La Cave aux poupées

L’histoire :
Manon raconte sa vie quotidienne : elle aide son père à séquestrer des jeunes filles, préadolescentes de préférence, afin que son père ait des poupées sexuelles à son service.

Mon avis :
Il s’agit d’un roman court. L’auteur montre l’emprise psychologique et la peur que peut provoquer un pervers narcissique sur son entourage. Malheureusement, je n’ai pas accroché au récit glauque de la jeune fille. Les faits sont durs, malsains. La violence est quotidienne. Malgré son âge, Manon garde des réactions enfantines. Elle préfère que ce soient les prisonnières qui souffrent plutôt qu’elle. Au cours du récit, des doutes apparaissent, et en même temps, j’ai eu l’impression que Manon prenait du plaisir à cette situation.

À la lecture, j’ai compris qu’elle était une victime, or son comportement est ambigu. Elle s’attache à leur dernière victime, mais la peur qu'elle a de son père est toujours plus forte. D’ailleurs, elle le nomme toujours « Le père ». Les noms des protagonistes n’existent pas, ou rarement. Ce sont juste des objets. Ils sont dépersonnalisés.
Un huis clos insoutenable.

Service presse numérique des éditions Taurnada.

Titre: La Cave aux poupées
Auteur: Magali Collet
Éditeur: Taurnada Editions
Nombre de pages: 211
ISBN: 978-2372580663
Date de publication: 19 mars 2020

Acheter en numérique « La Cave aux poupées » sur Amazon