans l'archipel de Stockholm. Peu de temps après, elle voit débarquer son frère et sa sœur ainsi que leurs familles. La situation s'envenime.

Mon avis :
Le rythme de ce roman est lent. Pourtant, il est explosif. Les trois frères et sœurs ne se supportent pas. Il y a beaucoup de tension dans leurs rapports. Chacun reproche à l'autre des choses passées, mais sans essayer de les aplanir. Ils campent sur leurs positions. C'est une guerre larvée.

J'ai trouvé que Maja, la sœur cadette, était une véritable tête à claque. Elle veut toucher son héritage en vendant la maison et ne pas entendre parler du reste, ni avoir l'avis de son frère et de sa soeur. La fin du roman, selon moi, ne la rattrape pas.
Anders ne semble pas savoir ce qu'il veut. Il suit le mouvement. Il est pris entre sa femme et ses enfants d'un côté et ses sœurs de l'autre. Eva, l'aînée, subit le comportement des deux autres, et se retrouve esseulée. De plus, elle a de grandes difficultés à accepter la situation, qui s'est compliquée, car au même moment, son fils a quitté le nid familial. Elle agit de manière étrange. Elle va se livrer à une introspection. Sur l'île, leurs vies vont voler en éclats.

La lecture est agréable. Les descriptions de l'auteur sont précises. La maison prend vie sous sa plume. L'île aussi. La cohabitation de la famille va être difficile. Ce roman est un ensemble de non-dits et de frustrations que rien ne semble pouvoir apaiser. Les personnages secondaires, comme Pelle ou Tomas, apportent une épaisseur supplémentaire à l'histoire.

À découvrir.

Titre: La maison de vacances (Sommarhuset)
Auteur: Anna Fredriksson
Éditeur: Denoël
Nombre de pages: 344
Traduction: Lucas Messmer
ISBN: 978-2-207-12524-3
Date de publication: 17 mars 2016

Acheter « La maison de vacances » sur Amazon